9

2 minutes de lecture

L'inconnue gesticule. Apparemment elle a l'air en colère et désespérée en même temps. PN15 pose sa main sur son épaule. La jeune femme le regarde avec attention. Elle réfléchit sûrement puis tend sa main vers le nord par delà le cordon noir qui vomit des grenades derrière ses boucliers transparents.

Jérôme :

Ils vont pas aller au-delà des keufs... Comment ils vont faire pour passer.

L'insurgée dessine dans l'air une direction vague.

Bin apparemment c'est bien de l'autre coté qu'il faut passer. Sais pas quoi faire. Je continue ou pas. De toute façon, j'ai pas le choix. Je peux pas chercher la bibliothèque tranquille avec l'air d'un touriste, go... bin où il est passé ?

Il s'avance d'un pas mal assuré, se fait bousculer par ceux qui fuient devant le cordon noir des policiers.

Ah l'odeur, je vais gerber et machin qu'a disparu... Li tu le repères ?

– ...

Bof faut que j'm'adapte. Li est out.

Jérôme se dirige à découvert vers l'endroit où PN15 discutait avec l'insurgée, continue dans la rue qui sourd dans le sombre d'un début de nuit.

Il a pu aller que là.

Soudain des voix comme un cri de guerre. Des mains qui le plaquent brutalement contre le mur. Sa tête heurte le crépi agressif de la façade. Il saigne. On le retourne violemment. Des doigts lui soulèvent le visage en le tirant par les cheveux. D'autres se referment sur sa gorge. Il sent l'haleine de son ou ses agresseurs. C'est lui.

Qu'est ce que tu fous.

La voix de PN15 transperce ses tympans. On le bourre de coup de poings. Ça fait très mal dans les cotes, le ventre... il a le souffle coupé, ses jambes se dérobent, il s'affaisse recroquevillé. Son estomac le brûle, sa tête le brûle, ses lèvres vont exploser. Il va crier. Il crie.

Qu'est que tu fous ! T'es un spion ! Qu'est ce que tu veux ! Dégage, dégage, pourquoi tu me files le train depuis tout à l'heure.

Ils sont deux à lui aboyer dessus PN15 et l'autre avec qui il parlait. Ils aboient. PN15 frappe.

PN arrête, tu vas le fracasser

I mérite que ça cet'face de lune d'la téci

Arrête

L'insurgée réussit à écarter provisoirement PN15 de Jérôme

Tire toi, tire toi j'te dis... Mais barre toi t'es ouf ou quoi... j'vais pas le tenir longtemps

J'suis pas un spion et je suis pas avec vous non plus. J'suis de nulle part...putain mais je ramasse des deux cotés !

Tu t'es vu, tu pues la téci avec ton look et t'es blanc malade en plus de ça... tu supporteras pas le jour ici... Qu'est ce que tu fous derrière lui ?

P'tain d'ta race dégage ou je te massacre . Je t'avais rencardé avant de partir. Ici t'es mon ennemi dégage, dégage ou je te tue.

Je pars, ok je pars. Mais...

Jérôme met sa main à la poche. Ses deux agresseurs lui sautent dessus.

Il a un gun dans sa poche

Non, non regarde toi même

PN15 fouille brutalement Jérôme et sort de la poche de son pantalon la feuille du vent soigneusement pliée.

C'est quoi ce machin

Jérôme explique, ré-explique, argumente. Le temps passe. PN15 se calme, la jeune femme aussi. Maintenant elle l'écoute attentivement. Il a trouvé cette feuille il y a quelques jours déjà. Il raconte. Son père, son appétit de culture pré numérique. Sa certitude qu'il y a une bibliothèque quelque part vers le nord...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire jomo ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0