8

2 minutes de lecture

Eh PN

Wesh Lucie, qu'es tu gland'ici, t'es ouf ma bell', c'est l'pir' jour pour s'parler. Fô tracer dar'dar sinon i vont nous serrer les bocor d'la téci. Mat leur look d'enfer, le vrai. Noir d'cheu noir jusqu'à l'âm' ma bell'. L'âm' Dur' com du roc.

Stop PN, juste un moment, tu vas où sacom, ton reupè et ta famill' se sont tirés dar' dar'.. j'les ai vus tracer vers la bibli, i vont sûrement se concentrer là bas. I paraît qu'les keufs vont stationner dans l'coin, vont pas aller plus loin et derrière eux, y a les bulldo. I vont commencer à bâtir à toute vitesse les nouveaux apparts. C'est fini pour nous ici. On pourra plus passer sans s'fair' pécho...

Alors j'y vais et toi ma bell' tu fil'où ?

Fô s'grouiller. Wam j'retourn' chez mon Grandad, coté bibli bien sûr mais je vais t'accompagner un bout .

Allez on s'arrache ensemble Lucie.

Ok mais fais gaff PN. Y a un mec là bas qu'arrête pas de mater vers wat... Il a l'air benêt . C'est pas un gars du coin. L'a pas la peau pour ça... tu l'connais ? il a le look téci, le blanc bec j'en mets ma main à couper.

Lui ! Il me file le train depuis t'à l'heure... Je l'ai rembarré... qu'es qui veut... c'est un spion, sûr.

Fô qu'on s'échap' vite... par là PN i regarde pas... quick, quick !

Lucie, fille du quartier de la bibli, pas loin du léca a une double vie. Il y a la racine d'ici au ras de la sueur quotidienne et qui plonge dans le quartier. A dix neuf ans elle est la mascotte d'un groupe d'une dizaine de jeunes « affamés » qui vivent pas loin de la vénérable et ancestrale bibliothèque. Elle a donné son nom à l'endroit. Ce sont des enfants de l'exil, déracinés, sans mémoire qui parlent un mélange confus basé sur le français, le globish puis d'autres mots venus de l'orient, de l'Europe de l'est aussi et de je ne sais où également. Est ce que quelqu'un le sait seulement ? Ils se comprennent pour l'essentiel de la vie ou plutôt de leur survie. Ils rôdent autour de la cité sans plus savoir exactement s'ils veulent l'intégrer ou s'ils se contentent de vivoter à sa limite. Parmi eux PN, arrivé sur le tard un jour, on ne sait d'où. Ici on pose peu de questions sur les origines. Tout le monde sait globalement et ça suffit. On prend ce que chacun livre sans demander rien de plus. Respect. Lucie, ils trouvent que c'est un nom bizarre et ça, ça lui vient de sa seconde racine plus ancienne qui puise loin dans sa généalogie, plus loin que sa mémoire – au-delà de ce monde, par ses parents. Le monde de la bibliothèque, de ses livres et de son mystère. Tout le monde l'aime bien mais sa manie de fourrer son nez dans ses livres des heures entières surprend dans le quartier... Elle est un peu à part la belle Lucie. Elle le sent. Ça l'attriste.

Décidément j'suis toujours un peu décalée.

Elle repousse sa mélancolie. Pas le temps de pleurnicher...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Fr Anastacio
Le virtuose est un poème qui emmène dans le temps, à l'âge des bardes, des rires et des chants.


Un barde récita un jour un chant. Il était en bonne compagnie, bien entouré de femmes et d'hommes à l'écoute.
Mais comme l'Ouroboros, le barde se mord la queue, revient à son début, ou bien est-ce le poème, le narrateur ? Et si le narrateur et le barde était la même personne ?
3
3
0
2
Cécile Polo
Nocturnale
1
0
0
0
Défi
Nye-Hael
Vivre sans musique ? Jamais !
Je vous laisse le soin de découvrir ce texte écrit sur « Forbidden Friendship » de la BO du film Dragons.
5
5
0
3

Vous aimez lire jomo ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0