Cuire le steak sous la selle

Une minute de lecture

Vous connaissez tous cette histoire comme quoi les Huns passaient leur vie sur le dos de leurs chevaux et faisaient tout dessus, même leurs besoins. Ils auraient même eu la coutume de faire cuire leur viande en plaçant le steak sous leur selle et ce dernier, après une longue chevauchée, serait cuit, du moins assez attendri pour être mangé.

Cette histoire peut sembler ridicule, inventée peut-être de toute pièce pour insister sur la barbarie scandaleuse de ces barbares… Les barbares sont toujours les autres, bien entendu.

À moins qu’il ne s’agisse d’un fait réel, mais mal compris…

Lorsque les Russes ont conquis la Sibérie et l’Asie centrale (une épopée de plusieurs siècles, équivalente à tous les points de vue de la conquête de l’Ouest des américains du Nord, malheureusement les Russes n’ont pas eu le génie commercial d’Hollywood pour exporter leur histoire), ils ont rencontré des peuples nomades, surtout en Asie centrale, dont la vie quotidienne ne différait guère des peuples nomades plus anciens. Les Russes ont ainsi noté une étrange coutume : si, après une trop longue route, un cheval était blessé par le contact prolongé avec la selle, son cavalier plaçait un morceau de viande entre la selle et la blessure. Technique à première vue étrange, mais qui permettait au cheval de guérir. Lorsqu’on sait un peu la dureté de la vie quotidienne de ces peuples, j’imagine mal qu’ils faisaient ceci si l’efficacité n’en avait pas été démontrée par des siècles de pratique.

Je pense que l’histoire du steak sous la selle est ainsi expliquée.

L’intérêt de cette anecdote tient surtout à la morale de l’histoire : ne jamais prendre pour argent comptant ce que raconte les sources grecques ou latines sur les peuples qu’ils considéraient comme barbares. Je parle ici pour nous autres, Européens, mais cette morale est bien entendu universelle.

Nos médias contemporains ne sont pas exemptes de ce travers…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0