Ottomane

Moins d'une minute de lecture

Dites aussi taxe ottomane, elle est l’équivalent turc de la vigne automobile française. Elle est appelée ainsi parce qu’elle rapporte un max de dinars dans les caisses du sultan.

Les services des impôts s’occupant de cette taxe disposent de leurs propres bâtiments d’une architecture singulière : l’entrée est constituée d’une tour, surmontée d’une tourelle beaucoup plus fine. L’ensemble est appelé la tourtourelle turque.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0