Populace Parisienne

Une minute de lecture

Plèbe citadine qui perturba l’histoire de notre beau pays de 1789 à 1871.

Manipulée par les bourgeois révolutionnaires de 1789, avide de prendre le pouvoir politique après avoir conquis celui économique, cette plèbe de sans-culottes culottés, gavroches immatures, largement alcoolisés, se mit dans la cervelle qu’elle était unique et avait un rôle décisif à jouer au niveau politique.

Pour les bourgeois de la Révolution, elle présentait au début l’avantage d’être facilement mobilisable, d’avoir des besoins alimentaires réduits et de ne pas avoir peur de faire le sale boulot.

Le problème, se rendirent-ils vite compte, est que comme un chien domestique qu’on veut utiliser une fois ou deux en chien de garde, une fois qu’il a gouté au sang, il reste dangereux et il faut finir par l’abattre.

Ainsi, après plusieurs soubresauts sanglants au cours du XIXème siècle, il fallut toute la fougue des baïonnettes versaillaises pour leur faire finalement entendre raison.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0