Diplomatie française au Moyen-Orient

Moins d'une minute de lecture

Exercice prolongé de reptation et de lèche-babouche golfique dans l’espoir de toucher son cheikh en fin de mois. Cette gymnastique nécessite une souplesse particulière de la colonne vertébrale.

La diplomatie et sa vieille compagne, les intérêts économiques, n’ont pas grand-chose à voir avec la morale, mais qui y croit encore ?

Comme le disait très justement le général (à titre provisoire) Charles de Gaulle : les États n’ont pas de principes mais seulement des intérêts.

Ceci a le mérite d’être clair et devrait ouvrir les yeux aux naïfs, si tant est qu’il en existe encore, et limiter les indignations post-journal de vingt heures.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0