Coefficient d’amplification médiatique (CAM).

Moins d'une minute de lecture

Valeur mathématique permettant de déterminer le poids relatif des informations fournies par les médias sur des sujets similaires.

Un exemple sera plus parlant : une bombe russe quelque part en Syrie possède un CAM 1.245,78 fois supérieur à celui d’une bombe américaine ou européenne larguée par les Séoudiens sur un village au Yémen.

Autre exemple, une décapitation par des djihadistes jouit d’un CAM 112.589,47 fois supérieur à celle effectuée par une mafia mexicaine.

Le CAM est souvent utilisé en corrélation avec le CDO (le Coefficient de Désinformation Officiel), le CPS (le coefficient de Propagande Subtile) et le OVPVPDC (On vous prend vraiment pour des cons).

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0