Chapitre 11

14 minutes de lecture

Suite du journal du Dr Nicolas Young sur la Fièvre Grise

Je pense que la chose la plus terrible à propos de cette maladie, c'est le fait qu'elle touche des enfants. Lors de la première transformation, les métamorphes ont entre huit et dix ans. Les adultes autour d'eux leurs ont parlé de cette transformation durant toute leurs enfances. Ils leurs ont dit à quel point le monde était beau sur quatre pattes.

Les jeunes métamorphes passent toute leur existence dans une meute, où chacun à sa place, son rôle.

Alors, les jeunes attendent, avec impatience, ce jour, où enfin, ils pourront courir avec leurs famille et leurs ami. Et puis, le jour tant attendu arrive. Et au lieu de la joie, il n'y a que douleur et peur. Ce qui devait devenir le plus beau jour de leurs vie devient le plus terrible. Et il n'y a rien à faire. Si ce n'est les aider et les accompagner du mieux que nous le pouvons.

Il n'y a aucun moyen de prévoir qui sera atteint de cette maladie avant la première transformation. Il n'y a absolument aucun symptôme précurseur. Aucune indication. Rien. Nada.

Je n'ai rien trouvé d'utile pour le moment mais je n'abandonne pas les recherches.

Micah ne pouvait s'empêcher de taper des doigts en rythme sur la table de la salle à manger de Charlotte. On était dimanche, et ça allait faire une dizaine de jours que lui et Daniel s'était réconcilier sur la montagne. Depuis ce jour, leur relation était reparti de plus belle et s'était encore mieux qu'avant si c'était possible. Micah ne regrettait pas du tout d'avoir pardonner à son amant ses petites omissions. Apprendre la vérité à propos de la mort de Tommy n'avait pas été facile, et Micah savait que cela n'avait pas été facile pour Daniel de lui dire la vérité, et il savait que l'autre homme se sentait coupable. Micah avait été horrifié d'apprendre que Tommy avait été tué par une bête. Rien que le fait d'imaginer à quel point le petit garçon avait dû être terrifié au moment de sa mort, seul dans cette ruelle, le rendait malade. D'un autre côté, il avait été satisfait, apaisé de connaître enfin la vérité sur ce qu'il s'était passé ce jour là. Il avait l'impression qu'un poids immense s'était levé de ses épaules. Il se sentait toujours un peu responsable de la mort de Tommy, mais ce sentiment ne disparaîtrait sans doute jamais. Mais maintenant, il pouvait laisser son petit frère repose en paix. Et ce grâce à Daniel.

Aujourd'hui, Daniel allait révéler son homosexualité à sa meute. Et Micah n'avait aucune idée de comment cette révélation allait être reçu par les loups de Oaktree. De ses conversations avec Louis et Daniel, il avait compris que l'homosexualité n'était pas particulièrement bien accepté chez les métamorphes, et que Daniel risquait de se faire défier en duel pour la place d'alpha. Louis lui avait assuré que c'était une possibilité très mince car la meute de Oaktree était plutôt progressiste et que Daniel était un alpha très respecté. Ce qui n'empêchait pas Micah de s'inquiéter. Même si les autres métamorphes acceptaient Daniel, Micah savait par expérience que faire son coming out n'était jamais une chose facile. Dans n'importe quelles circonstances. Il ne voulait même pas imaginer la pression que devait ressentir Daniel, devoir faire son coming out devant toute sa meute, et non devant ses proches uniquement. Quel cauchemar. Il avait bien proposé à Daniel de venir avec lui, pour le soutenir, mais ce dernier avait refusé. En effet Daniel voulait le présenter de façon officielle à la meute la semaine suivante. Chose qui d'ailleurs donnait des sueurs froides à Micah rien que d'y penser. Il n'avait jamais rencontré la famille de l'un de ses copains auparavant, même si Ted avait essayé de le présenter à sa mère à de nombreuses reprises.

Une voix appelant son nom depuis la cuisine le sortit de ses pensées. Il releva la tête et aperçut Jim, qui lui demandait de l'aide pour préparer le café. Micah lui répondit par un sourire qui n'atteint pas tout à fait ses yeux et le suivit dans la cuisine.

— Tu es inquiet pour Daniel.

L'affirmation de son beau-frère surpris Micah. Bien que Daniel lui ait dit que Jim était au courant de l'existence des métamorphes, il n'en avait jamais parlé avec Jim, ou Maureen en fait.

Micah hocha la tête, avant de demander :

— Tu penses que ça va bien se passer pour lui?

Jim haussa les épaules avant de répondre :

— Je pense. Je sais que Daniel est vraiment très apprécié par la meute. Il est même carrément adulé par certain!

Jim laissa échapper un petit rire. Micah laissa échapper un soupir inquiet avant de regarder l'écran de son téléphone pour la centième fois depuis cinq minutes.

Daniel se tenait debout dans sa cuisine. Il portait un pantalon de bleu marine et une simple chemise blanche, sans cravate. Afin de paraître plus décontracté, il avait même laissé le bouton du haut détaché. Il n'avait pas l'habitude de s'habiller formellement pour les réunions hebdomadaires de la meute, mais aujourd'hui était un jour différents des autres. Daniel n'arrivait pas à croire qu'il allait faire son coming out devant tout le monde. Il se regarda une dernière fois dans le miroir de sa chambre avant d'essuyer ses paumes moites sur son pantalon et de se diriger vers son jardin. Il avait demandé à tous les loups de la meute de venir à douze heures pile car il avait un annoncement à faire et il avait annulé la première partie de la réunion pour cette semaine.

Quand il se retrouva sur sa terrasse en bois, surplombant légèrement son jardin, Daniel put voir tout le monde, réunit. D'ailleurs les conversations chuchotés avaient cessé à l'instant même où il avait mis un pied dehors. Daniel parcourut du regard la foule assemblée, notant avec plaisir la présence de son frère : Adam. Adam avait été d'un grand soutient pour Daniel et c'était lui qui l'avait encouragé à faire son coming out. Il se tenait auprès de leur sœur, Marie et de leur nièce, Lucy. Quand le regard des deux frère se croisèrent, Adam fit un clin d'œil à Daniel qui se senti très réconforté par ce petit signe d'encouragement. Il prit une grande inspiration avant de commencer.

— Bonjour à tous et à toutes. D'abord, je voulais vous remercier d'être tous présent aujourd'hui, car c'est un jour un peu particulier pour moi. Aujourd'hui, j'ai une annonce à vous faire. Et j'espère que cette annonce vous fera autant plaisir qu'à moi. Moi, Daniel Chanteloup, l'alpha de cette meute, j'ai trouvé mon compagnon.

A ses mots, la meute toute entière applaudit, hurla et siffla son bonheur. Daniel leva la main, afin de regagner le silence de son oratoire. Quand les démonstrations de joie ce furent calmée, il reprit la parole.

— Mon compagnon est un humain, Micah Blake.

Le silence se fit plus pesant au fur et à mesure que les implications des paroles de Micah étaient comprise. Son compagnon était un humain. Son compagnon était un homme. En regardant les visages tournés vers lui, Daniel fut rassuré de voir que le dégoût n'était pas l'expression majoritaire. Ne pouvant plus, et ne voulant pas revenir en arrière, Daniel continua sur sa lancée.

— Je vous présenterais Micah la semaine prochaine, durant notre réunion hebdomadaire. Tous ceux qui auraient des plaintes à propos de mon choix de compagnons, sont priés de venir me voir pour m'en parler, ou sont invité à quitter la meute de Oaktree. Ceux qui veulent me défier, je ne peux rien y faire, mais sachez que je me défendrais de toutes mes forces. J'ai obtenu le rôle d'alpha de cette meute dans le respect de no lois et de nos traditions, et je pense avoir fais du bon travail ces dernières années. Ce sera tout pour le moment, je vous invite donc à commencer la fête.

Une fois son discours terminé, Daniel descendit à son tour dans le jardin, retrouvant Adam et Charlotte en premier. Sa famille lui souriait, semblant fière de lui. Seulement alors, Daniel commença à se détendre. Son annonce s'était mieux passé qu'il ne l'avait prévu. Les loups parlaient tranquillement comme à leurs habitude. Louis avaient mis le barbecue en route et on pouvait déjà sentir les grillades. Les enfants jouaient sous l'œil vigilant de leurs parents, et si ce n'était pour certains regard en coin, mécontents et curieux, Daniel aurait pu douter qu'il avait fait sa déclaration.

L'après-midi se déroula sur le même ton. Certaines personnes vinrent le féliciter, se montrant curieux à propos de Micah. Daniel choisit de ne rien révéler pour le moment, voulant faire la surprise à tout le monde. Angel et Nicolas vinrent le voir aussi, le félicitant de son courage. Angel avait même versé quelques petites larmes d'émotions, blotti dans les bras de son homme. Angel ayant été émotionnellement abusé par sa famille pour son homosexualité pendant des années, comprenait mieux que quiconque l'enjeu de la révélation de Daniel. Révélé son homosexualité faisait de lui le premier Alpha d'une meute à être ouvertement gay. Tout le monde ne l'accepterai pas, il en avait conscience, mais c'était le premier pas vers une nouvelle ère de l'histoire des métamorphes. Et Micah en valait totalement la peine. Même si il perdait tout. Il aurait toujours Micah. D'ailleurs, il appela son partenaire dès qu'il eu un moment de libre. Entendre la voix de Micah, même au téléphone lui donnait toujours le sourire. Une fois son compagnon rassuré et la promesse de se voir le lendemain soir, Daniel raccrocha.

Le soir même, était un soir de pleine lune. C'était une nuit claire et sans nuage, une nuit parfaite pour une transformation. Car si les métamorphes peuvent se transformer à volonté, les soirs de pleine lune, l'attraction de l'astre lunaire est trop fort pour y résister. En générale, les soirs de Pleine Lune, les loups se regroupent par famille ou par groupe d'affinité pour passer la nuit ensemble. Les enfants encore incapable de se transformer son surveillé par des humains. Dans la meute de Oaktree, c'est à Nicolas, Maureen, Adam ou encore Ginny que revenait cette tâche. En tant qu'alpha, Daniel avait la possibilité de résister à la transformation si besoin, mais ce n'était pas une chose très agréable à faire.

Les soirs où la Pleine Lune tombait un dimanche, donc après une réunion hebdomadaire, toute la meute se transformait ensemble et parcourait le territoire de Oaktree comme une seule entité, sur les traces de Daniel. C'était une expérience incroyable et intense. Quand il galopait à la tête de sa meute de cette façon, le bruit des respirations et des pattes battant la terre en rythme le suivant sans faiblir, Daniel avait l'impression de marcher sur la traces de ces ancêtres. Il ne courait plus dans la forêt, mais dans la longue histoire de son peuple. Il voyait des ombres devant lui, indistinctes qui lui montrait les routes les plus sure et lui murmurait des paroles qu'il ne comprenait pas à l'oreille. Parfois, il avait aussi l'impression de voir sa mère et son père courant à ses coté. Daniel pouvait presque sentir la chaleur de leurs corps, leurs muscles puissant contre les siens. Alors il accélérait encore l'allure. Toujours plus vite, toujours plus loin. Et lorsqu'il ne pouvait plus aller plus loin, il s'arrêtait et hurlait sa joie à l'astre lunaire. Sa meute répondant à son cris. Et il pouvait presque entendre les hurlements des loups d'autres temps immémoriaux. Daniel ne parlait pas de ce qu'il ressentait durant ces courses éperdus. C'était une chose intime, qui n'appartient qu'à lui. Il ne savait pas si les autres loups ressentaient la même chose que lui, et cela n'avait pas vraiment d'importance à ses yeux. Tant que les métamorphes de sa meute apprécient ces moment passé ensemble, il ne demandait rien d'autre.

Cette nuit toutefois, Daniel ne courrait pas en tête de meute. Franck et Selma le ferait. Aujourd'hui, Daniel veillerait sur la transformation de Bella Gentry avec l'aide de Hugo et Louis. Bella étant atteinte de Fièvre Grise, la transformation serait une véritable torture pour elle. Daniel lui avait demandé plus d'une semaine auparavant comment elle voulait procéder, car Daniel n'avait aucune expérience dans la chose. Le père de Hugo, étant décédé bien avant que Daniel ne rentre à Oaktree. La jeune femme, lui avait demandé de mettre deux où trois loups à ses côtés pour l'empêcher de devenir complétement folle et pour la retenir lorsqu'elle essayait de se blesser elle même. Voulant épargner cette douloureuse expérience à Hugo, Daniel avait d'abord demandé à Franck et Louis de l'aider à gérer Bella. Les deux bêta avait gravement accepté ce rôle. Mais Hugo et Bella était venu voir Daniel, Hugo demandant à être aux côtés de Bella durant cette épreuves. Daniel avait bien sure accepté, avec un petit sourire en coin à la vue de Bella et Hugo ensemble. Ils formaient un joli couple.

Lorsque le ciel commença s'assombrir, le soleil laissant peu à peu la place à la Lune, Daniel, Bella, Hugo et Louis se rassemblèrent un peu à l'écart des autres. Daniel aperçut Nicolas et Maureen rassemblant les jeunes enfants. Avec un loups atteint de Fièvre Grise dans les parages, il avait été décidé pour des raisons de sécurité que les jeunes passeraient la soirée enfermer dans la maison de Daniel, au lieu de jouer à l'extérieur comme d'habitude. La première transformation de sa nièce, Lucie, pouvant arriver d'un mois à l'autre, Ben et Maria avaient décidé de rester proche de la maison. Daniel regarda la Lune, magnifique et lumineuse dans sa conquête du ciel noir d'encre. A côté de lui, il pouvait sentir Bella trembler légèrement, sa main dans celle de Hugo, qui semblait tout aussi effrayé qu'elle, même si il ne tremblait pas.

Et puis ce fut là. Ce tiraillement intérieur, comme si le loup était tiré vers l'extérieur par une canne à pêche géante, raccroché à la lune elle-même.

Comme prévue, Franck, Selma et le reste de la meute étaient déjà partie, s'étant transformé avant la Lune.

Le groupe de Daniel se trouvait dans une petite clairière, à environs deux kilomètres de la maison de Daniel.

La transformation de Bella fut terrible. Daniel avait bien sur entendu les pires histoires sur cette maladie, mais le voir de ses propres yeux étaient autre chose. Dès que la lune fut entière, Bella se mit à hurler son, corps se contorsionnent de façon étrange, comme sa peau ondulait mais de l'intérieur. Daniel compris que la jeune femme luttait de toutes ses forces contre la transformation. Hugo et Louis étaient déjà sous leurs formes lupines, incapable de résister à la transformation. les deux loups tournaient en rond autour de Daniel et Bella, gémissant doucement au terrible spectacle qui s'offrait à leurs yeux. Daniel pris Bella dans ses bras, lui murmurant de se laisser aller, caressant se cheveux trempés de sueur. Il pouvait sentir les os de la jeune femme se briser sous sa peau, avant de bouger pour se ressouder autrement. Daniel regarda Hugo, fixant ses yeux humain dans ceux lupin de son ami. Il lui dit :

— Elle a besoin de toi, mon pote. Je sais que c'est dur, mais tu peux le faire. Tu lui a dit que tu serais là pour elle alors soit là.

Hugo le regarda avant d'arrêter de gémir et il s'assit par terre. Daniel, tenant toujours Bella dans ses bras s'assit lui aussi sur le sol. Hugo s'approcha doucement et il enroula son grand corps de loup autour de celui de Bella, qui était encore à la moitié de sa transformation. La jeune femme se retourna dans l'étreinte de Hugo, se recroquevillant sur elle-même, perdue dans sa douleur. Daniel se transforma donc lui aussi.

C'est à ce moment là qu'il l'entendit. Le hurlement de douleur et de terreur de sa sœur. Un frisson lui parcourut l'échine. Il se tourna vers Louis, lui faisant signe de rester avec Bella et Hugo, tandis que lui se précipitait vers sa maison.

Il ne s'attendait pas au spectacle qui l'attendait devant chez lui. Maria et Ben, sous leurs formes de loups se tenaient immobile, se soutenant l'un l'autre, figé dans leurs stupeur.

Daniel repéra bien vite la raison de leur état : Lucie. Sa nièce. La fille de Maria et Ben. Se débattant sous leurs yeux et hurlant de douleur alors qu'elle finissait sa première transformation. Lucie était atteinte de la Fièvre Grise. Ses parents semblent encore sous le choc de la découverte étaient complètement tétanisés.

Daniel réagit d'instinct en se jetant sur la petite fille alors même celle ci achevait sa transformation. Daniel la maintint au sol, la petite louve se débattant de toutes ses forces pour lui échapper. Lucie ne cessait de gémir et de hurler essayant de se mordre, et réussissant presque à se mordre violemment différentes partie du corps, comme si les mordre pouvait ralentir la douleur. A un moment, Daniel croisa le regard de sa nièce et ce qu'il y vit lui retourna le cœur. Il y vit Lucie, sous toute cette souffrance. L'enfant était toujours là, consciente. Daniel avait envie de pleurer et de frapper quelques choses. Voulant rassurer sa nièce, il approcha son museau de son cou, mais le retira bien vite quand les petites dents aiguisées le frôlèrent dans un claquement sec. Il aperçut Ben et Maria qui s'étaient approché, les regardant, regardant leurs fille à l'agonie sans pouvoir rien y faire.
Après une énième tentative de morsure de la part de Lucie, Daniel la retourna dans vif coup de patte et s'allongea totalement sur le petit corps, qui faisait la moitié du sien, s'assurant juste que Lucie pouvait respirer.

Pour la première fois de sa vie, le temps jusqu'au lever du soleil lui parut infiniment long et pénible. Durant les heures que durèrent la pleine lune, jamais Lucie ne cessa de se débattre et de hurler de douleur. C'était une sensation horrible que de ne pouvoir absolument rien faire. Finalement, vers quatre heures du matin, la lune commença sa descente et son emprise sur les métamorphes se défit. Daniel sentit Lucie de transformer de nouveau, toujours en souffrance. Une fois redevenue humaine, la petite fille était agité de tremblement et finit par s'évanouir, ce qui était surement une bénédiction pour le moment. Ben et Maria aussi se retrouvèrent de nouveau sous leurs formes humaine et se ruèrent sur leurs fille. Ben la prit délicatement dans ses bras, avant de l'emporter vers la maison de Daniel. Avant même qu'il n'atteignent la terrasse avec son précieux fardeau, la porte s'était ouverte et Nicolas se précipita vers eux. Lucie était entre de bonne mains.

Micah fut réveillé en sursaut à quatre heure et demi du matin par sa sonnette. Toujours en pyjama, il se dirigea avec prudence vers la porte d'entrée, prenant le temps de regarder à travers le judas avant d'ouvrir la porte. Micah fut surpris de voir Daniel de l'autre côté de la porte. L'homme portait un pantalon de survêtement et un simple tee shirt. Il avait la tête basse et semblait défait. Micah n'avait pas d'autre mots pour décrire l'homme qu'il aimait à ce moment précis.

Il ouvrit la porte immédiatement, et Daniel lui tomba littéralement dans les bras.

— Daniel? Ça va, mon cœur?

Micah savait bien que c'était une question stupide. Évidemment que Daniel n'allait pas bien, sinon il ne serait pas là, à cette heure, en train de pleurer silencieusement sur son épaule. Ne sachant pas quoi dire, Micah se contenta de serrer Daniel contre lui. Une fois que ses pleurs se furent tarit, Daniel chuchota dans l'oreille de Micah :

— C'est Lucie. Elle est malade.

Daniel : je suis chez Micah. Comment va Lucie.

Maria : Elle dort pour le moment. Elle a encore un peu de fièvre mais Nicolas dit que c'est normal, et que ça va aller.

Daniel : Je suis désolé Maria. Je te promet qu'on trouvera une solution.

Maria : Merci pour hier. Je ne sais pas ce qu'on aurait fait sans toi. J'espère vraiment qu'on trouvera une solution.

Annotations

Recommandations

Défi
dansonssouslapluie

Ton odeur sur les draps, ton corps dans mes bras, instant délicat.
93
16
1
1
lecossais
1216, quelque part au Nord de la France. Un enfant est recueilli par le Monastère... Marqué par la Lumière, il va réaliser son destin et participer à différentes aventures où la Musique aura toute son importance.

(Contrairement à mes autres textes, celui-ci n'est pas du tout érotique... Juste une histoire qui me trotte dans la tête depuis maintenant plusieurs mois et que j'ai envie de vous raconter, une histoire qui marie époque médiévale et musique.

Même si je suis passionné par le Moyen Age, je prends des libertés avec l'époque et le lieu... Je n'ai pas envie d'être dans le 100% véridique historiquement, j'ai juste envie de raconter une histoire qui se passe à cette époque. Merci pour votre indulgence !)

Photo : Château et cimetière de Bours (Pas de Calais, prise par mes soins en septembre 2019)
334
566
421
150
Défi
Victor Bouvier

Sur sa joue une larme sèche.
7
0
2
0

Vous aimez lire AnemaryColin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0