Chapitre 7

16 minutes de lecture

Père, J'ai été je dois le dire assez surprise par votre lettre. Je pensais que nous avions abandonné de chercher une cure pour ma maladie? Ce jeune homme que vous mentionnez dans votre lettre doit être très spéciale pour avoir votre confiance. Car même si vous dites que c'est juste un essai, dont vous doutez grandement des résultats, c'est la première fois que vous m'envoyez servir de cobaye. Je vous connais père, je sais que vous vous sentez coupable à tort de ma maladie, et je sais qu'il n'y a rien que vous ne feriez point afin de me protéger. C'est pour cette raison que j'accepte sans hésitation votre proposition. Je me rendrais à la meute de Oaktree dans les plus brefs délais. Je n'ai après tout rien à perdre car ma maladie ne sera pas pire ici ou là bas. J'ai vécu toute mon existence de louve avec cette infernale malédiction. Ce qui aurait dû être le plus beau des cadeaux, se transforma en enfer sur Terre. Mon héritage, sera ma mort. Même si cet homme, ce Daniel Chanteloup, ne trouve pas de remède, j'espère qu'un jour les recherches qu'il mène sauverons d'autre loup. Je ne souhaiterais cette maladie à personne, pas même mon ennemi. Transmettez tout mon amour à mère, je vous contacterais dès mon arrivée dans la meute de Oaktree. Bella

***

Daniel Chanteloup se sentait comme un petit garçon pris la main dans la boîte à cookies sous le regard implacable de sa petite soeur. — Alors, je t'écoute Daniel Chanteloup? Je sais que tu vois quelqu'un, alors dis moi juste qui, qu'on en finisse. Daniel détestait cacher des choses à sa sœur, mais il n'avait pas voulu lui parler de Micah, du moins pas tout de suite. Le choix du partenaire chez les loups est un sujet très sérieux, capable de détruire des familles et de créer des discordes entre les meutes. Certes les mariages mixtes, entre des hommes et des loups étaient acceptées et même encouragés, mais il fallait que la meute entière accepte de reconnaître le partenaire comme l'un des leurs. C'était la même chose lors d'un mariage avec un loup originaire d'une meute différente. C'est pourquoi il n'avait encore rien dit. En plus, dans son cas, il était l'alpha de la meute, ce qui veut dire que la meute devrait accepter Micah comme son compagnon et comme leurs supérieurs hiérarchique, car Micah viendrait juste après la Lupa en tant que partenaire de l'alpha. Mais il n'avait toujours rien dit à Micah à propos des métamorphes. Il se laissait encore quatre mois et puis il n'aurait plus le choix. Maria était la personne la plus proche de lui, avec Louis, Hugo et Adam, et elle avait bien sûre remarqué quelque chose de différent chez lui. Et comme c'était une femme plutôt intelligente, elle avait vite compris qu'il y avait quelqu'un dans sa vie. Et la Lupa n'aimait vraiment pas que son alpha lui cache des choses.

— Oui, j'ai rencontré quelqu'un!

— Je le savais! Alors c'est qui, je la connais? Daniel avait complètement oublié que Maria n'était pas au courant pour son homosexualité. Il choisit une demi-fuite et commença par l'information la moins fâcheuse. — Ce n'est pas un loup… — Une humaine donc! Elle habite en ville? Elle fait quoi dans la vie ? L'excitation de sa petite sœur fit rire Daniel. Il finit tout de même par dire : — C'est un humain, il habite en ville et il tient une clinique vétérinaire. Il prononça ses derniers mots à toute vitesse, de façon à ce qu'il soient à peine perceptible. Maria resta immobile quelques instants avant de se mettre à sourire et à ricaner : — Toi, Daniel Chanteloup, tu sors avec un vétérinaire? C'est vrai que lorsqu'on y pensait c'était assez ironique. Louis et Adam, les deux seuls autres personnes au courant pour Micah s'étaient déjà moque de lui en apprenant la nouvelles. — Et oui que veux tu! dit Daniel de façon exagérément dramatique, faisant pouffer sa sœur de plus belle. *** Trois jours plus tard, Bella Gentry arrivait sur le territoire de la meute de Oaktree. Daniel et Maria étaient partis chercher la jeune femme à l'aéroport de Lansing, qui se trouvait à environs trois heures de route de Oaktree. L'avion de Bella devant arrivé de Los Angeles à dix heures du matin, le frère et la sœur avait pris la route à six heures et demi du matin, et Maria, qui n'avait jamais été une personne du matin baillait à s'en décrocher la mâchoire en s'accrochant à sa tasse de café comme un homme entrain de se noyer s'accrochait à une bouée de sauvetage. Daniel conduisait en surveillant sa sœur du coin de l'œil, pour éviter qu'elle ne renverse sa tasse de café et ne s'ébouillante au passage. À huit heures et demi, ils avaient bien avancé et parlaient tranquillement lorsque le téléphone de Daniel se mit à sonner. Avant même que Daniel n'ai pu voir de qui il s'agissait, Maria s'était emparée de l'appareil et répondait d'une voix mielleuse : — Allo? Portable de Daniel Chanteloup, que puis-je faire pour vous? — Micah Blake? Oui, mon frère m'a parlé de vous...Non, il conduit pour le moment...je lui transmettrais le message! Bonne journée à vous aussi… Et appelez moi Maria, je vous en prie! On fait comme ça alors Micah! Dès qu'il avait reconnu le nom de Micah, Daniel avait tendu l'oreille en lançant un regard noir à sa sœur, qui n'avait visiblement pas eu beaucoup d'effet. Une fois que Maria eut raccroché, il lui demanda ce que Micah voulait, et ce qu'il lui avait dit. Marie refusa de répondre ne disant que c'était entre elle et Micah. Daniel grogna mais finit par se rendre à l'évidence, il n'avait aucune chance contre une avocate. Une fois arrivé à l'aéroport, ils se rendirent directement dans le hall des arrivées. Selon le panneau électronique, le vol de Bella Gentry était à l'heure et ne tarderai pas à atterrir. Comme ni Maria, ni Daniel n'avaient rencontré Bella auparavant, ils avaient aussi apporté un écriteau avec son nom, écrit en belles lettres noires sur fond blanc. Daniel brandit le papier dès que les premiers voyageurs commencèrent à sortir. Bella Gentry ne correspondait absolument pas à l'image que Daniel se faisait de la fille du Premier Alpha. C'était une petite femme brune, un peu ronde, avec de longs cheveux brun et bouclé qui lui tombait au creux des reins. Elle avait des yeux marron et un sourire avenant. Elle se dirigea vers eux, traînant une petite valise derrière elle et les prit dans ses bras tour à tour avant de se présenter. Maria lui rendit son étreinte et les présenta avant de prendre Bella par le bras et de l'entraîner vers le parking en lui parlant sur un ton de cachottière. Daniel secoua la tête et prit la valise de Bella avant de suivre les deux femmes en direction de la voiture. Le trajet de retour se fit tranquillement, Maria et Bella devenant rapidement amies comme cochons. En arrivant à Oaktree, ils s'arrêtèrent dans une petite brasserie pour manger avant de rentrer à la maison. Ne voulant pas perdre de temps car il ne savait pas exactement combien de temps la fille du Premier Alpha pourrait rester chez eux, Daniel avait organisé un dîner le soir même avec Bella, Maria, Benjamin, Nicolas, Louis, Hugo et Franck pour discuter des événement à venir et de la sécurité de leurs invité. À vingt heures tout le monde étaient arrivés et parlaient avec animation, assis autour de la table du salon de Daniel. Une fois le dîner terminé et le café, ou tisane, servit, la conversation dévia sur des sujets plus graves. Nicolas commença par expliquer en détail ce qu'il attendait de Bella, c'est a dire surtout des échantillons de sang et autre, mais aussi une description aussi précise que possible des ressentis de la maladie, pendant la transformation, mais aussi en tant qu'humaine. La jeune femme écoutait avec concentration, hochant juste la tête de temps à autre afin de marquer son accord. Daniel avait tout de même remarqué que la jeune femme s'était tendu à l'idée de raconter son ressenti personnel de la maladie. Daniel ne pouvait, et ne voulait même imaginer ce que la jeune femme ressentait. Il se dit qu'il devrait la remercier encore une fois de les aider dans leurs projet, dont les résultats mettrais probablement plusieurs années à se faire voir. Bella serait peut être même déjà morte à ce moment là. A cette pensée, le coeur de Daniel ce sera alors qu'il observait la jeune femme qui parlait maintenant avec Benjamin et Maria des détails plus logistiques de l'aventure. En la voyant comme ça, à rire, avec les yeux brillant et les joues rouges, on pouvait facilement penser qu'elle était en parfaite santé. Et pourtant, Daniel avait remarqué que la jeune femme mangeait peu et qu'elle s'essoufflait rapidement. De plus, elle semblait avoir des douleurs dans le dos et les jambes. Après le repas, alors que Daniel cherchait Bella pour la remercier encore une fois de sa présence, il la trouva en compagnie de Hugo. L'homme avait été plutôt réservé en présence de la jeune femme durant le repas, alors Daniel fut plutôt étonné. Il s'approcha doucement de façon à ne pas être repéré et observa le duo. Leurs voix porté par le vent lui parvenait aussi clairement que s'il s'était trouvé juste à côté d'eux. Daniel entendit Hugo parlé de son père à Bella, lui disant de ne pas hésiter à lui demander si elle avait besoin d'aide ou juste envie de parler. Daniel se retira donc doucement, peut être que Hugo était le mieux placé pour parler à Bella, après tout il comprenait mieux que Daniel les implications de sa maladies. Daniel espérait juste que son ami ne s'attachera pas trop car la pleine lune approchait et il n'était pas sûre que l'homme supporte de voir une autre personne chère à son cœur en proie à cette douleur. Daniel alla donc parler avec Louis, en lui demandant des nouvelles de son protégé : Spencer Moore. Spencer avait déménagé il y a un deux mois environs chez Louis, après son acceptation dans la meute. Le jeune homme semblait aller mieux, il était totalement différent du jeune homme terrifié qu'il avait recueilli. Louis avait vraiment eu une bonne influence sur lui. Alors qu'auparavant le jeune homme sortait peu et jamais seul, on le voyait maintenant souvent à l'extérieur, parlant avec les différents membre de la meute. Louis l'informa aussi que Spencer pensait à reprendre des études pour devenir enseignant l'année prochaine. Lorsque Daniel avait expliqué leur système d'école à domicile pour les jeunes en transformation, Spencer avait été ému aux larmes. Devenir enseignant était donc surement une façon de se faire sa place, de se rendre utile à la meute. Daniel applaudissait cette nouvelle de tout son cœur : avoir un enseignant à domicile serait d'une grande aide et permettrait d'enlever un poids du dos de certains parents. *** Malheureusement pour la meute de Oaktree, les temps calme ne durèrent pas longtemps. Cinq jours après l'arrivée de Bella dans la meute, ils subirent une attaque éclair. Ce genre d'escarmouche n'était exactement rare dans le monde des métamorphes et Daniel s'attendait à une attaque depuis l'arrivée de Spencer au sein de la meute. Mais avec l'arrivée de Bella et les essais cliniques, il avait été pas mal occupé et l'éventualité d'une attaque était repassé au second plan de ses pensées. Et Zachary Wolf en avait profité, s'engouffrant dans une brèche. L'attaque eu lieu un vendredi en début de soirée. Daniel se trouvait avec Bella et Louis sur sa terrasse lorsque l'alarme fut déclenché. Les loups en patrouille se mirent à hurler deux fois, trois secondes à cinq secondes d'intervalle. Daniel fut sur ses pieds en un clin d'œil, guettant l'arrivée des renforts. Louis s'était immédiatement transformé et il attendait patiemment l'arrivée des autres. Lors d'une attaque, tout les loups en état et en âge de combattre se devait de prendre place dans les rangs. Deux minutes plus tard, une vingtaine de loups étaient rassemblés devant Daniel attendant ses ordres. — Maria, Angel vous rejoigniez le groupe de Hugo et vous essayer de rabattre les intrus sur le secteur nord, sans vous faire repérer. Il les regarda partir silencieux, se fondant dans la nuit avant de reprendre. — Benjamin, Angel, Marilyn, Bernard et Franck, vous restez ici. Rassemblez tous les loups qui ne combattent pas et barricadez chez moi. Bella tu reste avec eux. La jeune femme hocha le tête, et encore une fois ses ordres furent obéit à la lettre sans un mot de protestation. — Caroline, Jacques, Matthews, Théo, vous prenez le versant est entre la ville et le lac, avec Louis, Spencer et Germain, on prends le versant ouest pour les prendre en sandwich. Après un dernier coup d'œil pour vérifier que chacun avait compris son rôle, Daniel se transforma à son tour avant de prendre la tête de son petit groupe. Ils avait un long chemin à faire, alors ils partirent à vive allure, tout aussi silencieux que des ombres, invisibles. C'était la première bataille de Spencer, aussi Daniel le positionna en deuxième position, juste derrière lui afin de pouvoir garder un œil sur lui, et éviter qu'il ne se perde ou ne se blesse dans la forêt. Venait ensuite Germain et Louis, qui était le plus aguerri fermait la marche. Ils furent au point de rendez vous en trente minutes. Daniel apercevait des mouvements furtifs sur le versant de la montagne en face d'eux. Le groupe de Caroline se mettait en position lui aussi. Juste à temps car moins d'une minute plus tard, Daniel entendit le groupe des intrus se diriger vers eux. A vue de museau, il était une dizaine, pas plus. Un petit groupe de reconnaissance ou Zachary le sous-estimait vraiment. L'un dans l'autre, Daniel avait l'avantage numérique. Lorsque le groupe d'intrus de retrouva pile entre son groupe et celui de Caroline, Daniel donna l'assaut et ils se jetèrent sur les loups de la meute du Lac. Ce devint rapidement une mêlée inextricable de loups. La fourrure, les crocs et les griffes volaient à droite et à gauche dans un concert de grognements entrecoupé de jappements et de cris de souffrances. Chacun de ses cris faisait bondir le cœur de Daniel et il priait pour que tout ses loups s'en sortent sans trop de dommages. Bientôt le groupe de Hugo et Maria les rejoint et se jeta dans la bataille à corps perdu. Daniel aurait été incapable de dire combien de temps dura la bataille. Les loups de Zachary étaient peut être en sous-nombres, mais il étaient bien entraînés et refusaient d'abandonner, bien qu'ils soient encerclé. Au bout d'un moment, Hugo et Caroline réussir à mettre quatre loups hors jeu, l'un d'entre eux presque l'article de la mort avec la respiration sifflante et une patte presque arrachée. Deux des loups de Daniel, bien que blessé moins gravement étaient hors-jeu et Maria boitait assez lourdement. Daniel ordonnait toujours à ses loups de rentrer au camp s'ils étaient blessé de façon assez grave et incapable de combattre. Angel prévenait toujours Nicolas lorsqu'il y avait du grabuge et le médecin les attendait en général de pied ferme avec les loups resté sur place. En faisant rentrer les les loups blessé au fur et à mesure facilitait aussi le travail de Nicolas qui pouvait ainsi soigner les blessures au fur et à mesure sans se retrouver submergé. Tout doucement, la meute de Oaktree finit par prendre le dessus, se mettant à plusieurs sur les ennemis restant pour les mettre hors-jeu plus rapidement. Jacques, Germain et Maria avait été blessé et était repartis vers le village. Bientôt, les dix loups intrus se retrouvèrent au centre de la clairière, et il ne restait plus qu'à les escorter jusqu'à la frontière. Etant donné qu'aucun des loups n'étaient plus en état de combattre, certains étant même plutôt mal en point, cela n devrait pas être trop difficile. Daniel restait quand même assez méfiant, connaissant Zachary, cela ne l'étonnerai pas que ses sous-fifres aussi soient retors. — Angel, Matthews vous rentrez au camps, vérifiez bien que tout le monde soient bien rentré. S'il y a des absents vous aller les récupérer illico. Je ne veux personnes dans la forêt cette nuit. Après trois jappements affirmatifs, Daniel les regarda partir. Il avait beau être alpha depuis bientôt six ans, c'était toujours étrange pour lui de donner des ordres et de se faire obéir. Et parfois, il avait toujours ce réflexe d'attendre qu'on lui disent quoi faire. C'était tellement de suivre, surtout un bon chef. Son père avait été un excellent leader et Daniel avait adoré faire partie de sa meute. Il aimait beaucoup moins la diriger. Même s'il faisait du mieux qu'il pouvait, parfois il ne pouvait pas s'empêcher d'espérer qu'un chef idéal se montrerai et prendrais sa place. Mais l'idée de ses loups entre les mains de quelqu'un comme Zachary lui retournait l'estomac. Il avait fait la promesse de les protéger de tout danger et il le ferait, à n'importe quel prix. Même si Micah le quittait quand il apprendrait la vérité. Cette idée même lui donnait envie de pleurer mais la vision de Spencer, dehors, le visage levé vers le ciel lui confirmait qu'il faisait ce qu'il fallait. En compagnie de Hugo, Louis, Théo, Caroline, Spencer et Akim ils escortaient leurs prisonnier vers la frontière lorsque le loup qui se tenait entre Louis et Théo commença à se débattre et à attaquer tout ce qui passait à portée de ses dents ou de ses griffes. En essayant de maîtriser le rebel, Daniel sentit des griffes acérées labourer son épaule. Le sang coula et le loup fut bientôt hors-service une fois de plus.

— Ou est Spencer? demanda soudainement Louis en tournant sur lui même, l'air inquiet. Daniel se rendit vite compte qu'il manquait aussi l'un des prisonniers. Soit Spencer avait vu un prisonnier s'enfuir et avait décidé de le poursuivre seul, soit Spencer était l'objectif de la mission. Daniel sentit son sang se glacer dans ses veines à l'idée de Spencer de retour entre les griffes de Zachary. Il analyse rapidement la situation avant de demander aux autres de continuer comme prévue, pendant qu'il se lançait à la poursuite de Spencer. Il pouvait sentir le regard inquiet de Louis sur lui, mais il ne pouvait pas se permettre d'avoir d'autre prisonniers en fuite. Une fois qu'il eut la certitude que ses ordres seraient suivis, il fit volte-face et s'enfonçant dans sa forêt. Il repéra rapidement la trace du fuyard, mélanger à celle de Spencer. Il y avait aussi du sang en petite quantité le long de la piste comme si le fuyard avait les crocs planté dans Spencer et ne le lâchait plus. Comme Daniel l'avait deviné, la piste remontait vers le Nord et la frontière, mais faisait un grand arc de cercle pour éviter de retomber sur les loups de Oaktree. La frontière n'étant pas loin, Daniel accéléra encore l'allure. Une fois n'est pas coutume, il n'appréciait pas vraiment la balade. Il espérait juste arriver à temps car entrer sur le territoire de la meute du Lac sans autorisation pouvait avoir des conséquences assez graves, dont même Maximilien ne pourrait pas le sortir. Après ce qui lui sembla être une éternité, Daniel aperçut enfin Spencer et le fuyard. Spencer se défendant du mieux possible, la progression du fuyard était fortement ralenti. Daniel en profita et sauta d'un bond sur le dos du loup ennemi, qui sous le choc lâcha Spencer qui roula quelques mètres plus bas avant de se remettre péniblement sur ses pattes, légèrement tremblantes. Sinon, il avait l'air d'aller plutôt bien, ce qui rassura grandement Daniel car il n'aurait jamais pu transporter Spencer tout seul jusqu'au camp. Hérissant son poil et montrant ses longues canines pointues en grognant, Daniel se plaça délibérément entre Spencer et l'intrus. Celui ci sembla réfléchir quelques instants sur la meilleure façon de procéder avant de s'enfuir la queue entre les jambes. Méfiant et sur ses gardes, Daniel suivit de Spencer commencèrent à battre en retraite, se dirigeant vers Oaktree. Soudain, Daniel entendit un bruit de galopade et une masse grise lui rentre dedans de plein fouet, le faisant basculer en arrière. Il atterrit sur son épaule blessée et émit un grognement de douleur alors que sa vision se brouille pendant un moment. Se secouant, il se remit lentement debout. Spencer tenait tête à l'autre loup, mais il ne faisait clairement pas le poids. Spencer était un bon combattant et il avait du courage à revendre mais son adversaire s'entraînait probablement depuis des années. Pourtant Spencer refusait de se soumettre. Il préférait mourir plutôt que de retourner dans sa prison. Maintenant qu'il avait goûté à la liberté, il n'y renoncerais pas facilement. Avant que Daniel n'ait pu intervenir, les deux loups trop absorbé par leur combat avaient atterri sur la route. Comme dans un mauvais rêve, presque au ralenti, Daniel vit une voiture approcher à grande vitesse. Sans même y réfléchir, il se jeta sur Spencer le repoussant sur le bas côté d'un vigoureux coup de hanches. Et ensuite il vit deux phares brillant et ce fut le choc. Il sentit le corps du loup de la meute du lac s'écraser contre le sien, amortissant une partie du choc et il se sentit décoller. Il fit un bref vol plané avant d'atterrir sur le capot de la voiture qui freinait fort. A cause de la vitesse de la chute, Daniel glissa sous la voiture et sous les roues. La douleur était atroce. Il pouvait voir le corps de l'autre loup mais il ne percevait pas sa respiration. Il se sentait partir, doucement. Désespère et incapable de bouger il ouvrit les yeux. Il aperçut Spencer dans l'herbe au bord de la route qui le regardait. Au moins, il allait bien et pourrait prévenir les autres. Sur ce, il referma les yeux et attendit. Il pouvait entendre des voix, mais il ne comprenait pas ce qu'elles disaient. Puis il sentit des bras puissants le soulever et le mettre dans le coffre de la voiture.

***

Bella : Bonjour Père, je voulais juste vous informez que je suis bien arrivée dans la meute de Oaktree.

Maximilien : Je suis ravie de l'entendre ma fille. Tu as fais bon voyage? Daniel te traite t il bien?

Bella : Le voyage s'est très bien passé, et la meute est extrêmement accueillante. Je comprends mieux ton attachement à Daniel!

Maximilien : Oui, c'est un homme bien et un loup exceptionnel. Il nous en faudrait plus des comme lui.

Bella : C'est vrai. Il est aussi très dévoué à sa cause. Si quelqu'un peut trouver un remède à la Fièvre Grise, c'est bien lui.

Maximilien : Sur ce point, je suis tout à fait d'accord avec toi !

Bella : Merci père. Passez le bonjour à mère de ma part.

Annotations

Recommandations

Défi
dansonssouslapluie

Ton odeur sur les draps, ton corps dans mes bras, instant délicat.
93
16
1
1
lecossais
1216, quelque part au Nord de la France. Un enfant est recueilli par le Monastère... Marqué par la Lumière, il va réaliser son destin et participer à différentes aventures où la Musique aura toute son importance.

(Contrairement à mes autres textes, celui-ci n'est pas du tout érotique... Juste une histoire qui me trotte dans la tête depuis maintenant plusieurs mois et que j'ai envie de vous raconter, une histoire qui marie époque médiévale et musique.

Même si je suis passionné par le Moyen Age, je prends des libertés avec l'époque et le lieu... Je n'ai pas envie d'être dans le 100% véridique historiquement, j'ai juste envie de raconter une histoire qui se passe à cette époque. Merci pour votre indulgence !)

Photo : Château et cimetière de Bours (Pas de Calais, prise par mes soins en septembre 2019)
315
531
384
145
Défi
Victor Bouvier

Sur sa joue une larme sèche.
7
0
2
0

Vous aimez lire AnemaryColin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0