Y a qu’une seule issue à un combat contre soi-même. On perd.

3 minutes de lecture

Je suis enceinte.

C’était pas supposé arriver, ni maintenant, ni jamais, mais ça arrive.

Il y a encore un espoir : celui que toute l’industrie pharmaceutique se soit liguée contre moi pour me fournir trois tests de grossesse defectueux, ou que j’ai mal lu le mode d’emploi sept fois d’affilé.

— Je suis enceinte.

C’est encore plus dur à dire qu’à penser.

J’ai le pouvoir de tout arrêter maintenant, mais tous ceux qui pensent que ce serait facile confondent l’interruption volontaire de grossesse et la commande retour de leur clavier d’ordinateur. Je veux pas d’une fausse couche médicamentée. Je veux pas d’un aspirateur dans l’utérus. Mais je veux pas non plus d’un enfant.

Je. Suis. Enceinte.

Pourtant, je prends la pilule. Quand j’y pense. Est-ce que j’y pense pas assez souvent ? J’ai la nausée. Le genre qui empêche de dormir, de marcher, de manger, de réfléchir…

On sonne à la porte. Autant dire qu’on m’éclate le crâne à coup de barre à mine. Maintenant, je descends, et j’ai aussi le vertige.

Derrière le battant, c’est Winona, une gamine du quartier. Je dis gamine parce qu’elle était bébé quand j’étais enfant, adolescente quant je suis devenue adulte, et que du haut de ses vingt ans, je lui en donne toujours seize. Ces derniers jours, c’est elle qui promène Jupiter.

— Désolée, on est un peu en retard, s’excuse-t-elle en détachant sa laisse. Je l’ai emmené jouer au parc, et on n’a pas vu le temps passer.

— T’inquiète pas pour l’heure. Tant mieux si vous vous êtes amusé.

Je m’écarte pour laisser mon chien rentrer et remets à Winona son enveloppe.

— Merci. Je peux faire autre chose pour t’aider ?

— Rentrer chez toi, il est tard. Je veux pas que ta mère m’étripe.

— Oh, je suis une grande fille.

Elle se calle une tresse derrière l’oreille, surement pour me faire remarquer son piercing industriel : le même que moi. Pour une grande fille, elle est quand même très enfantine dans sa démarche.

Au même moment, Lily passe le portail. En la regardant venir vers l’entrée, je me demande quand elle a bien pu sortir.

— Tu viens d’où, comme ça ?

Elle lève les mains pour monter patte blanche, avec un peu de défi dans le regard pour faire bonne mesure. Elle a un paquet de chewing-gum entre l’index et le majeur.

— Je suis juste allée à l’épicerie au bout de la rue. Est-ce que je suis privée de sortie en plus d’être privée de téléphone ?

— Parle-moi sur ce ton encore une fois et ce sera le cas. Je veux que tu me préviennes avant de te barrer !

— T’es restée enfermée dans ta chambre toute la journée. Je devais faire quoi ? Risquer de te réveiller et m’en prendre plein la figure ?

— Exactement. Maintenant, t’es privée de sortie. Rentre.

Elle grommelle, cours bruyamment dans l’escalier, claque sa porte… Et dame nature voudrais que j’aie un enfant ?

Winona ne sais plus ou se mettre et fouille du regard le sol à ses pieds.

— Tu… t’es pas un peu… je sais pas. Dure, avec elle ?

— Moi ?

— À l’époque où tu me gardais, tu me laissais faire n’importe quoi.

— Et c’est exactement pour ça que ta mère me hait. Rentre chez toi, on se voit demain.

Elle sourit en guise d’aurevoir. Elle a gardé de l’époque de ses bagues l’habitude de cacher ses dents. Je trouve sa pudeur tragique et touchante à la fois.

La nausée me reprend dès que je referme la porte. Le vertige, toujours de la partie, me fais assoir à même le sol.

J’inspire. J’expire. Lily redescend l’escalier, livide. Elle revient de la salle de bain.

— T’es… Tata ,t’es enceinte ?

Merde. Ça m’apprendra à pas ranger mon bordel.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Plume29

"Vole, vole petit oiseau! Mais tu attends quoi?" Manon, six ans, s'impatiente.
Lui se tient sur la branche, l'observant, la défiant alors que, par de grands gestes, elle essaie de le faire fuir.
Peine perdue, posé, face à elle, l'oiseau empaillé,ne cesse de la regarder.
8
4
0
0
Gorn
Sandor traverse le Royaume pour se donner une chance de rencontrer la destinée dont il rêve. Le chemin qui le mène à la Citadelle de Lidan, lui réserve de terribles défis qui mettront sa volonté à rude épreuve. Parviendra t'il à rejoindre le château dont ses rêves lui parlent ? La vie là-bas sera t'elle à la hauteur de ses espérances ?

Le temps manque au Vaguemestre Elric qui doit rejoindre sa femme à quelques jours de marche de la cité. Elle va accoucher et il veut être à ses cotés. Mais les affaires du Royaume le retiennent plus que de raison.

Le Roi Gorneval, doit faire face à l'invasion des peuples du Nord. Par le passé il a du mener une guerre absurde contre le souverain Gwendal. Il y a perdu ses amis, son père et plus encore, celle qu'il aimait.

Le royaume et la paix qui y règne, reposent désormais sur le destin de ces hommes et leur capacité à retrouver la piste des Dragons légendaires que le Royaume abritait jadis.
114
453
3457
247
Markus Charret
Second tome de la sage Vandi'a (4e de couverture et couverture toujours à créer).
43
46
398
79

Vous aimez lire Ana F. ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0