2. Dans la voiture conduisant à la mairie

2 minutes de lecture

La Berline glisse sur la route, comme une luge sur la neige. Laurent conduit prudemment, respectant les règlementations de vitesse, freinant aux feux orange et… au grand dam de Boris, assis sur le siège passager, se laisse doubler par la plupart des voitures.

- Mais roule ! rugit, le blond jeune homme. Patrice arrivera à la mairie qu’Hortense aura déjà dit oui !

À l’arrière, près de sa mère qui a bouclé sa lourde chevelure noire pour l’occasion, le futur marié ronge son frein. Le regard perdu par-delà la vitre, il ne sent pas la douce pression de la main de sa mère sur la sienne. Dans sa tête, les pensées tourbillonnent, lui donnant mal au crâne ; Patrice rêve d’un Nurofen et d’un whisky.

De toute façon, c’est trop tard. Je ne peux pas sortir de la voiture en m’écriant, non, finalement j’ai changé d’avis, je ne veux pas me marier ! Désolé à tous de vous avoir fait venir pour rien ; vous rêviez d’une fête et je n’ai à vous offrir qu’une journée perdue. Chère Hortense, à toi, plus qu’à quiconque, je dois exprimer des excuses. Je sais que cela devait être le plus beau jour de ta vie, je suis en train d’en faire le pire. Excuse-moi d’avoir demandé ta main il y a un an, sur ce pont, à Paris… ce jour-là j’y croyais, mais depuis… je ne vais quand même pas gâcher ma vie pour cette petite minute où je me suis agenouillé devant toi.

Patrice met son poing dans la bouche pour s’empêcher d’hurler. Évidemment qu’il est trop tard ! Sa mère le regarde avec dans les yeux une lueur d’incertitude.

- Tout va bien, mon chéri ?

- Oui maman, ça va.

Il lui adresse son plus beau sourire, révélant des dents d’albâtre, digne d’une pub Hollywood chewing-gum.

- Ça y est nous sommes arrivés ! avertit Boris.

Laurent gare la voiture précautionneusement, à quelques mètres de la mairie. Patrice sort du véhicule, suivi par sa mère. Un peu plus loin, Hortense, toute de blanc vêtue, dégage sa traîne de la limousine et, le visage rayonnant, s’avance vers l’hôtel de ville comme vers le paradis.

(à suivre)

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Ode Colin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0