Chapitre 7 : La femme qui décide

4 minutes de lecture

Catherine relut le synopsis et soupira:

" Bon, j'ai bien compris, la liberté , vous n'aimez pas cela !
- Dans la matrice nul ..
- choix n'est condamnable ! Je connais le NDO !
- Avec cela , nous avons 100% de réussite à tous les examens !!!
- Nos enfants sont si intelligents, ironisa Philippe, vous détestiez cela et vous avez préféré devenir psy : est-ce vraiment un bon choix?"

Catherine se tut .Elle avait renoncé à comprendre, il savait, c'est tout ! Et il voyait au plus profond d'elle; Je suis troublée par son histoire, cette gamine qui se trouve laide et fait chanter la belle prof blonde, j'adore et il le sait.
Je ne peux rien lui cacher , ni ma jalousie, ni mes pulsions homosexuelles.

De toute façon , il est coincé : dans la matrice, il doit assumer et ne plus se défiler, ici , il doit choisir : conserver ses souvenirs ou tout oublier.
Elle reprit :

" Vos choix féminins ne sont guère originaux !
- Les belles grandes blondes, avec une forte poitrine ?
- Nous en créons des milliards !
- Je ne vous coûte pas cher, une petite brune, à lunettes , une poitrine menue et un chignon , serait hors de prix "

Elle préféra ignorer le portrait, peu flatteur , dressé par son insupportable et coriace patient ( fort bien observé, toutefois). Il me voit , il s'est rendu compte qu'il y avait une femme en face de lui, je vais reprendre la main.

Elle sourit, et rangea ses lunettes . Philippe, interloqué, la vit défaire son chignon, enlever son gilet, dévoilant une superbe et fort courte robe rouge . Pour le décolleté, la nature l'avait aidée, en ce quatrième mois de grossesse , mais elle avait, aussi, trouvé ce petit soutien gorge sexy qui la mettait en valeur. La surprise était totale , et son patient oubliait ses sarcasmes !

Tu as raison de suivre ton intuition, il fallait frapper sous la ceinture. Bon , maintenant, je le viole ou j'attends ?

Intérieurement elle songea à l'étrange règlement de la Société Européenne de Psychanalyse ; on lui indiquerait simplement que le traitement était "inapproprié " , mais si elle l'avait rejoint dans la matrice ( son rêve !!!) , on l'aurait , sur le champ , "deleted " .

" Votre divorce se passe bien ?
- C'est gentil de vous soucier de moi , Monsieur K !!
- Disons que cela ne doit pas être facile, avec cet enfant à venir ,
- Et aucun homme pour me satisfaire, c'est cela , vous voulez vous dévouer ,?"

Elle enrageait , non pas en raison du tournant grivois pris par la conversation ( un point de gagné ! ) , mais parce qu'il devenait trop bien son jeu , alors qu'elle le pensait ko .

Il est temps de passer aux choses sérieuses!

" Nous avons changé la matrice .
- Encore ? C'est une manie  !
- Trop de patients tombaient dans un sado-masochisme infantile.
- Comme moi ?
- Je reconnais votre lucidité ! Maintenant , le contrôle est simple et partiel .
- Je ne saisis pas.
- Vous avez une sorte de télécommande pour votre vie, c'est comme les blondes, un fantasme très répandu.
- Et alors ?
- Tout est tellement plus simple , depuis que toutes nos vies passent par le réseau ; Tous nos sentiments , nos pensées, nos joies , nos peines défilent en continu . Mieux , il est même possible de revenir en arrière , d'accélérer etc.

Sensible au charme d'une belle utilisatrice , notre webmaster a créé la machine aux merveilles : " J'aimerais avoir une télécommande pour la vie " ! C'est trop long :accélération ! C'est trop bon :repeat !Trop monotone et prévisible : shuffle ! Trop triste : effacer ! Trop fort : mute!!!
Monsieur K était fasciné, il demanda :

- " Magique , vous avez essayé ?
- Merveilleux , j'ai revécu mon premier amour en repeat et...
- On vous a demandé de sortir ?
- Perspicace , oui c'est dangereux pour la synchronisation , chacun risque de s'enfermer, et si vous effacez une relation désagréable...
- L'autre n'a plus de souvenirs ! Je n'aurai donc droit qu'à une version d'essai ?
- Oui mais vous rêvez de cette télécommande si...
- dangereuse , car je peux me retrouver dans cent ans , avec toutes les données "" deleted " ,
- Vous n'aurez donc qu'une version d'essai "

Catherine se tut, il n'avait pas vu le danger suprême :non cela prendra du temps...

Philippe songeur pensa aux doux souvenirs , légèrement trafiqués, qu'il pourrait retrouver. Finalement , c'est une jolie fille ,elle me fait penser aux honorées matriarches d'Herbert .
" J'aimerais bien avoir la robe de Murbella , mon petit Duncan !"

Il sembla surpris . Encore un point pour toi , c'est toi qui décides , si tu continues il sera à tes genoux, petite Catherine .
Philippe se renfrogna . Elle est plus dangereuse que je ne le pensais et elle n'a pas tout dit , loin de là.

Paul Simon me donnera une porte de sortie .Le problème est dans ma tête...

The problem is all inside your head
She said to me
The answer is easy if you
Take it logically
I'd like to help you in your struggle
To be free
There must be fifty ways
To leave your lover

She said it's really not my habit
To intrude
Furthermore, I hope my meaning
Won't be lost or misconstrued
But I'll repeat myself
At the risk of being crude
There must be fifty ways
To leave your lover
Fifty ways to leave your lover

[CHORUS:]
You Just slip out the back, Jack
Make a new plan, Stan
You don't need to be coy, Roy
Just listen to me
Hop on the bus, Gus
You don't need to discuss much
Just drop off the key, Lee
And get yourself free

She said it grieves me so
To see you in such pain
I wish there was something I could do
To make you smile again
I said I appreciate that
And would you please explain
About the fifty ways

She said why don't we both
Just sleep on it tonight
And I believe in the morning
You'll begin to see the light
And then she kissed me
And I realized she probably was right
There must be fifty ways
To leave your lover
Fifty ways to leave your lover

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
408
84
1
5
Défi
Adrien de saint-Alban


journaliste de caniveau et "sportif de haut niveau
"Sportif de haut niveau " ,voilà une belle formule inventée de toute pièce par les médias du sport pour encenser la vacuité dont se nourrit la société du spectacle. Le monde moderne a érigé le sport en général et certains sports en paticulier en étendard de la réussite sociale .
Dans l'Histoire, le sport a été toujours été un vecteur idélogique transversal de tous les régimes autoritaires ou totalitaires pour finir comme auxiliaire de la pensée libérale chère à la société de l'argent .
Jadis à Athènes les jeux olympiques symbolisaient le lien entre le sport et la guerre. AuJourd'hui, c'est le lien pernicieux entre le sport et le nerf de la guerre, l'argent, qui est mis en avant avec son corollaire la réussite matérielle.
On parle bien de réussite matérielle qui est toute relative. Certes, un imbécile peut très bien réussir sa vie matérielle, les exemples ne manquent pas. Mais peut-on pour autant parler d'incarnation d'un idéal quelconque?
Quand on parle d'idéal on fait référence à une conception plus intellectuelle ou artistique du but à atteindre ,non pas à un moyen. Or le sport ne peut être considéré que comme un moyen et non un but à atteindre et donc, par conséquent, ne peut servir d'idéal. Un idéal doit s'affranchir de toute pollution idéologique ou mercantile ce qui n'est pas le cas du sport qui a été utilisé et qui est encore utilisé par des intérêts occultes pour manipuler les masses ou les jeunes cerveaux en cours de maturité .
Les mafias de l'argent ont accaparé le sport et l'ont dévoyé de sa vocation d'origne pour assurer leur perennité en utilisant comme "esclaves idolâtrés" comme les M'Bappé ou autres Messi en leur conférant un statut d'idole auxquel les jeunes générations s'identifient.
On est loin du "Chateaubriant ou rien" de Victor Hugo.
Autres temps , autres mœurs.
Adrien de saint-Alban
2
4
0
1
Défi
phillechat
Liberté ou esclavage ?
4
5
1
2

Vous aimez lire phillechat ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0