Réel d’ailleur

Une minute de lecture

Sa chute, dans cet espace d’un noir opaque, lui parut sans fin. Des images, des mots, des aperceptions, des pleurs et des joies se succédaient en lui. L’homme accidenté resurgit dans ses pensées. Une grande terreur le transperça suivie d’une effroyable sensation d’un milliard d’atomes qui s’agitaient frénétiquement en lui. Une boule de lumière, accompagnée d’un vertige cosmique, jaillit des entrailles de son être et le submergea dans sa totalité. Il se sentit fondre dans l’immensité de l’univers. Les visages de Myriam et de Joe lui apparurent.

Une succession d’images provenant de sa bipartite traversa son esprit. Des doigts accusateurs, un regard fixe le pénétrant, un jeune homme attristé par la perte de son premier job, la honte sur la figure de ses parents à son encontre. L’agoraphobie d’un gars cloîtré dans son appartement, des vitres cassées, des maisons avec ses occupants en pleurs, des ouvriers sans travail. Son double emportait avec lui tout le poids de leurs désespoirs, de leurs peines, et leurs colères.

Une autre vision s’imposa. Deux personnes en état d’ébriété roulant à toute allure sur une route déserte. Un dérapage, suivi du plongeon dans un ravin. Des témoins appelant les secours. Le décès de l’un d’eux. La conscience de Sam cria de douleur à la vue de ce drame.


Annotations

Recommandations

Vous aimez lire Pasot ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0