L’arrêt d’autobus

Une minute de lecture

À l’arrêt d’un autobus, un bruit de tôle froissée résonna dans ses oreilles. Sam se retourna vers sa provenance et aperçut, à quelques mètres à sa droite, un véhicule accidenté au milieu d’un attroupement de gens rassemblé autour. Quelques-uns parmi eux tiraient hors de la carcasse métallique une forme inerte et la jetèrent brutalement à terre. Celui-ci portait des vêtements détrempés, tachait de sang en diverses zones du corps. De l’endroit où il se trouvait, il entendit clairement quelqu’un parler tout haut.

« Encore un qui a rendez-vous avec ses démons. »

Il s’efforça de localiser l’origine de cette voix, mais la foule se dispersa aussi vite qu’elle s’était rassemblée.

La victime se releva lentement. C’était un homme, la quarantaine, plutôt mince, de taille moyenne. Ses cheveux bruns mouillés pendaient mollement sur son crâne. Son visage portait des plaies sur le front et le nez. Ses yeux étaient tuméfiés. Il resta un moment immobile. Son regard croisa un instant le sien. Sous les paupières enflées, Sam pouvait y lire de la stupeur et de l’effroi. Il y avait autre chose aussi. Ce dernier semblait scruter les alentours à travers lui.

De nouveau, Sam patientait à l’arrêt d’autobus. La scène d’un accident quelconque se diluait dans ses pensées. La pluie avait dû tomber entre-temps, car ses cheveux et ses vêtements étaient trempés, et il souffrait de diverses douleurs sur tout son corps.

Un nouveau décor se substitua au sien. Il se retrouva maintenant assis au fond du car. À ces côtés, un grand type discutait avec un jeune homme. Sam eut la vague sensation de les connaître tous les deux. Le véhicule interurbain les emmenait quelque part. Ils se trouvaient les seuls à bord, et ignoraient que la place du conducteur était vide.


Annotations

Recommandations

Défi
M.G Eloine
Âmes sensibles s'abstenir...ou pas!

Ma réponse au Défi "Dangereuse rencontre". Enjoy~
3
4
10
4
Défi
phillechat
Le déjeuner sur l'herbe
5
6
0
0
Morphyne
"A cet instant précis, dans un système jusque-là hors de portée, la Nouvelle République ment à la Galaxie, alors qu'elle soutient en secret ces traîtres répugnants affublés du nom de Résistants."

La haine brûle au fond de ses yeux. Le consume. Déforme les traits de son visage. Il n'est plus que rage et animosité. Il faut les exterminer. Tous. Il les brisera un à un, méticuleusement, jusqu'à ce que le souffle putride du dernier Résistant finisse par s'éteindre. Les Stormtroopers s'étendent devant lui à perte de vue. Il a eu ce qu'il voulait. Le pouvoir. Il aurait pu s'en contenter s'il n'y avait pas eu ce besoin dévorant de vengeance. Il leur fera payer.
2
0
0
119

Vous aimez lire Pasot ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0