Chapitre 2

2 minutes de lecture

Haletant, Troy s’arrête, se penche en se tenant les côtes. Il a l’impression de courir depuis des heures. Alors qu’il tente de reprendre sa respiration tant bien que mal, il entend des bruits de pas précipités et avant d’avoir pu réagir, se fait bousculer par quelqu’un et tombe lourdement sur le sol.

Se relevant, il a devant lui une jeune fille à la longue chevelure rousse, qui aurait pu être jolie, si elle n’avait pas autant l’air effrayé. Tout à la fois surprise et rassurée, l’inconnue constate :

« Vous êtes normal.

- Euh oui.

- Tant mieux. J’ai croisé tellement de monstres… je n’en peux plus. Cette brume n’est pas normale. Elle est apparue d’un coup, m’a encerclé… et depuis je n’arrive pas à en sortir. »

La fille se met à pleurer. Le garçon, mal à l’aise, ignore quoi faire. Il est étrangement réjoui de n’être plus seul, mais en même temps ne sait pas comment gérer la situation. Il s’approche donc de l’inconnue et lui tapote gentiment le dos.

« C’est rien, ça va aller, vous allez voir, on va sortir de là.

Des paroles creusent, mais qui ont le don de faire cesser les larmes de la jeune fille.

- Comment va-t-on faire ?

- Je ne sais pas vraiment, avoue-t-il. Commence par me dire ton prénom, moi c’est Troy.

- Molly.

- Ok, ben enchanté de te rencontrer Molly, même dans ces circonstances un peu bizarres.

- Oui, répond la jeune fille avec un pauvre sourire.

- Bon, maintenant essayons de sortir de là. »

Le couple se déplace dans une direction, marchant au hasard, n’ayant plus de repères. Ils ne distinguent les contours d’objets qu’au tout dernier instant. Ainsi, Molly heurte plusieurs fois des containers à poubelle ou des bords de trottoirs. À un moment, Troy est effleuré par quelque chose d’énorme volant au-dessus de lui. Il est persuadé d’avoir senti des ailes sur sa joue.

Soudain, derrière lui, un cri. Il se tourne et n’a que le temps d’apercevoir Molly allongée face contre terre, le visage terrifié tandis qu’une sorte d’insecte géant ressemblant à un criquet gris avec des membranes sur le dos lui attrape les jambes et la tire au plus profond de la brume.

La jeune femme hurle de douleur et d’épouvante. Les bras en avant, elle espère sans doute que Troy lui vienne en aide. Cependant, ce dernier, horrifié par le spectacle qui s’offre à lui, ne réagit pas. Debout, la bouche ouverte, il ne peut que regarder Molly disparaître emportée par le monstre.

(à suivre)

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Ode Colin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0