39 - Avenirs et chute libre

15 minutes de lecture

Livia.

- Leah, c'est ton tour ! annonce Kate.

Toutes assises autour du joli brasero de la somptueuse villa que nous avons loué à Malte pour l'enterrement de vie de jeune fille de Laura, nous nous plions à l'activité que Laura a choisie avant d'aller en boîte pour notre dernière soirée ici. Nous sommes arrivées sur l'île samedi en milieu de matinée avec un jet qu'avait tenu à affréter Scott, pour que nous ne prenions pas un vol commercial. Heureusement que les billets que nous avions réservés initialement entre Los Angeles et Malte étaient remboursables ... Et après une longue bataille, il a plié : pas de Terminator à bord, au grand dam de Leah et Alana qui avaient finalement jeté leurs dévolus du moment sur Sam et Aaron, à défaut de pouvoir attraper Hayden dans leurs filets de pêche.

Bon, elles ont quand même parlé de lui hein ... Entre Leah qui trouve qu'il a un corps de dieu grec , Alana qui aimerait savoir si sa virilité est proportionnelle au reste de son anatomie et qui a même lancé des pronostics ce matin auxquels ont aussi volontiers participé ma meilleure amie, Kate et Mila, Ashley qui a cherché sur internet toutes les scènes de film où il est à moitié ou nu - mais toujours de dos - et nos deux retardataires arrivées directement à Malte ,Khloé et Tamara, des amies proches de Laura qui elles sont dépitées de ne pas avoir pu venir sur le yacht avec nous et ont voulu tous les détails des quatre jours passés sans elles, j'ai entendu parlé d'Hayden Miller pour les cent ans à venir. Je n'en peux plus !

- Où vous voyez-vous dans dix ans ? Quels sont vos espoirs pour cette décennie si vous préférez.

Chacune doit poser une question et nous devons toutes y répondre. Enfin, si vraiment on ne veut pas répondre, à une question trop intime par exemple, on doit boire un shot de vodka cerise ou de tequila. Pour info, c'est la vodka cerise qui contient le plus d'alcool, 40° contre 35° pour la tequila ...

Blottie dans les bras de Laura qui refuse de me quitter d'une semelle quoi que je dise ou fasse, - et puisque c'est son week-end, je ne peux rien faire d'autre que d'accepter - j'écoute les réponses des onze filles autour de moi. Elles se ressemblent assez.

Clara, qui est d'après Hayden un véritable dragon au boulot mais une femme adorable et vive depuis que je la connais, nous confie que malgré son âge, quarante et un ans, elle espèce pouvoir tomber enceinte et avoir un ou deux enfants dans les deux ou trois ans à venir, malgré les risques passés la quarantaine. Tamara aimerait rencontrer l'homme de sa vie et si possible qu'ils plaisent à ses parents qui sont très exigeants et monter sa propre société d'expert-comptable, Leah rêve elle aussi du grand amour et surtout de fidélité, la pauvre ... Alana est également dans le thème de l'amour et des enfants et souhaite agrandir son cabinet d'ostéopathie, et faire une formation en naturopathie. Ça je ne l'aurais jamais deviné ! Quant à Jessica, elle se voit avec cinq enfants et à la tête de plusieurs salles de danse à L.A et en Californie. Cinq enfants ? Elle va nous la repeupler de petits King-Kong la Californie !

- Mila ? l'interroge Laura

Depuis le début de cette semaine de vacances, Mila est sur un nuage.

Depuis qu'elle a rencontré Cam, en fait. Je crois que ça s'appelle « le coup de foudre », enfin pour ce que j'en sais moi qui n'y connais rien aux sentiments amoureux... Mais je pense qu'on peut dire ça. Mila a vécu un véritable coup de foudre, et je crois bien que c'est réciproque. Si mardi et mercredi, ils n'ont fait que discuté et tenté de donner le change devant tout le monde - alors que moi je sais depuis mercredi matin que Mila est « passée à la casserole » mardi soir comme on dit chez nous - jeudi matin ils se sont affichés ensemble, et ça n'a choqué personne, parce que c'est comme une évidence entre eux. Comme s'ils avaient toujours été ensemble pour nous tous, et c'est encore plus beau. J'espère que ça durera et que la distance ne sera pas un frein à leur histoire naissante, Mila mérite tellement d'être heureuse et épanouie. Elle a vraiment souffert quand elle et Jeremy se sont séparés, même si cela s'est fait en douceur, dans le respect et qu'ils sont toujours amis.

- Livy, si je te le dis en français, tu veux bien traduire s'il te plait ?

- Bien sûr ma belle.

Mila me dit alors tout bat ce qu'elle a en tête et qu'elle a peur de mal exprimer en anglais.

- Mila dit : « Moi, dans dix ans, j'espère être aussi heureuse que je le suis aujourd'hui. J'espère avoir rencontré la personne qui fera battre mon cœur jusqu'à mon dernier souffle, le père de mes enfants, mon meilleur ami qui voudra bien vieillir à mes coté malgré mon sale caractère de sudiste ! J'espère que je me lèverai chaque matin pour un travail que j'aime mais même si je n'ai plus de boulot un jour, j'espère que l'amour sera toujours mon moteur parce qu'une vie sans amour, c'est comme rouler avec un vélo à plat, c'est triste et inutile, on ne peut pas avancer».

Tout le monde applaudit Mila qui a finalement su dire avec ses propres mots ce que chacune des filles a exprimé avant, mais à sa manière plus romantique de voir le monde.

- Kate ?

- Pour cette décennie, je souhaite réussir à lever le pied au boulot, voir moins de tragédies et de peines chaque jour. Je souhaite avoir des enfants avec l'homme que j'aime et qui fait battre mon cœur depuis plus de six ans maintenant. Et que Dieu m'entende, j'aimerais me marier avant d'avoir quarante ans !

- Ça y est, elle l'a dit ! s'exclame Laura en se jetant sur elle, me faisant basculer au passage.

Une fois de plus, tout le monde applaudit et lui souhaite que son vœu se réalise ... Josh, j'espère que d'où tu es, tu entends !

Arrive le tour de Laura qui reprend sa place et me fait des papouilles dans le crâne. J'en ronronnerais ...

- Alors, moi, je ne vais pas être très originale vous savez, rit-elle. Dans dix ans, j'espère que j'aurai deux ou trois enfants et que j'arriverai à concilier ma vie de famille et ma carrière comme mes parents l'ont fait avec nous, commence-t-elle en serrant mes mains. Et si je trouve que c'est trop compliqué, je choisirai toujours ma famille, parce que c'est bien plus important que n'importe quel travail. En grandissant les enfants se rappellent le temps qu'ils ont passé avec leurs parents, pas du planning professionnel des uns et des autres. Je veux voir grandir mes enfants et je veux m'occuper d'eux, pour qu'ils ne croient jamais qu'ils sont là parce que j'ai voulu faire comme tout le monde ou pour occuper l'ainé afin qu'il ne soit pas enfant unique, et que l'ainé ne porte pas la responsabilité d'élever les plus petits. J'ai eu une enfance formidable parce que mes parents ont su trouver du temps pour Kate et moi. J'ai eu une enfance formidable parce que Kate a toujours essayé de combler le vide que je ressentais et qu'elle a été la meilleure grande sœur du monde, et qu'à mes yeux, elle le sera toujours. Je t'aime Kate.

Tout le monde lance des « oh » attendris et Kate commence à pleurer d'émotion sous les compliments et la voix chevrotante de Laura en lui soufflant « je t'aime aussi ma puce ». Pour moi, c'est limite, je dois me concentrer afin que les larmes qui se sont formées au bord de mes yeux ne s'évadent pas. Enfin ça, c'était avant d'entendre la suite.

- Et aujourd'hui ma vie est parfaite parce mon âme est complète quand Livia est là, avec moi. Je sais que beaucoup ne comprennent pas, et j'ai la chance que Scott lui comprenne vraiment ce que je ressens, mais je sais aussi que Livia est la moitié de mon âme, et une partie de mon cœur. J'ai vécu seize ans dans le manque de quelque chose que je ne connaissais pas, mais je savais pourtant qu'une partie de moi était incomplète. Maintenant que mon âme a trouvé son essence, je ne pourrais plus vivre sans elle. Alors dans dix ans, j'espère que ma petite sœur vivra plus près de chez moi ou au moins sur le même continent, glisse-t-elle comme un message pas subliminal pour un sou, et qu'elle aura enfin commencé à écrire l'histoire de sa vraie vie.

Ce n'est pas possible, j'ai rêvé, elle n'a pas dit ça ?

Oh que si elle l'a dit

Non, il faut qu'on rembobine et qu'on efface la bande, on recommence tout depuis le début ...Figée alors que je sens les larmes déferler en torrent sur mes joues, je n'ose plus bouger, plus penser. Laura me serre dans ses bras, aussi fort qu'elle le peut et m'embrasse la tempe comme une forcenée en manque. Comme une maman quoi ...

- Mon âme ou ce qu'il en reste va mourir asphyxiée Princesse! je lui lance pour détendre l'atmosphère, ce qui fait rire l'assemblée.

- À toi Livy ! m'interpelle Leah .

Où et comment je me vois dans dix ans... J'ai déjà du mal à savoir où je serai dans un mois, elle en a de bonnes, elle ! Si elle savait que rien ne se passe plus comme prévu dans ma vie, elle reverrait ses ambitions à la baisse et me demanderait plutôt où je serai dans quarante-huit heures, au moins je pourrais lui répondre ! Ou la semaine prochaine allez, je suis généreuse, ! Je serai au mariage de Laura et Scott, sûrement super mal à l'aise vu le nombre de personnes et personnalités qui sont attendues, même si je n'ai pas voulu savoir qui ...

- Livy ?

Concentre-toi Livia

- Dans dix ans, j'espère que toutes vos attentes se seront réalisées. J'espère que vous serez heureuses, avec plein d'enfants et qu'ensemble pour pourrez monter une équipe de NFL ou NHL parce que le football français, enfin le soccer comme vous dites, ça craint grave ! dis-je en riant. Dans dix ans, j'espère qu'Ava et Doug, Kate et Josh et Laura et Scott s'aimeront toujours autant, et que Laura et Kate se souviendront de leurs paroles de ce soir, d'à quel point elles en auront rêvé de leurs gosses dans les moments où elles auront envie de les étrangler, ou d'étrangler leurs pères, au choix !

Je marque une pause pour respirer, mais ne réfléchis pas avant d’énoncer la suite de mes idées :

- Et enfin dans dix ans, j'espère que le monde dehors sera un peu moins merdique, que les élites et lobbies qui nous dirigent auront compris qu'il est bien plus utile de chercher à nourrir et protéger les populations qui souffrent et meurent de faim ici que de dépenser des centaines de milliards dans une course à l'espace dont ils n'auront jamais le résultat. Que d'investir dans notre monde est bien plus important que d'en chercher d'autres ou de se demander qui aura cent millions de dollars à balancer pour un week-end sur la lune. J'espère que dans dix ans, les gens se seront réveillés, rebellés et auront compris que malheureusement, une grande partie de l'industrie médicale de notre époque cherche plus à faire cracher du fric aux malades qu'à les soigner vraiment, parce que finalement, nous soigner, nous guérir, c'est faire chuter leurs chiffres d'affaires. Nous guérir du cancer et de toutes les autres merdes qui nous tuent, c'est mettre à mal toute une machine qui brasse des centaines de milliards. Moi, dans dix ans, j'espère que les mentalités auront changé.

- Myranda McAlleigh, sort de ce corps ! tonne Kate.

- Mais tu ne nous dis pas où toi tu te vois dans dix ans ! râle Leah, n’ayant pas raté le subterfuge.

Ça aurait été trop facile ...

- Je serai certainement un peu avec vous toutes pour vérifier que vos souhaits ont été exhaussés!

Jolie pirouette.

Advienne que pourra ...

***


- Je n'en reviens toujours pas que vous ayez réussi à m'organiser tout ça en si peu de temps ! J'ai tellement de chance de vous avoir, pleure une fois de plus Laura sur le tarmac avant de monter dans le jet pour le retour. C'était génial, vous êtes les meilleures sœurs du monde !

- De l'univers et de tous les autres, la corrige Kate.

- Même me balader dans les rues en maillot de bain et talons avec une couronne et un voile sur la tête m'a plu !

Oui bah alors ça, je n'y suis pour rien ... C'est Kate qui m'a obligée !

- Aller la future mariée déjà mariée, monte dans ce jet et va rejoindre ton amoureux ! On se voit la semaine prochaine et par pitié Princesse, passe ta semaine à te détendre, tout est prêt, ok ?

- A vos ordre Général Gardini-McAlleigh !

Elle me fait même un salut militaire en bonne et due forme, cette femme est folle !

- Tu rentres quand déjà Honey ?

Rapide calcul ... nous sommes lundi matin ... enfin la nuit parce qu'il n'est que six heures bordel ! Qui prend un putain de jet à six heures quand il pourrait très bien partir à huit ? Note à moi-même : vérifier que Scott a encore toute sa tête après son enterrement de vie de garçon, juste au cas où ... parce que là tout de suite j'ai comme un doute !

- Je serai là jeudi après-midi pour le rendez-vous de quinze heures Kate.

Oui enfin si tout va bien. Et autant vous dire que revoir les Wedding-Planners, je m'en passerais bien. Remarquez, s'ils avaient eu une solution miracle pour me faire divorcer en une semaine, j'aurais bien pu faire tous les rendez-vous qu'ils voulaient !

Tu n'avais pas dit mercredi initialement ? questionne Laura mettant ses mains sur ses hanches.

- Si Princesse, mais j'ai dû changer mon plan initial - pour ne pas changer ... - j'arriverai donc jeudi, mais ne t'inquiète pas, tout est prêt ! Ah oui, Kate, tu pourrais m'héberger quelques jours après le mariage ? Cinq ou six jours, avant que je ne rentre en France, pas plus !

- Heu oui, oui, pas de soucis Honey, tu es la bienvenue chez no...

- Pourquoi ?

- Laura je ne vais pas squatter chez Hayden indéfiniment ! Une fois le mariage passé, je m'en vais, c'est tout. Il retrouve sa liberté, sa maison rien que pour lui, et moi la mienne ...

Elle comprend ou je veux en venir n'est-ce pas ?

- Vous vous êtes disputés c'est ça ? Qu'est-ce qu'il a fait ?

- Mais voyons Laura qu'est-ce qui te prend ? Elle peut quand même vivre où elle veut et elle a raison, il a peut-être besoin de son intimité lui aussi !

- Kate rassure moi, tu as quand même remarqué un truc non ?

- Je crois que ce ne sont ni tes affaires ni les miennes, mais une petite mise au point s'impose mademoiselle je-me-mêle-de-tout ! Maintenant dis au revoir à notre sœur et monte ce putain d'avion ou je t'y colle par la peau du cul Laura !

Clair, net, précis, sans possibilité de remise en question. J'aime cette méthode ! Et entendre Kate jurer ... c'est très rare.

J'embrasse ma meilleure amie ainsi que Kate puis commence à marcher pour rejoindre Mila qui m'attend à l'intérieur avec ma valise et mes affaires. La porte du jet se referme et presque immédiatement après, il fait demi-tour et s'élance sur la piste.

Ouf, une bonne chose de faite !

Ce week-end était génial mais épuisant. Je sens encore les effets des trois shots de vodka cerise que j'ai dû m'enfiler hier soir avant d'aller en boîte. Bien obligée car je ne voulais pas répondre à des questions trop indiscrètes. La traditionnelle « À quand remonte votre dernier rapport sexuel, avec un partenaire en chair et en os hein, pas un jouet » posée par Hailey : Premier shot. Je ne me voyais pas du tout leur dire « vendredi soir, ou samedi matin, question de point de vue ». Bin non, ça aurait soulevé la question de « Mais avec qui as-tu couché sur le yacht ? ».

Si Alana a trouvé opportun de rigoler en lançant « elle ne doit même plus s'en rappeler, demande-lui plutôt si c'était cette année ou pas » et même si je sais que ce n'était pas du tout pour se moquer méchamment mais purement pour plaisanter autour du brasero après avoir elle-même bu quelques verres toute la soirée, - remarque qui finalement m'arrangeait bien en plus -, Clara elle m'a lancé un joli clin d'œil complice. Évidemment, elle pense qu'Hayden et moi sommes réellement en couple et que nous voulons cacher notre relation pour « profiter l'un de l'autre » ... Le deuxième shot c'était quand nous pouvions poser une question à n'importe laquelle d'entre nous, la deuxième partie du jeu ...

Tamara m'a demandé si j'avais déjà vu Hayden dans le plus simple appareil. J'aurai pu mentir, mais ce n'aurait pas été fair-play, alors ce coup-ci j'ai répondu « Oui parce qu'il est acteur, pas pudique et s'est déjà baladé à poil en sortant de sa piscine ». Ce qui n'est pas un mensonge qui plus est. Pas besoin de leur dire que je l'ai vu nu bien avant d'habiter chez lui. Sur ce coup-là, pas de shot, c'est après que ça s'est gâté ...

Khloé a donc enchainé sur la taille de son anatomie intime ... «Juste pour savoir si le devant vaut autant le coup-d 'œil que l'arrière ... ». Oui, bon là, fallait pas pousser mémé dans les orties. J'ai bu. Si elle veut savoir, elle n'a qu'à aller se renseigner directement auprès de lui, je ne suis pas les Renseignements Généraux moi ! Il me semblait déjà avoir éclairci ce point il y a quelques jours.

Vous l'aurez compris, l'alcool aidant, les questions n'ont vite tourné qu'atour du sexe. Une qui est revenu à plusieurs reprises et pour plusieurs d'entre nous « Tu préfères être dessous ou dessous », j'ai donc eu la joie d'apprendre que pour Kate, c'est dessous, et pour Zoey, dessus ! Clara a fait dans l'originale en nous balançant hilare « debout contre un mur » Merci pour les images qui ont tourné dans ma tête après ça ... J'ai heureusement échappé à la question « tu préfères sucer ou être léchée ? », oui grande classe ...

Selon moi, en fonction de la réponse, ça revient à dire devant tout le monde « mon mec ne sais pas faire un cunni», mais bon, c'est mon point de vue. En revanche je n'ai pas échappé à « Qui t'a fait le meilleur cunnilingus de ta vie ?». Encore là, j'ai bu direct et cul sec ! Ça les a bien faites rire parce que là je sais qu'elles ont pratiquement toutes pensé que je n'osais pas répondre «Kimberley », sauf que ce n'est pas ce prénom là que j'avais en tête ... Bin oui pour elles, un autre prénom que celui de Kim, j'aurais pu le lâcher sans problème, personne ne connait mes aventures à part Mila qui en a vu deux ou trois et Laura quelques-unes. Pas moyen de répondre « Hayden » du coup ... Même si Laura sait qu'on a dérapé à Las Vegas, que Clara sait qu'on couche ensemble mais pas pour la vraie raison ... Et en plus quand bien même j'aurais pu répondre, hors de question que je flatte encore son égo démesuré !

Et la vraie raison est ... ?

Évidemment, Hayden est très doué avec sa langue et le reste de son corps. Il est très bon au lit et partout ailleurs, sur toutes les surfaces et dans toutes les positions, mais passons, ce n'est pas le sujet. Donc j'ai de l'alcool dans le sang.

En plus j'ai fait des cauchemars toutes la nuit, alors que depuis plusieurs semaines, même si j'avais un sommeil parfois agité, je ne me réveillais plus rarement en nage et dans tous mes états. Donc je suis vraiment épuisée.

Une raison qui expliquerait que tu en fais moins ?

Notre vol pour Marseille est dans quarante-cinq minutes et je sais déjà que quelqu'un nous a surclassé puisque j'ai reçu cette nuit un mail de modification de mon billet et celui de Mila que j'ai payé. Pas besoin d'être Madame Soleil pour savoir qui a -encore- fait des siennes, et en pleine nuit en plus ... C'est signé « Hayden Miller » ! Pour deux petites heures de vol, il aurait pu économiser cet argent, c'est ridicule ! D'ailleurs maintenant que je n'aie plus Laura sur le dos, je vais pouvoir prendre deux minutes pour lui envoyer un message ! Je passe les portes battantes et rentre dans le long couloir qui menait du hall principal au tarmac des jet privés où l'accès est règlementé et réservé. Une hôtesse me raccompagne gentiment jusqu'à la porte du grand hall. Je repère Mila de dos à une quinzaine de mètres de là, et me fige lorsqu'elle se retourne pour me faire face comme si elle avait senti mon arrivée.

Mila commence à avancer vers moi mais je sais, je sais déjà, j'ai compris à l'instant où ses yeux luisants ont croisés les miens. Je sens toutes mes barrières se briser les unes après les autres comme une cascade de dominos, ou l'écroulement d'une tour de Kapplas, dans un vacarme interne tonitruant.

C'est la chute libre, et sans parachute.

Je n'ai pas besoin qu'elle le dise, je ne veux pas qu'elle le dise.

Je ne peux pas l'entendre.

Mais même sans l'entendre, je le sais.

Je m'effondre au milieu de ce hall et à partir de là, plus rien n'existe autour de moi, plus rien à part la douleur qui me déchire une fois de plus.

Plus rien à part moi.

Parce qu'à partir de maintenant, je suis toute seule.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
781
155
223
745
Line P_auteur
Elle pensait avoir tout prévu ... sauf l'imprévisible !

À vingt-cinq ans, Livia suit un chemin tracé dont elle seule détient la carte.
Abimée par les drames de son passé, elle aspire à une vie calme, ne laisse que peu de personnes entrer dans son cercle et a revêtu depuis longtemps un masque pour se protéger.

L'amour ? Pas pour elle; elle le fuit comme la peste, persuadée qu'elle gagnera toujours sa partie de cache-cache avec Cupidon.

Une meilleure amie, un week-end au pied levé à l'autre bout du monde et une dose d'alcool de trop, c'est la recette idéale pour que tout bascule ...

Star de cinéma mondialement connu, Hayden Miller entre dans sa vie telle une tornade inattendue. Entre attirance, rejets, nuits torrides, non-dits et secrets, leur petit contrat amis avec bonus; va raviver son corps et pourrait bien devenir quelque chose de plus ... à condition de s'en rendre compte.

Qui ouvrira les yeux en premier ? Les dangers sont-ils toujours les plus évidents ? Mais surtout ... Toutes les promesses sont-elles faites pour être tenues?

Quand le passé entache le présent, peut-il y avoir un avenir ?

Et si commencer par la fin était finalement la meilleure voie pour trouver son chemin ?


Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti : +18 ans
Copie interdite


TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
Œuvre Protégée
1135
233
451
1165
Line P_auteur
[Histoire Terminée ]

Diplômée en Marketing, un emploi stable dans lequel elle prenait peu à peu ses marques, un toit sur la tête et même un futur mari, Elly pensait assez bien contrôler sa petite vie paisible. Sa seule bête noire, c'était sa famille. Ou du moins les quelques membres qui la composaient : des parents absents pourtant envahissants à distance qui voulaient depuis sa naissance régenter son existence, jusqu'à choisir sa voie professionnelle. Et elle ne savait pas encore à quel point ... jusqu'à un soir de février où Elly a tout compris, puis tout envoyé balader.

Sa vie, elle veut maintenant la recommencer loin, en laissant décider le hasard, pour une fois. Et elle va détester le résultat tout autant que son corps va l'adorer.

Il est autoritaire, arrogant, froid comme la glace mais pourtant chaud comme la braise. Une gueule d'ange sur une carrure d'Apollon, mais une attitude de démon. Il la fera enrager et est prêt à tout pour la faire fuir. Mais qui pliera en premier ?

Elle va devoir relever le défi : au fond, peut-il réellement y avoir un perdant ?
Quand l'expérience fausse le présent, comment voir la vérité qui brille de l'éclat de l'évidence ?

Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti
Copie interdite

TOUS DROITS RÉSERVÉS©

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.

Tous Droits Réservés
Œuvre protégée
2165
639
1617
1518

Vous aimez lire Line P_auteur ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0