37- En scène, Partie II

19 minutes de lecture

Hayden

- « J'espère qu'il n'y a qu'un public averti ici car je vous préviens, je les ai vues derrière le rideau, et ça va être chauuuuuud ! Alors s'il y a des mineurs ici ce soir ... eh bien Bravo ! Vous avez choisi le bon club, c'est jour de fête ! Ça va être très hot mes amis ... Mais ne vous faites pas d'illusion, elles sont américaines et uniquement de passage pour la soirée, mais heureusement pour vous et moi, c'est dans notre club qu'elles sont venues s'amuser ce soir. Alors sans plus attendre, place au shooooow ... »

La luminosité baisse au minimum et seule la scène reste à demi éclairée. Cinq panneaux en toile tendues derrière lesquels les filles se cachent laissent apparaître leurs silhouettes grâce à l'éclairage.

- Je te voulais te faire réagir Hayden, je ne la toucherai pas ta belle, je ne suis pas un connard ... me souffle Brody avant que ça ne commence. Mais bouge-toi un peu vieux, j'ai l'impression que tu perds un peu la main ! Ça fait quoi ? Quatre mois que tu la connais ? Elle habite chez toi mais elle te tient toujours à distance, alors soit t'es vraiment mauvais avec les femmes mon pote, soit ce sont les femmes qu'elle préfère la frenchy ...

- De quoi tu parles ? fais-je mine de ne pas comprendre où il veut en venir.

De ta grand-mère !

- Hayden c'est aussi gros que l'ambition de ton manager ! Ce n'est pas un Oscar que tu vas remporter c'est un Razzi, se moque-t-il. T'es un bien piètre acteur quand elle est dans les parages, c'est évident que tu es raide d'elle, enfin sauf pour elle je veux dire ...

Oui, sauf pour elle.

- Mesdames et Messieurs annonce le Dj en italiens, bienvenus ... au Moulin Rouge !

- Nonnnnnn putainnnnn ! s'exclame Scott les mains sur la tête. Elle ne va quand même pas faire ça?

- Tu ne savais pas ? lui demande Nick.

- Le show oui, pas la chanson bordel !

- Et après elle me dit qu'il n'y a pas écrit '"prostituée" ? grogne Brody. Putain elle se fous de moi !

- Fermez-là ! grogne Joey.

Les voix des filles s'élèvent ensemble, a capella au début.

Where's all my soul sisters
Lemme hear y'all flow sisters
Hey sister, go sister, soul sister, flow sister
Hey sister, go sister, soul sister, go sister

Laura est la première à sortir de son voilage pour le premier couplet, et j'espère que les pompiers ne sont pas loin car Scotty est blanc comme un linge, même si je suis certain qu'il est en admiration devant sa femme ... et son « costume ». Une robe de chambre blanche à demi ouverte - ou un peignoir -et en tissu fluide, de la soie ou du satin peut-être, on ne voit pas trop d'ici, lui couvre à peine le galbe des fesses. On voit parfaitement le corset blanc qu'elle porte en dessous, un shorty, des bas blancs et des porte-jarretelles à frous-frous. Perchée sur des talons immenses, elle arrive quand même à se déplacer sans difficultés et à danser !

Kate est la deuxième à se montrer pour le deuxième couplet. Un coup d'œil à Joshua, il n'en mène pas large non plus et se passe frénétiquement les mains sur le visage et la nuque. Elle porte à peu près la même tenue que Laura, guêpière en moins mais soutien-gorge très pigeonnant et serre-taille en plus, et en rose bonbon ! Son peignoir à elle est totalement ouvert, toute pudeur envolée, et le public semble apprécier. Joshua ... moins du coup. Je reste sur ce que j'ai dit au 4 juillet, elle est bien faite. Les filles chantent ensemble le refrain, mais les jumelles et Livia sont toujours derrière les voilages tendus. On ne voit que leurs silhouettes se trémousser lascivement derrière par les jeux d'ombres et de lumières. C'est fascinant.

Giuchie, Giuchie, aya dada

Giuchie, Giuchie, aya here

Mocha Chocalata aya

Creole lady Marmalade

Voulez-vous coucher avec moi ce soir, ce soir ?

What, what, what

Voulez-vous coucher avec moi ?

Bin oui, on veut bien ...

Et j’y’ compte bien.

Laura et Kate vont chacune chercher l'une de leurs cousines, qui s'exposent à la vue de tous. Et des jumelles comme elles, ça fait réagir la foule, forcément. Même les femmes ! Leurs ensembles sont identiques en tous points. Couleur chair avec de la dentelle noire ici et là. On voit que ce sont des professionnelles, de la danse du moins, car elles ont une aisance sur scène qui est tout à fait naturelle. Leurs voix ne sont pas mal non plus, surtout que leur couplet est en partie en rap. Quand les vocalismes de Livia montent de plus en plus derrière son paravent, je retiens mon souffle. Pourtant une partie de moi sais qu'il y a peu de risques qu'elle soit aussi peu vêtue que ses sœurs et ses cousines. Et putain sa voix !

Touch of her skin feeling silky smooth

Color of café au lait, alright

Made the savage beast inside roar until he cried

More, more, more ...

Mes yeux ne peuvent plus se détacher d'elle. Je respire enfin de ne pas la voir dénudée devant une centaine de personnes, mais je bous intérieurement de savoir qu'autant de paires d'yeux sont rivés sur ma femme. La tenue qu'Hailey lui a préparée cache mais suggère ce que l'on peut trouver en dessous. En même temps, Livia a un corps parfait selon moi, parfaitement féminin avec des formes où il en faut. Elle ne ressemble pas aux fils de fer des magazines féminins qui ont besoin de double-rembourrage dans leurs soutien-gorge pour faire illusion qu'elles ont une poitrine. Livia elle a des seins parfaits, ronds, pleins et naturels, qui s'accordent magnifiquement avec ses hanches auxquelles j'adore m'accrocher quand elle est sur ou sous moi. Je sais qu'elle a des complexes et je ne vois vraiment pas pourquoi. Si elle pèse 60 kg toute mouillée, c'est le bout de monde. Et sous cette petite nuisette noire qui lui arrive à mi-cuisse et laisse entrevoir ses jarretelles noires et rouges, je sais exactement à quoi ressemble ses soixante kilos. Sa poitrine est très relevée car engoncée dans un soutient gorge qui la fait paraître encore plus imposante. La chorégraphie des filles est très bien réalisée et elles sont parfaitement synchronisées, elles prennent d'assaut la scène, occupent l’espace. Quand la chanson touche à sa fin, le public siffle et applaudit, longtemps.

- Les quatre minutes les plus longues de ma vie ! soupire bruyamment Scott qui reprend des couleurs en relâchant la tension.

- Oui, eh bien attends le jour où ton enfant naîtra, tu ne verras pas les heures défiler à l'accouchement mon frère !

- Ne me dis pas ça Jamie, tu me stresses déjà là !

- Vous parlez d'avoir des enfants ? l'interrogent Jordan et Nick en même temps.

- Oui, mais Laura voulait attendre le mariage avant de se lancer et ... - Il me regarde rapidement et se racle la gorge avant de reprendre - et du dossier de séparation d'une de ses amies qui va lui prendre un peu de temps, et de l'énergie. Mais dès que ce sera réglé, on pourra se mettre au travail, en attendant, on s'entraîne, beaucoup !

Ou pas. Mais je refuse de laisser le frisson glacial s’installer en mois, je relègue ce problème à plus tard.

- Pas de détail ! lui rétorque Jamie. Aucun détail vieux, Merci !

- Comme si ma nièce était arrivée par l'opération du Saint-Esprit espèce d'hypocrite ! Tu sais qu'elle dit « tata » à Laura ? le questionne-t-il.

- Oui, et à Livia aussi d'ailleurs, c'est mignon je trouve. Bon, mets-y toi vite Scotty parce que c'est pas avec les deux autres têtes de glands qui me servent de frères que je vais être tonton rapidement moi, et ma fille a besoin d'un camarade de jeu !

- Hey je fais ce que je peux ! intervient Jordan en se redressant, ce n'est pas faute de chercher l'homme de ma vie!

- Bin cherche mieux et plus vite Jordy, t'es plus tout frais P'tit frère !

- Mais ta gueule toi !

Jordan se jette sur lui et c'est reparti pour un tour. Scott bien évidemment suit le mouvement et part chatouiller Jordan qui ne supporte pas ça. De vrais gosses, je vous jure ! Heureusement que notre père n'est pas là, on se ferait encore engueuler.

- Pourquoi tu ne dis rien à Hayden d'abord ? se renfrogne Jordy. C'est toujours pour moi !

Alana - qui s'est rassise à côté de moi à la fin de la prestation des filles qui ne sont toujours pas là soit dit en passante ,elles doivent se changer- s'incruste dans la conversation :

- Hayden tu as quoi ? Trente, trente et un ans ?

- Trente et un oui, j'aurai trente-deux en novembre.

- Alors il a bien le temps de trouver la femme de sa vie ! lance-t-elle en me regardant droit dans les yeux.

- Alana tu as des problèmes de vue ? la questionne très sérieusement Jordan qui se calme et se rassoit près de nous.

- Heu... hésite-t-elle ,non pourquoi ?

Visiblement, si.

- Jordan tais-toi ! je le préviens.

- C'est fou comme les femmes peuvent être aveugles alors ! Enfin je dis ça, moi les nanas, ce n'est pas mon délire ! Bon ouvre les yeux un peu ma grande, tu verras mieux ce qui t'entoure.

- Il a intérêt de s'accrocher alors ... marmonne Joshua dans son verre.

Merci du conseil ... enfin je crois.

- Jordy gronde Jamie, t'as trop bu là ! Tu la fermes maintenant ! Ça ne va pas recommencer comme à Londres ! Arrête ton cirque et mêle-toi de ta braguette ! Il doit bien y avoir un type à te mettre sous la dent là !

Je hausse un sourcil, perplexe, il vient vraiment de lui dire « à te mettre sous la dent » ? à Jordan?

Oui oui, il a bien dit ça !

- Sans mauvais jeu de mot, bien entendu les gars ! ajoute-t-il comprenant ce que j'ai en tête.

Nous éclatons tous de rire, y compris les filles présentes qui se resservent du champagne.

- C'est l'homme de ma vie que je cherche, pas un coup d'un soir Jamie ! T'as encore rien compris...

Une serveuse entre dans notre alcôve, pas la même que les fois précédentes. Elles nous regardent les uns après les autres, son regard s'arrêtant plus particulièrement sur Scott, Jamie, Brody, Zoey, Zach et moi. Les « célébrités » en somme. Dans un anglais un peu hésitant, elle demande :

- Jamie Miller ?

- Oui ?

- Laura Hartley demande si vous êtes toujours d'accord et si c'est le cas, pouvez-vous me suivre ?

- Tu vas le faire mon chéri ? s'enquiert Zoey qui semble savoir de quoi il retourne.

- Laura me l'a demandé, alors oui je le fais. Et puis ... j'ai une Miller à convaincre tu sais, et je vais devoir donner de ma personne, alors en scène !

Il lui lance un clin d'œil, l'embrasse sur la bouche et s'éloigne précédé de la jeune italienne.

- Il doit te convaincre de quoi Zoey ? Un autre bébé ?

Jessica lui donne un petit coup d'épaule en lui souriant, complice. J'ai hâte qu'elle et Nick fonde une famille. Un enfant en plus, ce serait pas mal, en attendant ceux de Jordan et Scott ...

- Peut-être bien ... lui répond ma belle-sœur l'air énigmatique, mais là c'est sur un autre dossier qu'il travaille.

Le groupe de trois italiens qui avait succédé aux filles quitte la scène sous les applaudissements et les remerciements du DJ, toujours en italiens et en anglais. Il est vrai qu'il y a beaucoup de touristes ici, et nous avons repéré plusieurs groupes d'anglophones mais aussi des français, des espagnols, des russes ... Le club est très réputé d'après les jumelles.

- Bon mes amis, vous connaissez tous le concept de la maison, mais puisque nous avons toujours de nouveaux curieux chaque week-end, friands de bonne musique et de spectacle que vous ne trouvez nulle part ailleurs dans Rome, je me dois de revenir quelques instants mon costume d'entrepreneur. Ici, c'est simple : Nos artistes d'un soir ont trois possibilités pour se produire devant vous sur scène : Jouer eux même d'un instrument, utiliser une bande son de karaoké, ou faire appel à nos musiciens que vous connaissez bien maintenant. Les très bons RoarForItaliaa ! scande-t-il. Pour le dernier choix, nous demandons à nos artistes de nous transmettre vingt-quatre heure à l'avance au moins les titres choisis ainsi que les éventuels arrangements souhaités. Si vous vous sentez l'âme d'un ou d'une chanteuse d'un soir, vous pourrez-vous inscrire sur notre site internet dès mardi pour la soirée de vendredi, et dès mercredi pour la soirée de samedi prochain. Attention, clôture des inscriptions vingt-quatre heures avant les shows ! C'est notre belle et talentueuse manager Andréa qui gère ensuite le planning des passages sur scène et vous transmet le jour même l'ordre établi par ses soins. Vous pouvez vous inscrire pour un à trois passages, et nous faisons toujours le maximum pour contenter tout le monde ! Toutes les prestations sont filmées et disponibles sur nos pages et notre compte YouTube pour prolonger le plaisir. Voilà, vous savez tout ! N'oubliez pas de nous laisser vos avis et suggestions dans la boîte à idées située à l'entrée du club et sur nos réseaux sociaux ! Maintenant, PLACE AU SHOWWWW !!!! Profitez-bien du suivant, c'est cadeau pour vous ce soir ! Bonne fin de soirée mes amis !

Je vois Scott sortir son portable et enclencher le mode vidéo.

- Jamie va vraiment monter sur scène avec Laura ?

- Ouvre grands tes yeux Hayden, parce que tu ne risques pas de revoir ça de sitôt d'après ma femme. Je ne sais pas encore comment elle s'y est prise, mais ça vaut le coup que je film ça pour garder une preuve que c'est bien arrivé !

La lumière s'éteint totalement, plongeant la quasi- intégralité de l'extérieur du club dans l'obscurité. Seul le bar extérieur situé au fond à droite du patio, à une dizaine de mètres de la scène, reste éclairé. Des guitares commencent lentement et doucement à jouer, puis des vocalismes viennent caresser leur son. C'est la voix de Laura. L'effervescence s'empare de la foule de spectateurs au pied de la scène, sorte de fosse. Ensuite, celles de toutes les filles en même temps tonnent en chœurs, lentement. Crazy in love de Beyoncé et Jay-Z, mais sur un rythme très lent d'abord, comme la reprise pour Cinquante nuances de Grey. Jessica danse souvent sur cette chanson.

Got me looking so crazy right now, your love's
Got me looking so crazy right now
Got me looking so crazy right now, your touch
Got me looking so crazy right now
Got me hoping you'll save me right now, your kiss
Got me hoping you'll save me right now

Your kiss got me hoping you'll save me right now

You'll save me right now

You'll save me right now

(...)

La lumière se rallume sur scène, et de manière tamisée partout ailleurs. Les cinq filles apparaissent, toutes debout et alignées, toutes vêtues d'une petite robe bustier argentée leur créant des décolletés du tonnerre, et Joshua va encore nous faire une syncope, c'est sûr. Heureusement que sa chérie est médecin ...

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy right now

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy right now

Elles accélèrent le rythme à chaque phrase, en s'avançant sur la scène, parfaitement synchro.

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy right now

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy right now

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy in love

Looking so crazy right now, got me looking got me looking so crazy in love

La voix de Jamie résonne ensuite, mais on ne le voit pas.

Yes
It's so crazy right now
Most incredibly, it's ya girl, Ly
It's ya boy, young

You ready ? Hurle Laura à la foule.

Les filles commencent à danser tout en chantant, micro à la main, et je comprends que Scott filme. C'est quelque chose.

Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no
(…)

One two three four ...

Puis Laura se détache des autres pour donner une tape sur les fesses de Livia qui s'avance et fait raisonner la puissance de sa voix seule sur les couplets, sans cesser de bouger ou de danser.

I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave, I'm begging you not to go
Call your name two, three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cause I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can

Les filles chantant ensemble le refrain, en plus des vocalismes très impressionnants de Livia.

Got me looking so crazy right now, your love's
Got me looking so crazy right now (your love)
Got me looking so crazy right now, your touch
Got me looking so crazy right now (your touch)
Got me hoping you'll page me right now, your kiss
Got me hoping you'll save me right now
Looking so crazy, your love's
Got me looking, got me looking so crazy in love

Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no
Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no
Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no
Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no

- Putain c'est fou ! s'extasie Zach.

Et il a raison putain !

When I talk to my friends so quietly
Who he think he is? Look at what you did to me
Tennis shoes, don't even need to buy a new dress
If you ain't there, ain't nobody else to impress
It's the way that you know what I thought I knew
It's the beat that my heart skips when I'm with you
But I still don't understand
Just how your love can do what no one else can

Got me looking so crazy right now, your love's
Got me looking so crazy right now (oh, crazy)
Got me looking so crazy right now, your touch (your love)
Got me looking so crazy right now (love)
Got me hoping you'll page me right now, your kiss (hey)
Got me hoping you'll save me right now
Looking so crazy, your love's (hey)
Got me looking, got me looking so crazy in love
I'm looking so crazy in love's
Got me looking, got me looking so crazy in love

Puis c'est mon frère micro à la main qui entre en scène et attrape Livia qui ne s'y attendait pas par le cou puis l'embrasse sur le front, provoquant une vague de hurlements dans le club quand ils le reconnaissent. Livia secoue sa tête d'étonnement et lui sourit, sans sortir de son alter égo, du masque qu'elle a enfilé pour sa prestation, un masque qui abolie toutes ses limites et ses peurs. Elle est complètement différente. Ou alors l'a-elle quitté son masque ?

I'm warmed up now, let's go
Young 'Hov, y'all know when the flow is loco
Young B and the R-O-C, uh oh (oh)
Ol' G, big homey, the one and only
Stick bony, but the pocket is fat like Tony Soprano (oh no)
The ROC handle like Van Axel
I shake phonies, man, you can't get next to
The genuine article, I do not sing though
(…)

Les quatre filles font les chœurs en dansant tandis que Livia continue de se déhancher autour de lui, complètement dans le rôle qu'elle joue. Elle est incroyable ! Sexy, sûre d'elle, elle sait faire le show ! Elle joue vraiment le truc, comme si elle n'était pas en présence ... de son beau-frère. Et mon frangin ... Un vrai coq au milieu d'une basse-cours celui-là ! Il aime toujours faire son show, quoi qu'il dise. Même s'il ne fait plus de scène depuis qu'il a choisi de centrer sa carrière sur la production de musique pour l'industrie cinématographique, il a toujours ça en lui, cette fougue quand il chante devant un public. Et il nous prouve une fois de plus qu'il peut tout chanter, c'est un caméléon. Comme mon petit volcan ...

(Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no) I been iller than chain smokers
How you think I got the name Hova?
(Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no) I been realer, the game's over
(Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no) Fall back, young, ever since I made the change over
(Uh oh, uh oh, uh oh, oh, no, no) To platinum the game's been wrap, one

- Jamie Miller ! scande Livia en le désignant avant qu'il ne quitte la scène pour les laisser finir.

Got me looking so crazy, my baby
I'm not myself, lately I'm foolish, I don't do this
I've been playing myself, baby, I don't care
'Cause your love's got the best of me
And, baby, you're making a fool of me
You got me sprung and I don't care who sees
'Cause, baby, you got me, you got me so crazy, baby

Whoaoaoaooaoaoaooooooaaaaa !!

...

Complètement obnubilé par Livia, je perds le fil et n'entends plus rien autour de moi. Je me rends seulement compte que les filles ont terminé quand je les vois se retourner et quitter la scène par l'arrière.

- Hey oh Hayden ! Hayden ! T'es toujours avec nous ?

- Quoi ?

- T'es avec nous P'tit frère ou pas ? rit Jamie que je n'ai même pas vu revenir. Tu as vu un fantôme ?

- Il a bien vu quelque chose mais ce n'est pas un fantôme !

T'as raison Jordan. Elle n'a rien d'un fantôme cette fille ...

- Super presta mon frère, bravo ! je lui lance en le prenant dans mes bras pour le féliciter.

- Merci Hayden. Hey Mila ma belle, lui dit doucement Jamie dans sa langue en se penchant vers elle, assise sur les genoux de Cameron. Ça ne va pas ?

- Il faut qu'elle rentre aux États-Unis, nous répond-elle les larmes aux yeux.

- Quoi ? Qui ça ?

- Livy, elle doit rentrer aux États-Unis ! Je m'occuperai de sa grand-mère, mais elle doit rentrer, il le faut.

Doucement, je la soulève par le bras et l'emmène à l'écart malgré les protestations de son nouveau copain. Une fois isolés, je lui demande de m'expliquer ce qu'il se passe.

- Pourquoi veux-tu qu'elle quitte sa grand-mère mourante ?

Ses billes marrons vont quitter leurs orbites.

- Tu ... elle te l'a dit ? Mais elle ne voulait en parler à personne !

- Elle me l'a dit oui, et elle m'a même présenté Mona avant que n'allions à Paris, je lui avoue sans toutefois lui donner la vraie raison de cette rencontre. Donc explique-moi ce qu'il se passe Mila s'il te plait.

- Sa place est auprès de ses sœurs ... c'est... tout, je... je le sais maintenant, c'est évident, balbutie-t-elle. Et je veux qu'elle soit heureuse, il faut juste qu'elle comprenne qu'elle doit partir, quitter la France et rentrer auprès de ses sœurs, là où est sa place ...

Elle semble sincère et peinée de sa propre découverte, pourtant j'ai l'impression qu'il y a quelque chose qu'elle ne me dit pas. Mais je n'ai pas le temps de lui poser d'autres questions car elle m'échappe telle une anguille et je comprends vite pourquoi quand je rejoins les autres en suivant Mila. Les applaudissements de tous nos amis pleuvent alors les filles font leur entrée.

- Heyyy ma star ! Mais pourquoi tu m'avais caché ça Livy ? Il y a une Beyoncé qui sommeille en toi !

Mila lui saute au coup et l'embrasse plusieurs fois sur la joue, émue et fière.

- Contente que ça t'ait plus ma bichette, lui répond Livia en français, j'espère que tu as bien profité parce que c'était la dernière fois de ma vie que je faisais ça !

- Ne dit pas de sottise, t'es faite pour ça Livy ! Pour la scène !

- C'est toi qui dis des sottises Miss Monténégro, tu as encore abusé du champagne ! Allez, je te ramène, une infusion au miel et au dodo, on a un week-end chargé nous !

Quand c'est mon tour de la féliciter, je la prends dans mes bras et l'embrasse sur le front, seul endroit où elle autorise ma bouche à se poser en public.

- Tu as été merveilleuse Trésor, je lui souffle contre son oreille.

- Merci H. J'espère que tu ne regrettes pas tes cinq mille euros !

- Ça valait chaque centimes bébé, et plus bien encore. Tu m'étonneras toujours et j'ai hâte de découvrir ce qui se cache encore derrière ce masque que tu t'obliges à porter en permanence.

Livia se détache de moi, pose sa main sur ma joue et incline légèrement sa tête. Son visage se ferme et c'est un voile de douleur qui vient remplacer la douceur de ses traits.

- Tu sais Hayden, certaines choses sont cachées pour une bonne raison, et il n'est pas toujours bon de vouloir les déterrer. Il faut savoir se contenter de ce qu'on a, et je t'ai déjà montré beaucoup, je crois.

Ce soir-là, alors que je regarde Livia s'endormir contre moi comme tous les soirs, après avoir pu vénérer son corps dans l'intimité de cette cabine, ses mots résonnent encore en moi et se mêlent, se mélangent à beaucoup d'autres. Ceux de Laura, Kate, Joshua, et maintenant Mila. Ceux de sa grand-mère aussi. Et c'est en y repensant que je sombre moi aussi dans le sommeil.

~~~


- Si vous tenez à elle, ne vous contentez-pas de la surface. Livia est plus qu'un beau visage et un joli corps. Mais ne vous y trompez pas et soyez sûr de vous avant de vous lancer dans la bataille, parce que ce ne sera pas un long fleuve tranquille jeune homme. Ma petite lumière est la personne la plus extraordinaire que j'ai jamais rencontrée dans ma longue existence, un des plus beaux cadeaux que mon défunt fils m'ait fait. Elle mérite qu'on se batte pour elle, même si elle ne s'en rend pas compte. Elle est aveuglée par cette douleur qu'elle traîne depuis si longtemps, et par des drames bien trop lourds pour une femme si jeune. Mais cette bataille, vous la mènerez pour elle mais sûrement, beaucoup aussi contre elle, parce que le plus grand ennemi de Livia, c'est elle-même et ce qui se cache dans sa tête. Ce poison qui l'a obligé à dresser des murs et des barricades autour de son cœur. Si vous tenez à elle, ne baissez pas les bras, jamais. Soyez patient, parce qu'elle est encore jeune, parce qu'elle doit apprendre, parce qu'elle doit se rencontrer vraiment, découvrir qui elle est. Mais quand je la vois aujourd'hui, je sais.

- Que savez -vous ?

- Que maintenant, je peux partir en paix, les choses sont à leur place. Ce que je voulais lui montrer est déjà là, elle doit juste ouvrir les yeux.

- Et que vouliez-vous lui montrer Mona ?

- La réponse est déjà en vous aussi jeune homme, je le sais, me sourit-elle affectueusement en me caressant la joue.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
781
155
223
745
Line P_auteur
Elle pensait avoir tout prévu ... sauf l'imprévisible !

À vingt-cinq ans, Livia suit un chemin tracé dont elle seule détient la carte.
Abimée par les drames de son passé, elle aspire à une vie calme, ne laisse que peu de personnes entrer dans son cercle et a revêtu depuis longtemps un masque pour se protéger.

L'amour ? Pas pour elle; elle le fuit comme la peste, persuadée qu'elle gagnera toujours sa partie de cache-cache avec Cupidon.

Une meilleure amie, un week-end au pied levé à l'autre bout du monde et une dose d'alcool de trop, c'est la recette idéale pour que tout bascule ...

Star de cinéma mondialement connu, Hayden Miller entre dans sa vie telle une tornade inattendue. Entre attirance, rejets, nuits torrides, non-dits et secrets, leur petit contrat amis avec bonus; va raviver son corps et pourrait bien devenir quelque chose de plus ... à condition de s'en rendre compte.

Qui ouvrira les yeux en premier ? Les dangers sont-ils toujours les plus évidents ? Mais surtout ... Toutes les promesses sont-elles faites pour être tenues?

Quand le passé entache le présent, peut-il y avoir un avenir ?

Et si commencer par la fin était finalement la meilleure voie pour trouver son chemin ?


Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti : +18 ans
Copie interdite


TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
Œuvre Protégée
1135
233
451
1165
Line P_auteur
[Histoire Terminée ]

Diplômée en Marketing, un emploi stable dans lequel elle prenait peu à peu ses marques, un toit sur la tête et même un futur mari, Elly pensait assez bien contrôler sa petite vie paisible. Sa seule bête noire, c'était sa famille. Ou du moins les quelques membres qui la composaient : des parents absents pourtant envahissants à distance qui voulaient depuis sa naissance régenter son existence, jusqu'à choisir sa voie professionnelle. Et elle ne savait pas encore à quel point ... jusqu'à un soir de février où Elly a tout compris, puis tout envoyé balader.

Sa vie, elle veut maintenant la recommencer loin, en laissant décider le hasard, pour une fois. Et elle va détester le résultat tout autant que son corps va l'adorer.

Il est autoritaire, arrogant, froid comme la glace mais pourtant chaud comme la braise. Une gueule d'ange sur une carrure d'Apollon, mais une attitude de démon. Il la fera enrager et est prêt à tout pour la faire fuir. Mais qui pliera en premier ?

Elle va devoir relever le défi : au fond, peut-il réellement y avoir un perdant ?
Quand l'expérience fausse le présent, comment voir la vérité qui brille de l'éclat de l'évidence ?

Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti
Copie interdite

TOUS DROITS RÉSERVÉS©

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.

Tous Droits Réservés
Œuvre protégée
2165
639
1617
1518

Vous aimez lire Line P_auteur ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0