35 - Aller de l'avant

9 minutes de lecture

Livia

C'est l'effervescence dans cette chambre. Un véritable bronx, même un souk est plus ordonné qu'ici, c'est dire. Depuis près d'une heure, Laura a viré Scott manu militari et décrété que leur cabine serait le quartier général féminin que nous nous préparions toutes ensemble, pour « resserrer les liens ». Et apparemment, j'ai utilisé mon quota de « non » auprès d'elle ces dernières semaines pour environ je cite « les trente prochaines années ». En même temps, jusqu'à Las Vegas, elle était beaucoup trop habituée à ce que dise Amen à tout ou presque, alors forcément depuis, ça lui fait drôle à la Princesse ... Et j'admets qu'elle me manque, énormément.

Mais je reste convaincue que mettre de la distance entre nous était la meilleure solution et la seule chose à faire d'ailleurs pour lui permettre de prendre plus de temps pour elle et pour Scott, pour nous permettre de couper ce cordon qui nous maintenait presque collées l'une à l'autre depuis onze ans, même en étant à des milliers de kilomètres. Et même si elle s'en est plainte à plusieurs reprises, elle n'a pas eu d'autre choix que de faire avec. Sa vie c'est avec Scott qu'elle la construit, pas avec moi. Il doit être son seul pilier, son roc. Et je sais que je ne peux plus garder cette place auprès d'elle. La vie est ainsi faite, et c'est tant mieux.

J'ai toujours su qu'un jour elle trouverait sa place. Professionnellement, ça n'a pas été compliqué pour elle. Non pas que tout lui soit arrivé tout cuit dans les mains au contraire, elle a fait de longues études, a travaillé comme une dingue pour mériter sa place parmi ses pairs. Elle ne voulait pas compter uniquement sur la renommée de Doug et être vue comme « la fille de ». Laura est une battante. Elle a toujours eu d'excellents résultats et savait ce qu'elle voulait. Le droit, c'était sa passion. La même que son père, tout comme Kate a suivi sa vocation dans le médical comme Ava. Elles ont ça dans le sang. Alors une fois tous ses diplômes en poche, elle a pu fièrement intégrer le cabinet de son père. Et maintenant qu'elle a Scott, sa vie est exactement comme elle l'avait toujours rêvée. Enfin manque plus que le grand mariage et tout sera parfait. Tout sera à sa place.

Kate a aussi une superbe situation professionnelle, un chéri qui est fou d'elle, alors que demander de plus ? La même chose pour ma Mila ! Le boulot, c'est ok, et le chéri ... c'est en bonne voie je dirais. À l'entendre parler de Cameron depuis mon retour de Paris, je crois qu'elle a vraiment le béguin pour lui. Et même si je suis coutumière des coups de cœurs de Mila « l’amoureuse de l'amour», là, je sens qu'il se passe vraiment quelque chose de différent et j'espère que ça marchera pour elle, elle le mérite, et Cam aussi. C'est un homme bien. Je ne sais pas s'ils dorment la nuit, mais vu tout ce qu'elle sait déjà sur lui, ils ont dû passer au moins deux nuits blanches ! Et quand je vois le regard que pose Cameron sur elle, je ne peux que valider leur histoire naissante. Ce petit séjour a du bon finalement !

Dommage pour Mila, c'est notre dernière soirée tous ensemble, car les garçons partent de leur côté demain et nous du notre. Et Clara qui rechignait depuis mardi à accepter de participer à l'enterrement de vie de jeune fille de Laura - qui ne sait toujours ni ou ni quand mais voulait inviter Clara - a finalement craqué et sera des nôtres. Non pas qu'elle prenne la place vacante de Kim puisque nous n'avions pas prévu que les choses se gâteraient ainsi, mais je suis contente que Laura se fasse une nouvelle copine. Et Clara, même si c'est la doyenne du groupe du haut de ses quarante ans, m'est bien plus agréable que son mari de prime abord ...

- T'en penses quoi Livy ? me demande Mila en tournant sur elle-même.

Dans une petite robe à sequins rouge, elle est absolument renversante.

- Que c'est dommage que tu sois hétero ? je lui réponds pour la faire rougir en lui faisant un clin d'œil.

Et ça marche à chaque fois ! Rouge coquelicot ma Mila ! C'est MA phrase fétiche avec elle quand je veux lui faire comprendre qu'elle est à tomber. Et je ne mens pas, elle est époustouflante dans cette robe avec ses longs cheveux brun ondulés aux pointes grâce au brushing que lui a fait Ashley et ses yeux en amandes accentués par un maquillage digne d'une professionnelle.

-Si j'étais bi, tu serais la première sur ma liste Livy !

Sa remarque en anglais fait rire tout le monde. Hailey finit d'attacher la dernière mèche d'extension qu'elle a tenu à mettre dans mes cheveux ce soir pour les rallonger, et même Laura y a eu droit. Je balance ma tête de droite à gauche pour vérifier que tout tient bien. C'est le cas.

- Ce n'est pas un peu trop ? je ne peux m'empêcher de demander.

- Mais non Livy ! Laisse-toi aller un peu ... T'es canon comme ça !

Ashley plante son regard dans le mien en me répondant. Je la connais, il se passe quelque chose, mais je ne sais pas quoi. Mais il se passe quelque chose.

- Pff, dit la fille ultra bien gaulée !

- Arrête Honey, tu es parfaite tonne la voix de Kate. Mais ne maigris-plus ! ajoute-elle son index pointé vers moi.

- Je n'ai pas maigri !

- Alors continue comme ça !

Leah et Clara sortent ensemble de la salle de bains. Toutes les deux en robes noires à sequins. Décidément ...

- Bon je vais chercher de quoi m'habiller dans ma valise.

- Pas la peine intervient Laura, j'ai ta tenue Livy.

Elle ouvre sa penderie et en sort une robe qu'elle me tend. Mes yeux s'écarquillent aussi comme si je venais de croiser une licorne, une jolie petite licorne toute mimi ... Non attendez. Oubliez. Un troupeau de licornes !

- Tu plaisantes ? Il y avait un dress-code ce soir et personne ne m'a prévenue ?

- Nous n'avions pas besoin de te prévenir puisque nous avions ta robe Honey. Mais oui, dress-code ce soir ! Ce n'est pas génial ?

- YOUPI ! je souris faussement à Kate en attrapant la robe que me tend Laura.

Non pas qu'elle ne me plaise pas, elle est très belle, mais j'ai comme un doute sur le décolleté ...

***


Une vingtaine de minutes plus tard, nous sommes apprêtées comme si nous allions à un bal de promo. Et je n'aime pas les bals de promo ... heureusement qu'en France cela n'existe pas. Le dress-code féminin est donc « sequins », rebaptisé par moi « Boules à facettes disco ». Clara et Leah sont en robes noires, à manches courtes pour la première, et épaules dénudées pour l'autre. Zoey porte une robe bleu électrique, elle est canon. Jessica a choisi la couleur or, pas de décolleté devant mais je peux voir d'ici qu'elle ne porte pas de culotte, ni de string ... et ça va plaire à King-Kong. Alana porte du violet. Mila en robe moulante rouge au-dessus du genou donc, Hailey et Ashley ont la même robe en portefeuille, argentée pour Hailey et d'un rose doré pour Ashley.

Quant à Kate, Laura et moi, sans surprise aucune, nous portons une robe à la même coupe : La partie jupe est en soie et sans sequin -donc j'aime beaucoup car c'est plus discret -, légèrement évasée, fendue jusqu'à la hanche gauche et m'arrive au milieu de tibia, donc pour la longueur, c'est sans un faute , mais le haut ...Deux bandeaux verticaux entièrement revêtus de sequins cachent chacun de mes seins mais le décolleté en V ne pourrait être plus plongeant, et le dos est presque nus avec un croisement de fines lanières en soie. Comme souvent lorsqu'elles nous choisissent des tenues, la mienne est bordeaux, celle de Laura gris perle très clair, et Kate a hérité du vert émeraude.

Heureusement que Kate m'avait aussi prévu un soutien-gorge adhésif pour soutenir ma poitrine, et du scotch double face pour bien faire tenir le haut de la robe en place. Manquerait plus tout le monde voit mes seins ! D'ailleurs ...

- Laura tu n'as pas une épingle à nourrice ?

Je ne suis plus qu'avec elle dans la cabine, toutes les autres étant parties récupérer leurs chaussures, bijoux et sacs à main etc ... J'ai opté pour un maquillage nude qui me correspond et rougie légèrement mes lèvres dans une teinte mat un peu plus claire que celle de ma robe. Mes cheveux affublés d'extensions qui leur ont fait gagner quinze bons centimètres en longueur et du volume ont simplement été ramenés sur mon épaule gauche après que j'ai torsadé quelques mèches et les ai attachées avec une petite pince argentée pour dégager mon visage.

- Tu es magnifique souffle Laura en déposant sa tête sur mon épaule droite tandis que je me regarde dans le grand miroir de sa chambre.

De mes doigts, j'agrippe les deux pans de mon décolleté pour les resserrer. Il me parait vraiment trop profond aujourd'hui. Quelque chose me dérange, je ne peux pas sortir comme ça. Alors je lui répète :

- Il me faut une épingle à nourrice.

À travers le miroir, Laura plonge ses yeux bleus dans les miens. Ses mains se posent sur les miennes qu'elle écarte, puis caressent le tissu pailleté en suivant le V jusqu'au creux de mes seins.

- Ça va aller.

- Il me faut une épingle ou du fil. S'il te plait.

Elle me tire vers son lit et me fait assoir à côté d'elle.

- Ne la laisse pas gagner du terrain Livia. Ne régresse pas maintenant. Tu es plus forte que ça. Tu as surmonté tout ça ! Le regard des autres n'est important que si TU leur donnes de l'importance. Moi quand je te regarde, je vois une belle jeune femme. Nos vêtements ne font pas ce que nous sommes, ils ne nous définissent pas et quoi que tu portes, c'est toujours toi Livia. Ne laisse pas les connards te dicter qui tu dois être et ce que tu dois porter. Redeviens celle que tu étais : relève le menton et lève le majeur s'il le faut, mais redeviens toi Livy. Le problème c'est eux, pas toi ! La société éduque les femmes en leur disant « fais attention à toi, ne sois pas trop sexy, trop provocante, ne te fais pas agresser » alors qu'elle devrait éduquer les hommes en leur disant « comporte toi correctement, n'agresse pas, sois respectueux, ne harcèle pas ». On nous dit « protégez vos filles » mais qui dit « éduquez vos garçons » ? Si tu refuses de porter ce qui te plait, tu laisses gagner tous les enfoirés qui se comportent mal avec les femmes Livia, et aujourd'hui, Kim aura gagné aussi. Les mots dans ta tête, tous ces mots que tu entends encore je le sais, tu dois les laisser s'envoler une bonne fois pour toute d'accord ? Toutes tes peurs, elles sont là dit-elle en pointant mon front, pas là. Elle place une main sous ma poitrine, sur mon cœur. Moi, je sais qui tu es à l'intérieur et il est tant que ça sorte. Tu dois vivre pour toi, te libérer de tout ça et profiter de la vie.

Trois petits coups sur la porte nous rappellent que nous sommes attendues.

- Je peux entrer ?

Scott, prudent, ne passe que la tête par l'entrebâillement.

- Bien sur mon chéri.

Il entre dans la pièce et je me lève mais suis stoppée par ma meilleure amie qui me retient par le bras. Hyper sexy ce soir le Scotty ...

- On n'a peut-être pas assez réfléchis en choisissant la date du mariage.

L'art de casser mon reluquage !

- Pourquoi ? Tout est prêt ! je m'étonne. Ne t'inquiète pas Princesse !

- Livia, pas à moi, je t'en prie.

- En juillet, vous vous remariez en juillet Laura ! La date est parfaite, je ne vois pas où est le problème !

- C'est trop proche.

- Alors on réduit l'année à onze mois c'est ça que tu veux ? Super ! A qui fait-on cette réclamation ? je m'enquiers frondeuse. Je signe où ?

- Ne le prends pas comme ça.

- Comment ?

- Comme si ça ne te faisait rien, comme si tu n'y pensais pas !

- Ils ne reviendront pas Laura. Jamais, je lui dis calmement. Année après année, la date reviendra, tu y repenseras, mais eux ils ne reviendront pas. Alors le mieux que tu puisses faire toi, c'est de vivre ta vie surtout ce jour-là.

- Toi tu ne vis pas ce jour-là.

- Mais c'est moi, et il me semble que justement ce jour-là, j'ai le droit de le vivre sans que personne ne me fasse chier putain !

Laura sourit de toutes ses dents. Ok ... elle est très forte ... elle m'a eue.

- Rome nous attend mesdames !

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
781
155
223
745
Line P_auteur
Elle pensait avoir tout prévu ... sauf l'imprévisible !

À vingt-cinq ans, Livia suit un chemin tracé dont elle seule détient la carte.
Abimée par les drames de son passé, elle aspire à une vie calme, ne laisse que peu de personnes entrer dans son cercle et a revêtu depuis longtemps un masque pour se protéger.

L'amour ? Pas pour elle; elle le fuit comme la peste, persuadée qu'elle gagnera toujours sa partie de cache-cache avec Cupidon.

Une meilleure amie, un week-end au pied levé à l'autre bout du monde et une dose d'alcool de trop, c'est la recette idéale pour que tout bascule ...

Star de cinéma mondialement connu, Hayden Miller entre dans sa vie telle une tornade inattendue. Entre attirance, rejets, nuits torrides, non-dits et secrets, leur petit contrat amis avec bonus; va raviver son corps et pourrait bien devenir quelque chose de plus ... à condition de s'en rendre compte.

Qui ouvrira les yeux en premier ? Les dangers sont-ils toujours les plus évidents ? Mais surtout ... Toutes les promesses sont-elles faites pour être tenues?

Quand le passé entache le présent, peut-il y avoir un avenir ?

Et si commencer par la fin était finalement la meilleure voie pour trouver son chemin ?


Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti : +18 ans
Copie interdite


TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
Œuvre Protégée
1135
233
451
1165
Line P_auteur
[Histoire Terminée ]

Diplômée en Marketing, un emploi stable dans lequel elle prenait peu à peu ses marques, un toit sur la tête et même un futur mari, Elly pensait assez bien contrôler sa petite vie paisible. Sa seule bête noire, c'était sa famille. Ou du moins les quelques membres qui la composaient : des parents absents pourtant envahissants à distance qui voulaient depuis sa naissance régenter son existence, jusqu'à choisir sa voie professionnelle. Et elle ne savait pas encore à quel point ... jusqu'à un soir de février où Elly a tout compris, puis tout envoyé balader.

Sa vie, elle veut maintenant la recommencer loin, en laissant décider le hasard, pour une fois. Et elle va détester le résultat tout autant que son corps va l'adorer.

Il est autoritaire, arrogant, froid comme la glace mais pourtant chaud comme la braise. Une gueule d'ange sur une carrure d'Apollon, mais une attitude de démon. Il la fera enrager et est prêt à tout pour la faire fuir. Mais qui pliera en premier ?

Elle va devoir relever le défi : au fond, peut-il réellement y avoir un perdant ?
Quand l'expérience fausse le présent, comment voir la vérité qui brille de l'éclat de l'évidence ?

Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti
Copie interdite

TOUS DROITS RÉSERVÉS©

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.

Tous Droits Réservés
Œuvre protégée
2165
639
1617
1518

Vous aimez lire Line P_auteur ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0