28 -Ne pas s'éloigner

15 minutes de lecture

Hayden

- Hayden je pense sincèrement que tu te prends la tête pour rien P'tit frère.

J'adore mon grand frère mais là il ne comprend rien. Il est pourtant marié lui aussi !

- Pour rien ? Oui visiblement je me prends la tête pour rien puisque Livia n'en a absolument rien à foutre de moi ! m'emporté-je. Je suis quoi moi ? Un sex-toy géant tout juste bon à lui faire prendre son pied mais qui doit rester sagement caché dans le tiroir et ne sortir que quand la nuit tombe et sa chambre fermée à clé ?

- Je ne te connaissais pas un aussi grand talent pour les métaphores ! lance Scott qui rentre dans ma cabine. Il se passe quoi avec Livy ? Vous vous êtes disputés ?

Ah non, hors de question que je recommence depuis le début. Je me suis déjà fait tirer les vers du nez par Jamie quand il m'a découvert allongé à moitié à poil sur mon lit, la tête dans l'oreiller en train de crier ma frustration, j'ai déjà donné en explications ...

- Pour se disputer il faut être deux, lui répond Jamie.

- Alors c'est quoi le problème ?

- Je crois qu'ils ne se sont pas compris ...

- Oh mais j'ai très bien compris ce qu'elle a dit au contraire Jamie ! Livia ne veut pas jouer la comédie en se faisant passer pour je la cite « petite amie jalouse et possessive» pour appuyer «cette fausse relation».

Scott m'observe attentivement quelques secondes pour encaisser mes mots et y réfléchir en se frottant sa barbe de plusieurs jours qu'il a laissé pousser avant de me questionner :

- Je vois dit. C'est ce que tu lui as demandé ? De se faire passer pour ta copine pour éloigner tes prétendantes ?

- Non !

- Bien, parce qu'elle n'aurait pas pu le faire de toute façon.

- Pourquoi tu dis ça ? s'enquiert Jamie.

- Livia n'a jamais eu de relation classique comme la plupart des gens. Ça ne l'a jamais intéressé alors comment pourrait-elle agir comme telle puisqu'elle n'a jamais vécu cette expérience d'avoir un copain ? C'est comme de demander à un vendeur de voiture d'aller remplacer un véto. Impossible. Livia est vierge dans les relations de couple, et le premier qui balance «que dans les relations de couple» je jure qu'il est mort prévient-il, nous connaissant trop bien.

Elle n'est pas vierge c'est une certitude. Et plus aucune terre ne m'est inconnue sur la carte de son anatomie.

- Ce n'est pas ce que je lui ai demandé. Je voulais simplement lui proposer d'assumer notre ... relation.

- Quelle relation au juste ? rétorquent Scotty et Jamie d'une seule voix.

- Je ... Je ...

Loquace et éloquent Hayden, bravo !

- Tu ne sais même pas toi-même comment la définir et tu voudrais que Livia en sache quelque chose ? s'étonne Scott. Merde Hayden ! De vous deux c'est toi qui devrais pourtant pouvoir mettre un mot sur ce qu'il se passe entre vous ...

- Parce que tu en as une idée toi, peut-être Einstein Hartley ?

- Tout à fait ! répondent encore Dupond et Dupond en cœur.

- Éclairez-moi de vos Lumières !

- Tu as craqué pour elle P'tit frère ! lâche Jamie en se foutant de moi. On le voit tous : nous, Jordan, Zoey, Nick et Jess, même papa et Emmy Hayden ... tout le monde sait l'effet que Livia a sur toi.

- Emmy ? demandé-je perplexe.

- La vérité sort de la bouche des enfants Frérot. Tu comprendras quand tu en auras ...

Vu les menaces de Liv pas sûr qu'un jour je puisse procréer.

- Et qu'a dit ma filleule ?

- Je te le dirai un jour, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, ce qui me parait plus important, c'est que vous ayez une vraie discussion sur cette « relation » que tu ne sais pas définir.

- Nous sommes amis.

- Tu baises avec toutes tes amies toi ? Parce que si c'est le cas, je comprends mieux pourquoi les copines de Laura te regardent comme une bouteille d'eau fraiche en plein désert. Elles doivent vouloir leur part du « gâteau Miller »! raille-t-il tandis que Scott éclate de rire.

Pour une fois, Scott n'est pas sorti de ses gonds en entendant le mot « baiser » associé à Livia.

Ça doit être le grand large, ça le détend.

- Je ne baise pas avec elle !

- Bin oui te connaissant tu dois jouer aux cartes ou enfiler des perles c'est certain, prends-moi pour un con !

- T'es un vrai boulet J quand tu t'y mets, souffle Scott.

- Hey je ne te permets pas vieux ! Tu crois qu'ils faisaient quoi tous les deux le soir de votre dîner de fiançailles à l'hôtel, enfermés dans une chambre à poil ? Une consultation de dermatologie ? Et le 4 juillet dans une chambre chez toi ?

RETENEZ-MOI JE VAIS LE BUTER CE CON !

Scott écarquille grand les yeux. S'il sait avec certitude depuis bientôt deux mois - à cause de Joey- qu'il nous arrive à Livia et moi de coucher ensemble, il ne savait rien de notre moment -oh combien ultra-torride et agréable - privé ce soir-là dans la suite.

- Je ne la baise pas, je réitère.

- Bonne réponse, affirme Scott sourire satisfait aux lèvres. Vous avez dépassé le stade de la simple baise, donc. Et pour ce que j'en sais puisque tu m'as interdit de parler de votre liaison à ma femme rappelle-t-il à toutes fins utiles, c'est déjà bien plus que toutes les autres aventures sans lendemain que Livia a eu Hayden.

- Elle ne veut pas d'aucune relation et tu le sais, la preuve encore aujourd'hui ! Elle m'a envoyé à la gueule qu'elle n'avait pas du tout l'intention de jouer la fille jalouse et attachée, ça veut bien dire ce que ça veut dire ! Elle n'est ni l'un ni l'autre.

- Tu surinterprètes je pense Hayden. Elle n'a pas dit qu'elle n'est pas attachée à toi, je crois qu'elle voulait dire qu'elle n'allait pas s'afficher en public et se forcer à accentuer des traits qui ne sont naturels chez elle.

- Je suis d'accord avec lui, et ce n'est pas parce que Livy n'est pas jalouse qu'elle n'est pas attachée à toi ajoute Scott. Vous êtes amis, elle l'est forcément même si elle ne s'en rend pas forcément compte.

Je ne suis pas d'accord avec eux.

- Elle nous voit encore comme une fausse relation ! pesté-je.

- Et c'est quoi finalement ? rétorque Scott en montant le ton. Tu ne le sais même pas toi-même Hayden ! J'étais là à Paris quand on lui a expliqué qu'il faudrait donner le change lors de votre divorce pour que tout le monde croit à votre « brève histoire d'amour » et que personne ne comprenne que tu l'as épousée parce que tu étais bourré. J'étais là quand elle a accepté le deal, qu'elle a accepté d'essayer de feinter une amitié avec toi dès que ce serait nécessaire auprès des « non-initiés » et surtout de la gente féminine, alors même que ni elle ni toi ne saviez à l’époque comment ça allait tourner entre vous. On lui a ni plus ni moins demandé de jouer la comédie Hayden, nous avons tous cadré le deal ainsi, pour vous protéger. Mais finalement plus j'y pense et plus je réalise que c'est toi, ta carrière qu'on protège mon frère ! Livy sera exposée quoi qu'il arrive. Alors ne t'étonne pas qu'elle soit perdue.

Il marque une pause, se tire sur les cheveux, reprend :

- De plus en plus de personnes sont au courant en plus ! me sermonne-t-il. Au départ, ça devait rester entre nous quatre, enfin cinq avec Nick. Mais regarde un peu aujourd'hui ! Tu l'as dit à tes parents, à Jordan et Jamie, à Jessica, Zoey, à Joey, Erin puis Clara ... C'est qui le prochain sur ta liste ? Et dans le lot, trois personnes croient que vous êtes réellement en couple ! Ça devient n'importe quoi là Hayden ! Comment veux-tu qu'elle ne soit pas perdue ? ELLE N'EST JAMAIS SORTIE AVEC PERSONNE ! s'exclame-t-il. Tu as trop tendance à l'oublier, et là tu voudrais qu'elle soit à tes pieds et qu'elle s'affiche avec toi pour que les autres filles arrêtent de te faire du gringue ? Mais putain faut apprendre à marcher avant de s'inscrire à un marathon Hayden ! Même moi ça me donne le tournis votre truc ... Et en plus, elle vit avec toi, vous vous envoyez en l'air, vous allez divorcer, elle doit faire comme si vous étiez amoureux devant Joey et Clara mais des amoureux cachés, en parallèle elle, elle veut rester discrète sur la nature de vos rapports mais tu veux quand même qu'elle accepte de jouer ta courtisane ! Va falloir que vous mettiez les choses au clair Hayden, parce que dans pas longtemps, elle va péter un câble, tout envoyer balader et tu auras tout perdu ! Elle ne doit jamais savoir sur quel pied danser, constamment en représentation ! A quel moment elle peut être elle-même dans cette mascarade ?

J'écoute, j'encaisse, il a raison. Ils ont raison ou du moins sur le fond. L'entendre expliquer ainsi m'ouvre les yeux. Je pensais que notre accord de sex-friends était clair, mais il n'y a pas que ça. Et même sur ce « contrat » les choses dérapent, moi j'en suis conscient mais je ne pense pas que Livia elle le soit, sinon elle aurait tout arrêté.

- Scotty a raison Hayden. Il faut que tu en parles avec elle. Et ne lui force pas la main pour de mauvaises raisons, ajoute-t-il en se levant de mon lit. Ne sois pas trop pressé.

Facile à dire. Ce n'est pas lui qui brûle de désir et de frustration à chaque fois qu'il pose les yeux sur elle.

Et d'autres choses

***

Voilà plus d'une heure que nous nous baladons dans les rues de St-Tropez. J'y étais déjà venu une fois mais je n'en avais vu que le coté jet-set et paillettes. C'est en fait une jolie petite ville provençale - luxueuse- mais très agréable. Nous sommes d'abord allés faire un tour à la citadelle où Jess a pu jouer la photographe et mettre en boite chaque centimètre carré du panorama que la vue nous offrait.

Pour moi, il y avait une tout autre vue tout aussi splendide dont mes yeux ont eu bien du mal à se détacher pour profiter du paysage : Livia. Et encore, ce sont les tapes derrières le crâne et les coups de coudes discrets de mes frères qui me sortaient de ma contemplation, de ce qui pour moi vaut vraiment le coup d'œil. Enfin le mien. Parce que les regards lubriques voire impudiques que certains types posent sur elle me donnent des envies de meurtres. Surtout que Livia ne m'a pas adressé la parole depuis que j'ai quitté sa cabine.

Je ne pensais pas qu'elle me faisait la tête, et suis certain même que ce n'était pas le cas jusqu'à ce que je voie Clara la prendre à part avant de quitter la citadelle. Je ne sais pas exactement ce qu'elle lui a dit, mais j'ai une certitude : Livia sait maintenant que Clara est au courant pour notre mariage, mais qu'elle ne sait pas - tout comme Joey - que Livia n'est pas une jeune mariée folle amoureuse de son mari.

J'aurais dû commencer par ça dans sa cabine : Lui dire pour Clara pour qu'elle ne se retrouve pas encore devant le fait accompli, comme pour Erin, mes frères, mes parents ... Tout le monde en somme. Mais quand je la regarde, je vois autre chose. Quelque chose la mine, encore plus que d'habitude et ça me fait chier de ne pas savoir quoi. Ce qui me fait chier aussi, ce sont les regards insistants de Leah et d'Alana.

J'ai un peu discuté avec les jumelles tout à l'heure et elles se sont souvenues que je leur avais que j'étais dans une « relation » il y deux mois. Je leur ai affirmé que c'était toujours le cas, Ashley n'a pas eu l'air vexé et m'a même souhaité que cela évolue dans le bon sens pour moi. Elle au moins ne jouera plus les groupies en chaleur. Quant aux deux autres ... je vais devoir éclaircir la situation avec elles aussi. Visiblement elles n'ont pas compris que je n'ai d'yeux que pour une seule femme ici. Femme qui sort d'une boutique Chanel avec Laura en levant les yeux au ciel, comme exaspérée. J'ai comme une impression de déjà-vu ...

Laura et Livia se chamaillent encore et en français ...

- Tu aurais au moins pu l'essayer Livy ! lui reproche sa sœur.

- Pour quoi faire ? Me faire perdre mon temps ? Je vais aller dans une boutique où je ne vais débourser 1800€ pour une petite robe avec tout juste assez de tissu pour faire une tunique à une gamine de douze ans juste parce qu'il y a une marque dessus !

- Je te l'aurais payée moi cette robe ! rétorque Laura en anglais cette fois.

- Mais ce n'est pas le problème enfin ! Hors de question de payer une robe ce prix-là putain ! Garde ton fric !

- Oh ça va Livy Baby, ça n'est pas comme si tu n'avais pas les moyens quand même s'en mêle Alana. Tu portes un bracelet Tiffany en or rose à plus de douze mille dollars ! Si elle ne te plaît pas ok, mais ne dis pas que c'est une question de prix ...

Bravo Alana ... Les pieds dans le plat... Livia regarde son bracelet à son poignet droit ainsi que ses deux bagues à sa main gauche, bijoux qu'elle porte toujours depuis que je les lui ai offerts ... Mais jamais elle n'avait dû se poser la question du coût du bracelet, ou des autres bijoux. Surtout la bague avec la perle et la feuille d'olivier que j'ai fait faire sur mesure par un joaillier pour elle. Mais je me suis bien passé de le lui dire.

- Non non c'est ... non Alana, tu te trompes ...

- Livy j'ai le même bracelet chez moi, en or jaune et je sais exactement combien il m'a couté ! C'est la nouvelle collection en plus ...

- C'est un cadeau réplique-t-elle, je ne savais pas qu'il ...

- Qui t'a fait un cadeau pareil ?

- Moi ! ment Scott qui vole au secours de ma femme. Ça te pose un problème ? Aller Mesdames, on continue, il nous reste encore plein de choses à voir et j'ai très envie d'une bière fraîche !

Le groupe avance, encadrés par nos gardes du corps tous vêtus en tenues « civiles » : short, t-shirt et lunettes de soleil. Scott et moi avons nos casquettes bien vissées sur nos têtes, pour le moment personne ne nous a accosté et c'est très agréable de pouvoir se balader dans l'anonymat. Joey et Clara sont partis à la plage et nous rejoindront dans une heure après la séance shopping des filles - et de mes frères - pour nous poser dans un café en face du vieux port.

Le groupe a repris sa marche mais Livia est toujours au même endroit. D'un signe de tête, je dis à Sam -et Nick qui malgré le fait d'être en vacances n'arrive pas à décrocher - qu'il peuvent nous laisser de l'air.

J'attrape Livia par la taille et la traine dans une rue adjacente à l'abri des regards indiscrets des membres de notre petit groupe. Le simple contact de ma peau sur la sienne enclenche une vague de chaleur dans tout mon corps qui vibre pour elle. Je prends son menton entre mon pouce et mon indexe pour l'obliger à plonger ses yeux dans les miens. Et je ne saurais décrire exactement ce que j'y lis : de l'incompréhension, de la colère peut-être mais aussi et encore une grande tristesse.

- Elle a raison n'est-ce pas ?

- Oui. Mais ce n'est qu'un chiffre Livia. Quelle importance combien tes bijoux m'ont couté ?

Livia me regarde intensément, comme si elle sondait mon âme dans son ensemble et met quelques secondes avant de répondre.

- Nous vivons sur la même planète Hero, mais on ne vient pas du même monde. Nous sommes de deux mondes si différents chuchote-t-elle sans me quitter des yeux.

- Nos mondes ne sont pas incompatibles Trésor. Moi je n'y pense pas, c'est toi qui dresses des barrières entre nous, qui nous catégorises.

J'avance d'un pas, me rapproche d'elle jusqu'à sentir son souffle à l'odeur de cerise. Ses lèvres rougies par son maquillage appellent les miennes. Mon regard bloque sur sa bouche et le feu qui coule dans mes veines se propage jusqu'à mon entrejambe qui se réveille.

- Je suis désolé pour tout à l'heure bébé je lui murmure, je n'aurais pas dû partir comme ça. Je ne veux pas que tu te forces à jouer les petites amies, ce n'était pas ce que je voulais te dire.

- Qu'est-ce que tu veux alors Hayden ?

- Ça n'a plus d'importance. J'ai réfléchi et c'est à moi de mettre de la distance avec celles qui me voient comme un bout de viande fraiche à glisser dans leurs draps. Je vais m'en occuper moi-même, je veux juste que tu sois toi-même je lui glisse à l'oreille mon souffle chaud caressant sa peau qui se couvre de chair de poule instantanément. Je veux que tu sois toi Liv et que tu profites de ce séjour sans te prendre la tête.

- Dis-moi quand même ce que tu voulais dire s'il te plait. Je veux l'entendre pour clore le dossier dans ma tête, j'en ai besoin Hero.

Je peux bien faire cela pour elle.

- Je voulais te proposer qu'à défaut de te faire passer pour ma compagne ou ma petite amie, nous pourrions au moins cesser de feindre l'indifférence l'un envers l'autre.

Livia hausse un sourcil et me regarde, perplexe, avant qu'un beau sourire fende son magnifique visage.

- Hero ... tu te fous de moi ? Tu as l'impression de feindre quelque chose ? Je sens ton regard sur moi ...

- Et que dit mon regard bébé ?

Livia m'attrape par le bas de mon t-shirt et me ramène vers elle, tout contre sa poitrine, ce qui m'étonne car nous sommes en pleine rue, en plein après-midi, n'importe qui pourrait se demander où nous sommes et venir nous chercher ... mais je me cache bien de le lui faire remarquer, trop heureux de cette proximité qui de surcroit vient d'elle.

- Il dit que tu apprécies ce que tu vois aujourd'hui je crois Miller.

- Oh non Trésor tu es loin du compte je lui dis tout contre ses lèvres, j'aime ce que je vois à chaque fois Livia, sauf quand je lis une grande tristesse dans tes yeux et que tu essaies de me le cacher, ça j'aime moins. NE.TE.CACHE.PAS.DE.MOI.LIVIA !

Puis ne pouvant plus me contenir, je fonds sur elle pour happer ses lèvres comme un mort de faim. Livia s'empare de ma nuque et se hisse sur la pointe des pieds pour approfondir notre baiser qui a débuté sur des charbons ardents. Nos langues s'enroulent et nos gémissements se confondent. Je l'embrasse sans aucune pudeur en pleine rue mais je m'en fous. Neuf jours qu'elle a quitté Los Angeles et que je me languissais qu'elle rentre. La maison est trop vite sans elle, sa présence manque. C'est lorsque nous sommes tous deux à bout de souffle que nous sommes obligés de nous séparer, haletants.

- Tu me pardonnes ?

- Je ne t'en voulais pas H.

- Même pour Clara ? je lui demande étonné.

- Un peu, mais on ne peut pas demander à Joey de mentir à sa femme, c'est ridicule. Tu as eu raison de lui dire. Je ne veux pas créer des problèmes de couple à qui que ce soit.

- Livia as-tu parlé à Mila ? je m'enquiers tout à coup.

Mon petit trésor baisse les yeux et pince ses lèvres. Donc non ...

- Je lui ai dit avant de vous rejoindre pour quitter le yacht que tu m'héberges gentiment quand je ne suis pas chez Ava et Doug. Je ne voulais pas qu'elle l'apprenne au détour d'une conversation m'explique-t-elle confuse. Elle l'a bien pris, que je ne lui en ai pas parlé avant je veux dire ... Bon elle a halluciné que MOI je sois la coloc de quelqu'un et d'un homme qui plus est, et ... que cet homme ce soit toi ... sourit-elle en arrimant ses beaux yeux turquoise aux miens.

- Elle n'a rien dit d'autre ?

- A part s'imaginer que je cite tu « veux me croquer » à cause de tes regards ? Non pas grand-chose Hollywood ... Mais Mila est une amoureuse de l'amour, une romantique invétérée, il ne faut pas s'en formaliser tu sais ...

Perspicace cette Mila ! Tout le contraire de Livia. Mais nous aurons tout le temps d'avoir cette conversation ailleurs qu'en pleine rue.

- Oh bébé, toi et moi savons très bien qu'elle ne s'imagine rien, je lui chuchote.

- Ta mère t'a fait des mains Miller, si ça te démangeait tu pouvais t'en servir pour te soulager tout seul ! rétorque la frondeuse... Pour ce que j'en ai vu tu fais ça très bien ...

Je vois passer un voile de luxure dans ses prunelles et je sais très bien à quoi elle pense...

- Et j'ai bien dû le faire je lui avoue sans honte, mais ça n'a fait que me frustrer davantage Livia, car il n'y a que toi qui puisse me satisfaire pleinement.

T'es dans la merde Hayden

Livia hausse un sourcil, perplexe, puis les épaules et tourne les talons pour rejoindre la rue dans laquelle nous étions plus tôt.

J'ai une érection de l'au-delà bien visible et une furieuse envie d'elle, mais ce qui transcende est mon envie de la gouter encore, de sentir sa langue dans ma bouche et son petit corps se presser contre le mien.

Oui, je suis dans la merde.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
781
155
223
745
Line P_auteur
Elle pensait avoir tout prévu ... sauf l'imprévisible !

À vingt-cinq ans, Livia suit un chemin tracé dont elle seule détient la carte.
Abimée par les drames de son passé, elle aspire à une vie calme, ne laisse que peu de personnes entrer dans son cercle et a revêtu depuis longtemps un masque pour se protéger.

L'amour ? Pas pour elle; elle le fuit comme la peste, persuadée qu'elle gagnera toujours sa partie de cache-cache avec Cupidon.

Une meilleure amie, un week-end au pied levé à l'autre bout du monde et une dose d'alcool de trop, c'est la recette idéale pour que tout bascule ...

Star de cinéma mondialement connu, Hayden Miller entre dans sa vie telle une tornade inattendue. Entre attirance, rejets, nuits torrides, non-dits et secrets, leur petit contrat amis avec bonus; va raviver son corps et pourrait bien devenir quelque chose de plus ... à condition de s'en rendre compte.

Qui ouvrira les yeux en premier ? Les dangers sont-ils toujours les plus évidents ? Mais surtout ... Toutes les promesses sont-elles faites pour être tenues?

Quand le passé entache le présent, peut-il y avoir un avenir ?

Et si commencer par la fin était finalement la meilleure voie pour trouver son chemin ?


Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti : +18 ans
Copie interdite


TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
Œuvre Protégée
1135
233
451
1165
Line P_auteur
[Histoire Terminée ]

Diplômée en Marketing, un emploi stable dans lequel elle prenait peu à peu ses marques, un toit sur la tête et même un futur mari, Elly pensait assez bien contrôler sa petite vie paisible. Sa seule bête noire, c'était sa famille. Ou du moins les quelques membres qui la composaient : des parents absents pourtant envahissants à distance qui voulaient depuis sa naissance régenter son existence, jusqu'à choisir sa voie professionnelle. Et elle ne savait pas encore à quel point ... jusqu'à un soir de février où Elly a tout compris, puis tout envoyé balader.

Sa vie, elle veut maintenant la recommencer loin, en laissant décider le hasard, pour une fois. Et elle va détester le résultat tout autant que son corps va l'adorer.

Il est autoritaire, arrogant, froid comme la glace mais pourtant chaud comme la braise. Une gueule d'ange sur une carrure d'Apollon, mais une attitude de démon. Il la fera enrager et est prêt à tout pour la faire fuir. Mais qui pliera en premier ?

Elle va devoir relever le défi : au fond, peut-il réellement y avoir un perdant ?
Quand l'expérience fausse le présent, comment voir la vérité qui brille de l'éclat de l'évidence ?

Contient des scènes à caractère sexuel.
Public averti
Copie interdite

TOUS DROITS RÉSERVÉS©

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.

Tous Droits Réservés
Œuvre protégée
2165
639
1617
1518

Vous aimez lire Line P_auteur ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0