Obsession

5 minutes de lecture

  Assis devant les portes du Paradis, Samaël observait la Terre, à la recherche de démons. Il tentait de rester focaliser sur sa tâche. Mais son regard avait beau parcourir le monde, il finissait toujours par revenir sur la bourgade où il avait revu Lili.

  Depuis leur première rencontre, il pensait beaucoup à elle. Avec l'ancienne qui l'accompagnait, elles avaient renforcé sa détermination à protéger les hommes. Leurs visages étaient devenus celui de l'humanité. Mais la petite fille n'avait jamais occupé son esprit à ce point. Malgré le temps qui s'était écoulé depuis leur seconde rencontre, elle ne l'avait pas quitté. Aujourd'hui encore, il lui suffisait de fermer les yeux pour qu'il voit à nouveau la femme qu'elle était devenue.

  Tout ceci le travaillait beaucoup. Comment avait-il pu recroiser sa route alors que la Terre comptait des centaines de millions d'hommes ? Son Père n'était en rien responsable, Samaël l'aurait senti. Et pourquoi ne cessait-il de penser à elle ? Il n'y avait qu'au cours de ses combats qu'elle était absente. Cependant, dès que son ennemi tombait, elle revenait. Et il sentait qu'elle ne tarderait pas à les envahir à leur tour. Il devait se reprendre avant que cela n'arrive, avant que sa concentration n'en pâtisse.

  Mais comment ?

  L'ange baissa la tête et poussa un profond soupir. Il n'en avait aucune idée.

  –Sa-ma-ël !

  Un léger poids s'appuya sur son dos et des bras enserrèrent son cou. Samaël se redressa, puis tourna la tête sur le côté. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres lorsque son regard croisa celui doré de son frère. Un chérubin à l'apparence d'enfant.

  –Que fais-tu ici, Zaneckiel ?

  –Je viens te voir. Tu as l'air soucieux. Tes démangeaisons sont-elles de retour ?

  –Non, pas dernièrement.

  Il ne serait pas aussi perdu si c'était le cas.

  Tandis qu'il se concentrait à nouveau sur la Terre, son frère grimpa sur son épaule et s'y assit.

  –Alors qu'y a-t-il ?

  –Rien du tout, mon grand. Rien du tout...

  Zaneckiel haussa un sourcil, sceptique, mais Samaël ne lui laissa pas le temps de poser une autre question. Il passa une main dans ses cheveux et lui ébouriffa. Le chérubin éclata de rire puis lui rendit la pareille jusqu'à ce que le sourire de son frère disparaisse.

  –Sam ?

  –Désolé Zack, je dois y aller.

  L'aura infernale de plusieurs démons irritait ses sens. Le principauté se mit debout et s'approcha des limites du Paradis. Ses yeux se posèrent sur les impudents qui osaient profaner le monde des hommes.

  –À tout à l'heure, lança-t-il.

  Son frère se décolla de son épaule et Samaël se laissa tomber depuis les Cieux. Alors qu'il chutait à grande vitesse vers la Terre, il déploya ses ailes. D'un unique mais puissant battement, il se propulsa vers ses cibles. L'une d'entre elle n'eut même pas le temps de le voir arriver que déjà, elle trépassait.

  Il se réceptionna sur Terre avec facilité et jaugea ses trois adversaires d'un rapide coup d'oeil. Le combat allait être aisé. Ce n'était que de faibles sbires de Lucifer. Sans perdre plus de temps, il se jeta sur eux.

  Mais soudain, leurs formes se troublèrent et ils disparurent. Le monde tout entier disparut. Remplacé par le visage d'une jeune femme blonde.

  Lili.

  Une douleur se déclencha brusquement dans son côté et l'humaine s'évanouit. Samaël grimaça. Des griffes acérées s'enfonçaient dans sa chair. D'un coup d'épée, il trancha le bras de son agresseur. Ce dernier poussa un cri tandis que l'ange arrachait les serres de son flanc. Son sang se répandit sur ses vêtements. Faisant fi de sa blessure, il reprit le combat. Une nouvelle fois, le souvenir de Lili le coupa de la réalité. Les démons profitèrent de cet instant d’inattention pour le mettre à terre. Samaël revint à lui lorsque sa tête heurta le sol.

  Mais que lui arrivait-il ?

  Par la force de son esprit, il projeta ses adversaires au loin. Cependant, l'un d'eux, plus puissant que les deux autres, ne fut pas affecté. Il referma ses crocs sur la base de l'une des ailes de l'ange et en arracha un morceau.

  Une douleur d'une violence inouïe se propagea en Samaël et le paralysa. Un cri lui échappa. Ce monstre voulait lui arracher ! Malgré l'incendie qui ravageait son corps, il tenta de lui porter un coup fatal. Son assaillant le libéra et atterrit à quelques mètres de lui. Samaël le dévisagea, sidéré. Le démon soutint son regard avec arrogance. Un sourire carnassier sur son visage à moitié décomposé, il avala la chair qu'il avait en bouche. Ses yeux étincelèrent d'avidité.

  –La chair d'ange, quel délice ! J'en veux encore !

  Il fondit sur le principauté, imité par ses pairs. Samaël rétracta dix de ses douze ailes et geignit lorsque celle blessée rentra dans son dos. Il perdait en puissance en se rapprochant de son apparence d'homme mais c'était pour le mieux.

  Il resserra la garde de son épée et projeta ses pensées dans l'esprit de l'un des démons. Perturbé par cette attaque, ce dernier ralentit sa course. Il fut tranché en deux d'un coup de lame. Un autre arriva à la hauteur de Samaël. L'ange enfonça sa main dans sa poitrine nécrosée et propulsa sa grâce en lui. La créature infernale tomba en poussière, pulvérisée par cet excès de pureté. Ne restait plus que le dernier. Le plus puissant.

  Samaël se tourna vers lui et lorsque son regard se posa sur lui, le visage de Lili s'afficha de nouveau à lui.

  Non pas encore !

  Il réussit à la chasser. Au même moment, le démon refermait sa gueule sur son bras. Samaël geignit. De sa main libre, il se saisit de son poignard et lui enfonça dans le crâne. Un craquement ignoble retentit. Le monstre hurla et le relâcha. L'ange ne perdit pas une seconde, il le projeta au sol, retourna son épée et la planta en lui. Un spasme traversa le démon puis il cessa de bouger.

  Laissant sa lame dans la créature, Samaël se redressa. Il retomba dans l'herbe teintée de rouge, le souffle court. Interdit, il porta une main à son dos. Ses doigts effleurèrent la plaie béante qui lacérait sa chair, à l'emplacement de son aile mutilée. Il n'en revenait pas. Jamais il n'aurait dû avoir une blessure pareille. Jamais ! Pas contre des démons de bas-étages comme ceux qu'il venait d'affronter. Que se passerait-il s'il se retrouvait face à un Prince de l'Enfer et que Lili lui apparaissait ? Il ne sortirait jamais vainqueur. Cela devait cesser !

  Avec difficulté, il se releva et se tourna vers le village de la jeune femme. Il devait la revoir. Une dernière fois. Faire face au problème. S'il la voyait comme l'humaine qu'elle était et non comme l'enfant devenue femme qu'il n'aurait pas dû retrouver, il pourrait enfin passer à autre chose.

  L'ange récupéra ses armes, puis s'envola vers la bourgade de Lili.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Gepetto ROSSI
Une petite fable (d'auteur inconnu) écrite il y a [probablement] deux siècles (au XXIème). Je ne suis pas sûr de l'avoir bien comprise. Peut-être que vous...
2
4
6
3
staringdead
Its a slam text.
0
0
0
2
Ball of e-motion
La maison se dressait à flanc de montagne, imposante, impassible... Patiente.
5
3
0
7

Vous aimez lire Asa No ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0