La rentrée des classes

2 minutes de lecture

Le jour de la rentrée des classes, on partait tous les gosses en groupe, avec nos cartables cirés. Ils étaient en cuir et duraient de nombreuses années. J’ai d’ailleurs encore le mien. Des fournitures scolaires neuves et une jolie blouse, j’étais contente de reprendre l’école. On ne portait pas d’uniforme et la blouse n’était pas obligatoire, mais on en portait souvent une.

Le matin de la rentrée, ma grand-mère se postait à la porte de l’école et attendait notre arrivée. Elle nous faisait un bisou et nous donnait à toutes les trois un bonbon, en nous faisant un signe de la main jusqu’à ce que l’on franchisse la porte. Pas une fois, pendant toutes mes années d’école primaire, ma grand-mère n’a manqué le rendez-vous de la rentrée devant l’école. D’ailleurs, on la cherchait des yeux. Si elle avait dû rater un jour la rentrée, je suis sûre que notre année scolaire aurait été fichue.

J’aimais bien l’école. Je n’avais pas de difficultés pour apprendre. J’aimais toutes les matières.

En fait depuis le début de mon histoire, je parle du mercredi comme jour de repos scolaire hebdomadaire et c’est inexact. L’école avait lieu du lundi au samedi après-midi inclus et le jour de repos était en réalité le jeudi. C’est après Mai 68 que l’école a été supprimée le samedi après-midi, et trois ans plus tard, le jour de repos est passé du jeudi au mercredi.

La classe commençait à 8h30 et se terminait à 11h30. Il n’y avait pas de cantine, de nouveau on rentrait tous à pied pour le déjeuner. On repartait à l’école pour débuter l’après-midi à 13h30 et finir la journée à 16h30.

En classe, j’ai toujours eu durant l’école primaire des maîtresses, jamais aucune ne frappait les élèves, elles donnaient des punitions. Je me souviens surtout des années de CE2, CM1 et CM2, mes trois dernières années avant le collège. Durant ces trois années, j’ai eu deux institutrices. En CE2, Mademoiselle Delcour qui, comme moi, a changé de classe l’année suivante, je l’ai donc retrouvé en CM1. Elle était très gentille, et douce, mais très exigeante aussi. En CM2, j’ai eu Madame Pinault, elle était avant-gardiste dans ses méthodes d’enseignement, j’adorais son approche pédagogique moderne.

Annotations

Recommandations

Anne-Christine B.
En voici la preuve.
15
36
0
2
Défi
EruxulSin


 " J'ai une peur bleue d'être la lanterne rouge de ce tournoi artistique, rien que d'y penser, je broie du noir. Cela dit, lorsqu'ils verront mon œuvre, ils riront tous jaune, tandis que moi enfin, je verrais la vie en rose. J'espère juste qu'ils seront pas trop verts de rage et que cela me vaille des bleus...
- Qu'est-ce que tu fais ?
- De la poésie entoilée, tu n'aimes pas ?
- Bah... Tu sais quand même que c'est sur la toile, qu'il faut peindre... ? Non ?"
17
29
0
0
Défi
BriceB
Un homme livre le récit de son enfance mettant en scène une créature mystérieuse.



*Réponse au défi : Schizophrénie.*
2
3
0
9

Vous aimez lire Marie Saba ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0