Le mariage de mon oncle

2 minutes de lecture

Mon oncle Claude, le jeune frère de ma mère, était fiancé à Eliane, une jeune femme très douce et discrète. Elle était très jolie, les cheveux d’un blond suédois et des yeux de biche surlignés d’un trait d’eye liner.

Avant leur mariage, nous sommes allées ma mère, ma grand-mère et nous les trois filles en voiture avec mon oncle pour rendre visite aux parents d’Eliane. Ils habitaient un village pittoresque en bord de mer à l’ouest de la ville. De grands peintres, écrivains et musiciens ont vécu et créé dans cette petite station balnéaire, tels que Claude Monet, Pissarro, Georges Braque, Jean Miro, André Breton et bien d’autres encore.

Les parents d’Eliane habitaient la maison de gardien d’un grand domaine, composé d’un manoir et d’un grand parc boisé. La mère d’Eliane y travaillait, elle était l’intendante du domaine et son père lui travaillait à l’extérieur comme entrepreneur en bâtiment. Eliane avait entre autres, une sœur de notre âge et un frère un peu plus grand, treize ou quatorze ans. C’est avec eux que l’on a passé la journée à explorer le domaine.

Dans le bois, ils nous ont fait découvrir leurs cachettes et petits secrets. Puis nous sommes allés voir le manoir. Il était fermé, mais il avait de grandes baies vitrées à petits carreaux qui donnaient sur des terrasses. On a pu voir l’intérieur du manoir en regardant par les fenêtres. C’était magnifique, des meubles de style anciens, des tapis partout, des tableaux à tous les murs. Il y avait, au milieu du salon de musique, un piano à queue. La décoration ressemblait à celle d’un château. On avait passé une journée magnifique, pleine de découvertes.

Quelque temps après, le mariage a eu lieu. C’était la première fois que nous allions à une cérémonie. Nous étions les petites demoiselles d’honneur. Ma mère nous avait cousu, pour l’occasion, de très belles robes en tissu velours, bleu roi pour moi et bordeaux pour mes sœurs, avec sur le devant un jabot en broderie anglaise. La tenue était complétée par un gilet blanc tricoté par ma mère également, des petits souliers vernis et un petit sac blanc. On aurait dit de vraies petites filles modèles.

Au repas de mariage, je me souviens avoir goûté pour la première fois au champagne, en cachette bien sûr. Que c’était bon. Il faut dire qu’il coulait à flots pendant tout le repas. Un oncle d’Eliane était viticulteur en Champagne, et c’était sa production.

Annotations

Recommandations

Anne-Christine B.
En voici la preuve.
15
36
0
2
Défi
EruxulSin


 " J'ai une peur bleue d'être la lanterne rouge de ce tournoi artistique, rien que d'y penser, je broie du noir. Cela dit, lorsqu'ils verront mon œuvre, ils riront tous jaune, tandis que moi enfin, je verrais la vie en rose. J'espère juste qu'ils seront pas trop verts de rage et que cela me vaille des bleus...
- Qu'est-ce que tu fais ?
- De la poésie entoilée, tu n'aimes pas ?
- Bah... Tu sais quand même que c'est sur la toile, qu'il faut peindre... ? Non ?"
17
29
0
0
Défi
BriceB
Un homme livre le récit de son enfance mettant en scène une créature mystérieuse.



*Réponse au défi : Schizophrénie.*
2
3
0
9

Vous aimez lire Marie Saba ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0