Le conte de Rana

3 minutes de lecture

Lune ne voulait rien entendre. Jamais elle n'avait pensé quitter la Terre ou pire encore, quitter Soleil. Rana décida donc de lui conter une histoire. Celle qu'on apprend aux jeunes enfants pour qu'ils comprennent l'importance de rejoindre le ciel étoilé.

###

Rana s’assit par terre et Lune l’imita, attentive.

— Avant que le monde soit tel qu’il est aujourd’hui. Bien avant ta naissance et même bien avant la mienne, le ciel étoilé n’était rien d’autre qu’une grande étendue noire, sans source de lumière. Le problème vois-tu, c’est que le Ciel Obscur détestait le noir, il en avait une peur bleue.

###

— Tandis que sur Terre, des milliers de points brillants peuplaient le monde. Des personnes comme moi. Sur leur peau naissaient les étoiles mais aussi dans leur chevelure, dans leurs yeux. Et le Ciel Obscur était jaloux, il ne voyait rien d’autre en lui que le néant et admirait les lumières d’en-bas.

###

— C’est à ce moment-là qu’ils commencèrent...

— Commencèrent quoi ? demanda Lune, curieuse.

— Chut, la réprimanda Raina. Les disparitions commencèrent. Petit à petit certaines étoiles virent à manquer. On eut beau les chercher, hurler leur nom, elles restaient introuvables. Ils ne restaient aucune trace d’elles, comme si elles n’avaient jamais existé.

A ce moment-là, Lune se demanda si un jour, il y aurait une trace d’elle dans le monde.

###

— Les étoiles continuèrent à disparaître. Jusqu’à ce qu’un beau jour, l’une des Étoiles, une femme chagrinée à l’idée de ne jamais revoir son fils, leva les yeux vers le Ciel Obscur. Elle aperçut une forme, une lueur qu’elle aurait reconnue entre toutes. Son fils, son cher Orion, se trouvait là-haut et brillait comme jamais.

###

— Le bruit se dispersa parmi les différentes familles d’Étoiles et bientôt plusieurs des théories se formèrent. Certains pensaient que c’était un appel et que seuls certains élus, les plus méritants se retrouvaient là-haut. D’autres, au contraire, s’imaginaient les pires des horreurs. Mais tous étaient d’accord sur un point : le Ciel était à l’origine de tout ça.

###

— Et pour comprendre ce qu’il se passait, ils décidèrent de se rendre au point le plus haut. Là où le Ciel peut nous entendre.

— La Montagne, souffla Lune.

— La Montagne, confirma Raine.

— Et que s’est-il passé ?

— A peine les Étoiles étaient-elles arrivées au sommet que le Ciel Obscur tonna d’une voix forte : « Je vous attendais ».

###

— Le Ciel continua « Rejoignez vos enfants, rejoignez vos femmes et vos pères. Et vous serez admirés à jamais plutôt qu’oubliés. »

— Les Étoiles ne sont pas si vaines, n’est-ce pas ?

— Détrompe-toi mon enfant. Nous les Étoiles ne sommes pas si modeste que tu le penses. Et bien sûr les Étoiles acceptèrent et rejoignirent chacune leur tour le Ciel qui s’illumina au fur et à mesure.

— Mais vous, que faites-vous encore ici ?

###

— Certaines Étoiles refusèrent de rejoindre le Ciel et furent bannies. Ma grand-mère est morte ici-même, sur ces terres et non pas dans là-haut comme elle aurait dû.

— Y’a-t-il un moyen pour vous de rejoindre vos amies là-haut malgré les choix de vos ancêtres.

— Il y a un moyen, oui. Le Ciel, après avoir banni certaines d’entres nous, a aussi prononcé ces paroles « Apportez-moi un être plus brillant que la plus lumineuse des Étoiles et vous serez pardonnez. »

###

—Tu comprends Lune, n’est-ce pas ? C’est toi. C’est toi que le Ciel Obscur cherchait. Tu étais attendue depuis la nuit des temps. Tu éclaireras le Ciel d’une lueur argenté et Lui n’aura plus jamais peur du noir. Il nous pardonnera tous.

— Mais...

— C’est la raison pour laquelle tu es ici. Tu dois nous aider.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Maude
Trois tranches de vie de femme.
433
668
788
107
Chouchoute14

La première, l'histoire je vous l'ai racontée
Elle a aimé un homme marié
Leur histoire s'est terminée
Alors qu'on les pensait destinés
Sa maladie lui a fait peur
Il a préféré quitter ma sœur

Mon autre soeur est au plus mal
Elle a été victime de violences conjugales
Il a failli l'assassiner
J'ai alors été la sauver
Maintenant elle essaye de reconstruire
Tout ce qu'il a réussi à détruire

Cette dernière histoire parle de moi
Quelqu'un de banal, quelqu'un sans confiance en soi
J'ai fini par prendre une décision
Celle de passer à l'action
Sur ce site je me suis connectée
Et je me suis fait avoir en beautée

Trois sœurs combattants
Leurs souffrances différemment
Trois soeurs meurtries
D'avoir cru à l'amour infini
3
10
8
1
Oreleï
Juste une pensée, sans doute à durée de vie limitée...
18
19
7
2

Vous aimez lire Little ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0