Jamais sans elle

3 minutes de lecture

Lune pensait que ça serait facile. Mentir. Après tout, elle le faisait pour de bonnes raisons. Mais mentir à Soleil, ça c’était une autre affaire. Elle lui aurait donné chaque étoile de cette fichue voie lactée si elle le voulait. Elle lui aurait offert la chaleur, même si Lune était aussi froide que la mort. Et encore plus que ça.

Alors, elle lui donna aussi la vérité.

###

— Je voulais juste protéger la Montagne.

— La protéger de quoi ?

— De tout ! De ces gens que nous connaissions à peine et du mal qu’ils pourraient lui faire.

— Le mal ? Ce sont des étoiles ! Ils veulent juste rejoindre ceux qu’ils aiment.

— Je sais.

— Et maintenant, tu as appris à les connaître. Vas-tu les guider jusqu’à Elle ?

Lune soupira.

— D’accord. J’accepte.

Et le sourire de Soleil éclaircit la Terre et le cœur de Lune se réchauffa.

###

Lune expliqua donc à Rana qu’elle pouvait guider elle et les autres Étoiles jusqu’à la Montagne. La nouvelle fut prise avec soulagement et personne ne demanda pourquoi elle avait attendu si longtemps pour les aider.

Le groupe, euphorique, se mit immédiatement en marche vers l’ouest. Ils allaient enfin retrouver leur famille.

###

Quelques jours après et pour la première fois que quelqu’un pointa les différences de Soleil. Comme si les Étoiles venaient d’ouvrir les yeux pour la première fois.

— Pourquoi brilles-tu autant ?

— Tes cheveux sont d’une couleur étrange.

— Tu n’es pas comme nous.

— Pourquoi brûles-tu autant ?

Tant que de questions que Soleil ne s’était jamais posées et qui l’agacèrent.

###

Pour faire taire les questions et les médisances, Soleil expliqua d’où elle venait. Un récit que Lune connaissait par cœur mais ne se lassait jamais d’entendre, de la même façon qu’on aime écouter sa berceuse favorite.

###

— Je me suis réveillée en plein milieu d’une étendue de sable. Il faisait chaud, j’y étais si bien. Le ciel là-bas ne ressemble en rien à celui-ci. Il est d’un bleu si vif qu’il ressemble à l’océan. Et si on ferme les yeux et qu’on se concentre très fort, on peut entendre le chant des oiseaux.

Bien sûr du côté du Ciel Obscur, personne ne savait ce qu’était un oiseau mais tous acquiescèrent d’un même mouvement de tête.

###

— Pourquoi es-tu partie si tu étais si bien ? lui demanda Aries.

— Pour vivre une grande aventure, évidemment ! répondit-elle comme si c’était la plus stupide des questions.

— Et l’as-tu trouvé ?

Soleil cherche des yeux le visage de Lune et répondit avec la plus grande sincérité :

— Et même plus.

###

Rana réveilla Lune en plein milieu de la nuit (bien que de côté du monde se fut la nuit à chaque instant de la journée) et l’entraîna à part du groupe. Le visage de la vieille femme était fermé et aucune émotion ne transparaissait mais Lune serra tout de même son poing très fort, prête peu importe ce qu’on lui annoncerait.

Du mois, c’est ce qu’elle croyait.

###

— Elle ne pourra pas venir avec nous.

— Qui ? s’interrogea Lune.

— Soleil, elle ne pourra pas venir avec nous sur la Montagne.

— N’importe quoi ! Elle est déjà montée au sommet, répliqua le jeune fille sur la défensive.

— Elle n’est pas comme nous, Lune. Elle ne fait pas partie de la Nuit Obscur. Elle ne pourra pas traverser le passage qui mène au ciel étoile.

###

Il fallut quelques secondes pour que Lune comprenne ce que Rana voulait dire mais se fut la vieille dame qui reprit la parole :

— Tu viens bien avec nous, n’est-ce pas ? Là-haut.

— Quoi ? Non ! s’offusqua-t-elle. Il n’a jamais été question que je monte là-haut.

— Mais c’est ta place Lune. Tu appartiens au ciel étoilé.

— Ma place est avec Soleil peu importe où elle se trouve je serai à ses côtés.

— C’est inconscient ! Tu dois venir avec nous.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Maude
Trois tranches de vie de femme.
433
668
788
107
Chouchoute14

La première, l'histoire je vous l'ai racontée
Elle a aimé un homme marié
Leur histoire s'est terminée
Alors qu'on les pensait destinés
Sa maladie lui a fait peur
Il a préféré quitter ma sœur

Mon autre soeur est au plus mal
Elle a été victime de violences conjugales
Il a failli l'assassiner
J'ai alors été la sauver
Maintenant elle essaye de reconstruire
Tout ce qu'il a réussi à détruire

Cette dernière histoire parle de moi
Quelqu'un de banal, quelqu'un sans confiance en soi
J'ai fini par prendre une décision
Celle de passer à l'action
Sur ce site je me suis connectée
Et je me suis fait avoir en beautée

Trois sœurs combattants
Leurs souffrances différemment
Trois soeurs meurtries
D'avoir cru à l'amour infini
3
10
8
1
Oreleï
Juste une pensée, sans doute à durée de vie limitée...
18
19
7
2

Vous aimez lire Little ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0