Carpe Diem

Une minute de lecture

Confident de mes amours et mon seul ami

Confiance pour toujours et dans l'infini

Muet conseiller, calme et digne spectateur

Partenaire de mes joies, tombeau de mes pleurs.

Tant de nuits , ensemble, à braver l'obscurité

Tromper les mensonges, en faire la vérité !

Maintenant séparés tu gardes mes secrets

Sagement assis à m'attendre pour des années.

Pour ma jeunesse tu as négligé la tienne

Les années te caressent mais qu'à cela ne tienne

Elles peuvent t'arracher ton éclat, tu demeures

Espérant, mois après moi, heures après heures.

Tu te voûtes, tu te meurs et je ne le sais !

Mais aucune mort ne pourrait te lasser

Cependant aucune résolution ne saurait

Ni ne pourrait, las ! espérer la repousser...

Les décennies t'ont enlevé ta conscience

Immobile, pétrifié dans une odeur rance,

Pitoyable et condamné pour ton espoir

Las, la mort te prend, tu as connu trop de soirs.

Tes oreilles tombent et ta tête s'incline.

Le trépas t'enveloppe de ses sombres épines.

Violent et fourbe, il n'a que faire de ta fourrure !

À jamais, ton œil verre fixera le mur...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Vous aimez lire Raphaël :) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0