Notre réalité

Une minute de lecture

Quatrains en alexandrins

Du simple trait noir naissent d’infinies couleurs

Boucles, déliées, pleins, guerres, contrées, amour

De sentiments inanimés, joie et terreurs

Une plume et du papier, seuls, suffisent pour.

Paragraphe innocent, meurtrier, et coupable

Inconscient par son intelligence instinctive

Chaste et impur, immoral bien qu’honorable

Un seul espoir, un seul but, que les rêves vivent.

Rêveur accompli heureux devant du papier

Plaçant sa propre vie après même des mots

Un point final peut le combler ou l’achever

L’écrivain vit ailleurs, étranger à nos maux.

Le paradis et l’enfer, il ne connaît pas

Autant thaumaturge que cruel assassin,

D’une lettre fait passer de vie à trépas

Son seul juge et procès est le mot de la fin.

Vit-on dans la réalité ? Nul ne le sait,

Mais nous autres auteurs, ne cessons de l’inventer.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Vous aimez lire Raphaël :) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0