Valecho

3 minutes de lecture

La brise matinale souffla dans leur cou. Warren et Hazu avaient quittés l'auberge aux premières lueurs du jour et ils arpentaient les rues encore désertes de Valecho, la seconde plus grosse ville du royaume. Leurs pas résonnaient sur les dalles de pierre inégales et les eaux usées ruisselaient dans les canivaux centraux. Les échoppes étaient encore pour la plupart fermées mais ils réussirent tout de même à trouver où se ravitailler. Ils s'arrêtèrent ensuite prendre un repas chaud puis préparèrent leur itinéraire sur une vieille carte de parchemin.

Située au Nord de l'île, Valecho se trouvait à l'embranchement de la Danseuse, un fleuve calme et naviguable. L'expension de la ville était donc contrainte par ces deux bras de rivière qui l'encerclaient, mais aussi par les Falaises éternelles sur le flan le plus au Nord. En effet, la Danseuse se jettait dans l'océan en deux impressionnantes cascades qui plongeaient le long de gigantesques falaises. De par ces caractéristiques géographiques, Valecho avait été une place forte lors des Années Sombres. Les murailles tenaient encore debout et le chateau trônait au centre de la forteresse. Cependant, le Conseil des Grands avait mis à la tête de la ville un Haut Prêtre du Culte, s'assurant ainsi la main mise sur la cité et son emplacement stratégique.

Placé au centre du territoire et protégé par la Forêt de Glace, l'imposant Glacier aux mille larmes était le coeur du royaume des elfes Kiro. Ce peuple de nature pacifiste avait été épargné lors des Années Sombres, malgré la capacité des elfes à utiliser les Runes. Cachés derrière leurs frontières sylvestres, ils avaient signé des accords de paix mais continuaient de surveiller d'un oeil méfiant les agissements de la Théocratie australe. Le sort de la race humaine ne leur importait peu, toutefois, ils n'étaient pas certains d'être à l'abri d'une attaque de leur voisin. La haine du Grand Prêtre envers la Magie n'avait pas de limite et viendrait le jour où il considèrerait les elfes comme de vulgaires Sangs Noirs. Aussi, se tenaient-ils prêts pour cette éventuelle guerre.

Loin de ces considérations politiques, Warren et Hazu organisaient leur voyage. Le trajet entre Valecho et l'orée de la Forêt de Glace ne mettait pas moins d'une semaine à cheval. Il fallait ensuite contourner les bois par l'Est en empruntant la voie commerciale qui mène à la capitale, Isofir. En effet, il n'existait qu'une entrée dans la forêt elfique : un unique relais, Melicanthe. L'Aiguille, fleuve qui prenait sa source dans le glacier et serpentait vers le Sud jusqu'au Lac Miroir faisait le lien entre les deux cités. Pénétrer sur le territoire Kiro n'était possible que par bateau, navire qu'il fallait prendre à Isofir où les services des frontières avaient leurs bureaux. Une fois en terre elfique, rejoindre le coeur des bois jusqu'au glacier, restait une toute autre affaire.

« Pourquoi on pourrait pas simplement entrer par le Nord ? demanda Warren, exaspéré.

- La frontière est protégée par un cercle de Runes. Tout humain qui tenterait de pénétrer la forêt serait instantanément changé en glace. C'est d'ailleurs assez impressionnant de voir toutes ces statues qui décorent l'orée du bois. »

Hazu n'était pas peu fier du ton inquiétant qu'il avait utilisé pour dissuader Warren d'aller s'aventurer où il n'était pas le bienvenu. Sa joie retomba bien vite quand il vit le sourire déterminé sur les lèvres de son accolyte.

« Pas de problème, on passera d'abord par Isofir. Mélicanthe est vraiment le seul relais accessible ?

- Oui... Les services des frontières offrent un talisman qui protège les visiteurs pour une durée déterminée. Ainsi, les Runes de Glace n'ont pas d'effet tant que le talisman fonctionne. Une fois le délai dépassé - pouf - tu te changes en esquimo ! »

Warren nota cette information dans un coin de sa tête et finit d'un trait son verre. Ils quittèrent l'auberge et rejoignirent les écuries. Pensif, Warren sangla les besaces sur sa monture. Puis, il flatta l'encolure de Rubie, sa jument.

« Nous voilà parés pour le voyage. On a de quoi se nourrir pour une semaine. Tu sais chasser ? »

Hazu souffla avec dedain.

« Je chassais déjà que tu souillais tes langes, Maître. »

Warren rit et attrapa l'elfe par la taille afin de le hisser sur la jument. Hazu rougit de surprise et se plongea dans un mutisme vexé. Warren enfourcha lui aussi sa monture et ils laissèrent derriere eux les rues étroites de Valecho.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Calie
Alana Morbier d'origine bretonne est une jeune trentenaire qui vit à Paris où elle travaille avec son frère jumeau Jeck, ensemble ils ont créé leur entreprise. Elle vit une vie banale jusqu’à ce que son frère décide de présenter sa petite amie Anna Bauer à leurs parents. C’est la nuit de leur arrivée que leurs vies vont basculer après le kidnapping de ceux qui leur sont chers. Ils apprendront alors, qu’ils ne sont pas de simples humains, mais qu’ils portent en eux une part de l’âme des dieux de la mythologie nordique. Ils devront non seulement délivrer les personnes qu’ils aiment des monstres qui les ont enlevés, mais également déjouer leur plan machiavélique, afin de sauver leur monde du destin funeste qu’ils lui réservent…
814
1954
1695
1059
Luinilia
Violette est une jeune adolescente de 15ans. Elle vient d'entrer au lycée et ne sait pas ce qui l'y attend. Elle est discrète mais heureuse jusqu'à rencontrer le monstre qui viendrait la détruire.
Violette. C'est l'histoire d'une jeune fille mais aussi de nombreuses autres filles qui souffrent aujourd'hui.
Violette, c'est moi. C'est toi. C'est nous.
Violette s'est relevée, elle s'est battue pour vivre, pour être heureuse.
Violette s'est défendue et a gagné la bataille non pas sans chutes.
48
22
66
90
Jonathan.H
Dalkia est une nation paisible et prospère d'Utopia. Ou du moins c'était le cas avant que l'une des plus grandes puissances utopienne ne décide de l'envahir pour des raisons inconnues sans qu'aucune autre nation n'y trouve quelque chose à redire, par peur d'entrer une nouvelle fois en guerre contre le Efdéème. L'espoir de Dalkia se retrouve donc entre les mains de la Résistance qui lutte sans relâche pour la liberté.
52
65
584
251

Vous aimez lire Claire Zuc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0