Sacrifice pour le Culte

Une minute de lecture

Les vagissements du bébé se révèbèrent dans l'immense pièce. La grande bâtisse était l'unique lieu de culte des environs et le prêtre avait reçu des fonds afin de rendre le bâtiment le plus impressionnant possible. Aux murs pendaient des tableaux gigantesques de la Génèse et les rayons du soleil traversant les vitraux colorés, embellissaient les dalles de pierre d'un camaïeu arc en ciel. De délicates peintures décoraient le haut plafond tandis que le mobilier de bois lustré et les étoffes qui l'habillaient, resplendissaient de noblesse.

Près de l'autel de marbre blanc, une mère couvait son enfant des yeux. Le garçonnet, jeune d'à peine quelque jours, pleurait à gorge déployée. Le prêtre récitait des prières au-dessus de lui, accompagné par les chants de la génitrice, en trance.

« Ô Eternelle, puisses-tu accueillir cet enfant en ton sein. Puisse son sang luire d'un rouge vif. Puisse son âme être épargnée des vices de la Magie. »

Les cris du bambin reprirent de plus belle.

« Si par malheur les Runes l'ont déjà souillé, puisse ta miséricorde pardonner ses pêchés. »

Le prêtre se saisit de la dague pendue à sa ceinture.

« Ô Eternelle, donne moi la force, guide ma lame. »

Le fil de l'épée glissa sur le torse du bébé. La mère s'était tue. Le prêtre attendit, suspendant son geste au niveau du nombril. Puis, d'un mouvement rapide et expert, il planta la dague dans le coeur de l'enfant.

Les cris de la mère remplacèrent ceux de l'enfant. Ils déchirèrent le silence aussi puissamment que les flots de sang noir ruisselaient sur l'autel. Elle se jeta sur le corps inerte, le serra contre elle en gémissant. Derrière elle, le prêtre essuyait la lame en priant.

« Ô Eternelle, accepte ce sacrifice et offre nous la protection du Culte en ces temps de trouble. »

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny Arseneau, alias TeddieSage. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
497
0
0
327
Marie Malefoy-Greengrass
Autobiographie sur moi !!! La vrai moi.

PROGRAMME :
– Présentation
– Thomas, le garçon que j’aime
– Rentrée
– Nouvelles histoires
– Prochain tome
– Jour par jour sur nos regards croisés
– Demande de conseil
– Ce que j'aime (livres, mythologie…)
– Des anecdotes...

Bon voilà, ce qui se passe avec Thomas (regards), c'est fini pour moi mais je crois qu’il cherche mon regard.
391
360
107
20
Ludovic Kerzic
Loïc, un jeune papa, vient de terminer de lire toute la bibliothèque de sa fille, Soizic. Pour ne pas perdre l'habitude de lui raconter une histoire, le soir, avant de s'endormir, il décide d'en inventer une. Elle se nomme " Justicia ".

Information : Cette histoire, je la dédie à ma fille, Soizic.
20
5
1
179

Vous aimez lire Claire Zuc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0