8. Un réveil difficile

4 minutes de lecture

— Hey, Capitaine… Ça va ? Vous revenez à vous ?

Une main ferme secouait l’épaule de Leto. D’un coup, ses organes se ramassèrent contre les parois de son squelette, comme si son corps réalisait seulement, au retour à la conscience, le rétablissement de la gravité artificielle. Pourtant, sa tête tournait encore comme dans le tambour d’une essoreuse. Il lui fallut un temps indécent pour stabiliser le visage soucieux de Keiron ; même son neurocom avait pâti du choc et criblait sa vision d’interférences.

Petit à petit, le capitaine emboîta ses souvenirs un à un. La fuite, la course-poursuite, les loopings dans la stratosphère, Keiron et ses recommandations insensées, Mélèm qui…

Le passage en supraluminique ! Ce maudit gamin…

Une bouffée de colère ranima les muscles de Leto. Il ne voyait pas l’Oracle aux côtés de son allié, alors il se tordit la nuque pour le chercher du regard ; ses vertèbres répondirent d’un craquement sinistre. Leto ne put que bredouiller, la langue pâteuse :

— Où… est…

Les yeux inquiets de Keiron couvèrent une direction spécifique, que Leto s’efforça de suivre ; plus doucement, cette fois. Sur un siège passager, déplié à l’horizontale, gisait la silhouette inanimée du garçon. Par chance, Leto ne discernait aucune trace de sang – c’était déjà ça. À force de se cogner en état d’ébriété, il avait fait capitonner son vaisseau pour survenir à ce genre d’accidents stupides. Néanmoins, vu le choc que son corps propulsé par une telle accélération avait dû encaisser, les dégâts internes ne devaient pas être minimes.

Encore une fois, Keiron, plus vif que Leto, n’attendit pas ses conclusions pour l’admonester.

— J’ai demandé un diagnostic vital à ta fichue IA de bord, mais cette connasse ne veut obéir qu’à ta voix !

Fini la politesse, Keiron était passé dans l’urgence. Leto se décrocha – laborieusement – de son fauteuil, tout en baragouinant :

— Baie médicale… Pont B… à gauche…

En un battement de cil, le corps de Mélèm atterrit dans les bras de Keiron, tandis que Leto claudiquait, raclant les bords du corridor. Il désigna un rectangle de mèls dessiné dans la surface de la paroi. Ce dernier se déploya sur commande sous la forme d’un brancard de fortune agrémenté de tubulures et connexions dont il ignorait l’usage – il ne s’était jamais rien infligé de plus grave que des bleus et des gueules de bois sur son vaisseau. Par chance, sous l’ordre de Leto, l’Intelligence de bord les guida pour effectuer les branchements. Après une multitude de bips et battements, elle cracha sa sentence :

Facture 5ème et 11ème côtes / Rein droit endommagé : 78% / Torsion vertèbres C4, C5, T2, T3, L1 / Traumatisme crânien par hématome. Rythme cardiaque 110 bpm > Hémorragie interne. Requiers chirurgie et injection de nano-réparateurs. Veuillez valider pour engager la procédure.

Keiron blêmit malgré la sombreur de sa peau, Leto grinça des dents en songeant subrepticement au prix d’une dose de nano-réparateurs. Néanmoins, il donna son blanc sein à la machine sans ciller : si l’Oracle trépassait, alors lui comme Keiron auraient commis tout cela pour rien.

Après une nouvelle série de bruits de succions et d’agitations mécaniques, le robot médical couvrit le corps du patient d’un cocon blanc stérile et Leto se laissa glisser contre le mur, dans un soupir en rien commun avec du soulagement ; Keiron restait planté face à la machine, à son ami. Une vraie maman poule.

Heureusement que le guerrier avait tenu le choc, qu’auraient-ils fait s’ils avaient tous les trois été dans le brouillard ?

— Et toi… Ça va ? finit par demander Leto devant l’admirable inflexibilité de son compagnon d’infortune.

Il hocha la tête.

— On nous entraîne aux passages en supraluminique à l’YUF. Nos systèmes cardio-vasculaires et nos boîtes crâniennes sont renforcés pour encaisser des accélérations jusqu’à 30G sans tensioprod.

Leto n’avait guère l'énergie de lever plus qu’un sourcil impressionné. Ces corps d’élite méritaient bien leur réputation.

— Toi, peut-être, mais Mélèm… Qu’est-ce qu’il lui a pris ?

Un nouveau regard pour l’unité médicale ; une guirlande de voyant rythmait les bruits électroniques. Pour l’instant, la procédure se déroulait sous les meilleurs auspices. Plus qu’à croiser les bras… ou tirer un trait sur Kamila… et sa sérénité au sein de l’Union maintenant que son profil avait été identifié comme complice du fugitif…

— Il nous a sauvé la vie.

La ferveur de Keiron confinait à la dévotion. Est-ce que tous les membres du clan Yriasti vénéraient l’Oracle au point de lui passer chaque connerie ? Puis, Leto considéra la situation sous un autre angle. Il t’a sauvé la vie, se retint-il de rectifier.

Leur poursuivante ne cherchait pas à détruire leur vaisseau : il fallait capturer l’Oracle vivant, mais, mis aux arrêts, Keiron aurait sans doute fait face à un peloton d’exécution. Finalement, la ferveur de Mélèm pourrait bien outrepasser celle de son complice.

— On a surtout eu une chance insolente, se contenta de grommeler Leto.

Il se releva avec difficulté, attrapa une bouteille de Bryznys dans le placard à côté du compartiment-infirmerie et boitilla vers le cockpit. Il était temps de découvrir dans quel secteur paumé de l’univers sa poubelle spatiale les avait téléportés.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

CHAD de scribopolis "limalh" LBK
Afin de préserver l’univers, il faut sauver la Terre et vaincre le Néant. La destinée de tous repose sur le Clan Darck souverain de la Magie, et ce, depuis que les sorciers ont quitté leur planète d’origine pour la tienne.

Seul problème, le Commencement des Temps trouve sa source dans le futur. Une boucle s’est formée.

L’unique chance de la briser et de bénéficier enfin du libre arbitre : la Trinité, dont le pouvoir suprême fut forgé au long des générations sous la machiavélique supervision de la Gardienne du Continuum et des Puissances Supérieurs
34
14
557
516
Scribopolis
Cinquième concours de Scribopolis.

Thème : L'Usine.
268
122
247
115
Le Loup de Scribopolis
(CV)
An 21 400 du calendrier terrien. Nous suivons les aventures de Zack un jeune chasseur de prime dont la quête pour rencontrer l'empereur de l'Empire Terrien le mènera à faire la rencontre d'un équipage de chasseur de prime tout comme lui.
117
35
1071
156

Vous aimez lire LuizEsc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0