Déçu

2 minutes de lecture

Je me retrouve piégé, sentant le regard remplit d’espoir de Philippe. Le regard de Romain lui semble plutôt un peu déçu et un peu désapprobateur. Je me crispe de plus en plus je n’aime pas me sentir obligé et là c’est le cas.

- Romain : Bah écoute fais ce que tu veux avec ta conscience, moi je vais tenir parole.

- Philippe : Chouette ! Ça faisait longtemps que j'avais pas vu mon chéri tout nu !

- Romain souriant : Bah profite en bien parce que pour le moment tu peu te la coller derrière l'oreille.

- Philippe : Oui oui je sais.

- Moi amusé par la scène : Vous êtes trop fun !

- Philippe : Bon allez j’attend moi ! A poil !

- Romain : Alors Pierre tu le fait avec moi ?

- Moi : Vite fait alors mais pas touche !

- Romain : Mais oui t’en fait pas.

- Moi : Bon d’accord, je préviens juste, je ne suis pas près de le refaire la prochaine fois si Romain te promet la même chose, se sera sans moi hein !

Philippe et Romain sourient tous les deux, il sont content que j’ai cédé. J’ai accepté pour deux raisons. La première c’est que j'avais envie qu’il me fichent la paix avec ça et qu’ils arrêtent de croire que je ne tiens pas parole. La seconde c’est que vu que Romain le fait en même temps ça me motive un peu plus que de le faire l’un après l’autre, j'aurai moins l’impression d'être au centre des préoccupations.

- Philippe : Vous me faite un strip tease ?

- Moi souriant : Abuse pas non plus ! On est pas tes gogo danseurs.

- Philippe : Han dommage, ça aurait été trop bien.

- Romain : Une autre fois peut-être !

- Moi souriant : Et sans moi.

Romain déboutonne son pantalon puis sa chemisette. Je le suis quelques instants après en déboutonnant également mon pantalon, après quoi je retire mon t-shirt, mon pantalon est un peu tomber sur mes cuisses le temps de faire disparaître le maillot.

Romain a lui déjà presque déjà retiré le pantalon, je ne peux m'empêcher de voir qu’il bande, il faut dire que son slip de couleur bleu le moule plutôt bien. De mon côté, même si mon sexe a gonflé un peu il est loin d'être dressé.

- Romain : Alors on se traîne ?

- Moi amusé : Je suis pas pressé.

- Romain : Oui je voit ça.

Romain a les mains sur sa taille il me regarde enlever mon pantalon, j’ai un boxer noir il ne doit pas trop voir ce qu’il se cache derrière et en plus mon état d’excitation étant faible ça peu peut-être même lui paraître petit. M’en fou royalement en réalité je n’ai aucune raison d'être excité plus que ça.

- Romain : Bon en même temps ?

- Moi : Si tu veux !

- Romain : Et bien go alors.

A peine a t-il dit ça que son slip descend le long de ces cuisses, je réalise la chose et je l’imite juste après. Je garde le boxer baissé sur mes chevilles et en me redressant je matte un coup le sexe de Romain. Il est très en forme on sent qu’il aimerait bien qu’on s’occupe de lui.

Il est plutôt de bonne taille je pense à peu près la même taille que moi en érection, mais là je ne peu pas vraiment comparer précisément vu mon état d’excitation presque nul. Il est pas très poilu mais il l’est moi je suis toujours bien rasé mais je n’ai aucune réflexion de leurs part.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
243
219
500
232
Sombre d'Ombre
Tu me manques. Toujours, sans cesse, désespérément.
Entre deux cours de rééducation, je pense à toi. Entre deux sourires, je pense à toi. Au détour d'un couloir, au croisement d'une ruelle, c'est toi que je crois voir. Mais tu n'es pas là. Tu ne l'es plus. Et il ne me reste que mes larmes pour te pleurer. Que mes larmes pour te regretter.
J'ai parfois envie de te détester. Tu m'avais promis ! Promis que nous nous reverrions tous les soirs à ce fameux café. Mais tu n'es plus là et pourtant, j'honore toujours cette promesse.
Et je t'attends. Je veux que tu reviennes. Entre deux lettres que tu ne liras jamais, entre deux sanglots qui me brûlent la poitrine, je me remémore les mots que je n'ai jamais osé te dire.
"Je t'aime".
60
133
32
24
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0