Pensée amicale

2 minutes de lecture

Amandine me réconforte mais je ne peux m'empêcher d’avoir un pensée amicale pour Philippe, c’est décidé je vais aller le revoir quitte à désobéir à mes parents. Je veux lui témoigner tout mon soutient. J’ai d’ailleurs une très bonne idée pour reprendre contact, il faut que j’appelle mon ami Romain. Je sèche alors mes larmes décidé a agir comme un homme et aidé mon ancien compagnon d’infortune.

- Moi décidé: Euh je vais vouloir aller voir le type qui a été enfermé avec moi.

- Amandine : Il me semblait que tes parents te l’avait interdit.

- Moi : Pas interdit, juste il n'était pas pour.

- Amandine : Ça sonne interdit chez moi.

- Moi : Peut-être, mais j’en ai envie. Puis je vais rien faire de mal, donc pas de problème ne t’en fait pas.

- Amandine : D’accord, tu sais comment le contacter ?

- Moi : Oui enfin pas directement mais j’ai une bonne piste.

- Amandine : J’imagine que tu veux faire ça aujourd’hui ?

- Moi : Oui.

Amandine et moi terminons de manger puis après avoir coupé le téléviseur, nous débarrassons notre petit déjeuner. Amandine reste a mes coté alors que je décroche le combiné du téléphone et que je compose le numéro de Romain. Après quelques sonneries j’ai l’un de ces deux parents, après les avoirs salué il me passe Romain.

- Romain : Allo ?

- Moi : Allo, oui c’est Pierre.

- Romain : Hé, salut tu va bien ?

- Moi : Parfaitement bien.

- Romain : Ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles la dernière fois c’était juste après que tu sois sorti de l'hôpital. Ducoup tu as l’air de t'être bien rétabli.

- Moi : Oui en effet, c’est grâce a ma chérie.

Amandine entend bien sûr notre discussion et elle me sourit, non moins contente que je vais bien mais que je lui en attribue les mérites. Il est vrai qu’au fond si j’ai remonté la pente c’est en grande partie grâce à elle et l’amour que je lui porte.

- Romain : C’est super a entendre.

- Moi : Et toi ça va ?

- Romain : Ça va, c’est un peu compliqué pour moi.

- Moi : Ah bon pourquoi ?

- Romain : En fait je peux pas trop te dire ça au téléphone, mais si tu veux on se voit et je te raconterai.

- Moi curieux : Et oui si tu veux, mais du coup tu as eu des nouvelles de Philippe ?

- Romain : Oui, on se voit de temps en temps il remonte la pente doucement.

- Moi : D’accord, j’aimerai bien le voir aussi.

- Romain : Je lui passerai l’information et ton adresse qu’il passe te voir a l’occasion.

- Moi : Euh je préfère qu’il me prévienne avant par contre.

- Romain : Ah bon pourquoi ?

- Moi : Mes parents sont pas chaud pour que je le voit a cause du fait qu’il soit convaincu que ca me ferait du mal.

- Romain : J'avais pas pensé à ça, mais oui. Ducoup tu as pas peur de ça ?

- Moi : Si le voir me fait du mal, ce serait un mal pour un bien. Puis tu ne le sais pas mais Philippe m’a beaucoup aidé durant mon séjour, je lui dois bien ça.

- Romain : Oui je sais.

- Moi : Bah si tu veux on peux se voir aujourd’hui.

- Romain : Ok je vais passer, je part je suis là dans pas longtemps.

- Moi : Ok, je suis avec ma chérie.

- Romain : Cool ça fera l’occasion de la rencontrer.

- Moi amusé : Ouai, a toute !

- Romain : A toute !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
243
219
500
232
Sombre d'Ombre
Tu me manques. Toujours, sans cesse, désespérément.
Entre deux cours de rééducation, je pense à toi. Entre deux sourires, je pense à toi. Au détour d'un couloir, au croisement d'une ruelle, c'est toi que je crois voir. Mais tu n'es pas là. Tu ne l'es plus. Et il ne me reste que mes larmes pour te pleurer. Que mes larmes pour te regretter.
J'ai parfois envie de te détester. Tu m'avais promis ! Promis que nous nous reverrions tous les soirs à ce fameux café. Mais tu n'es plus là et pourtant, j'honore toujours cette promesse.
Et je t'attends. Je veux que tu reviennes. Entre deux lettres que tu ne liras jamais, entre deux sanglots qui me brûlent la poitrine, je me remémore les mots que je n'ai jamais osé te dire.
"Je t'aime".
60
133
32
24
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0