Nouvelle-Océane

de Image de profil de SunySuny

Avec le soutien de   Luna, iphigenia-, SALGRENN 
Apprécié par 5 lecteurs
Image de couverture de Nouvelle-Océane

Swann s'était réveillée ce matin-là, une forte douleur au ventre, comme-ci les souvenirs de la veille se concentraient sur son estomac. Elle avais ensuite descendu les escaliers, avec son pas le plus léger possible. Mais ses lourds pieds d'éléphant martelant le sol changeaient complètement sa démarche, et elle avait l'impression qu'il cédait sous son poids. Elle était pourtant censée être la plus légère de l'Aqua ! Elle avait sur le coup tout de suite compris qu'elle était trop endormie pour faire quoi que ce soit. Une fois en bas, elle s'était rendue à l'évidence ; aller prendre l'écume habillée comme un raz-de-marée n'étais pas une très bonne idée. Swann était alors remontée dans sa chambre, Aquatique, en laissant derrière elle une atmosphère chargée de fatigue. Elle s'était rapidement habillée avec son habituel pantacourt aux poches un peu trop agrandies, suivi de son débardeur orné d'un joli dauphin en poil de machir brodé dessus. C'était elle qu'il l'avait fait et elle en était ravie. Le machir et le dauphin étaient ses animaux, personne ne les connaissait aussi bien qu'elle et elle en profitait pour s'en vanter un peu trop souvent.

- Agostino ? J'irais promener Riad dès que l'écume sera terminé, alors je te laisse l'Hôme pendant ce temps, tu n'oublies rien si tu sors et tu rentres avant la lune d'eau matinale.

- Oui, et tu passeras voir Ford ?

- Bien entendu.

Riad, son machir adorait quand on le sortait et il emmenait la plupart du temps Fjord, le dauphin érudit à manches plates, que Swann et Agostino appelait Ford, avec lui. Le jeune homme s'occupait beaucoup de Fjord car Swann n'en avait que rarement le temps. Agostino était le frère double de Swann, bien que jamais ils ne se ressembleraient. Agostino était grand, fort, musclé, avec les yeux verts et les cheveux bruns. Il faisait fondre bien des coeurs mais il l'avait affirmé que jamais il ne tomberait amoureux, pour quelconque raison que ce soit. Swann était grande aussi, mais fine, douce, ainsi que légère. Elle était le plus souvent discrète et passait facilement inaperçue, mais son frère et elle était si proches que le plus doué n'aurait pû défaire les liens qui les unissaient.

Swann et Agostino pratiquaient évidemment le même sport dans des environs proches comme tous les Aqua : la natation. Bien que Swann préférait la plongée et Agostino la nage rapide, il s'agissait du même sport.

Riad couinait dans son bassin et Fjord, toujours à ses côtés, faisait ses yeux doux. Swann fondit devant leurs regards enchanteurs.

- Je vous emmène, mais vous me promettez de ne faire aucune bêtise, je vous connais.

Ils couinèrent de plus belle. La jeune fille reprit sa marche en prenant soin de ne pas laisser Riad et Fjord flascher. Quand le machir ou son copain flaschait, il partait en courant et cela mettait des heures pour les retrouver, alors Swann évitait de laisser ses deux animaux marcher dans ces mares d'eau. Les flaques étaient reconnaissables mais elle se confondaient souvent avec les flasches, de petites flaques reflétant la lumière du soleil d'eau avec de petits rayons bleus et violets.

Voilà que la grande Hôme de l'île flottante des Aqua se dessinait à l'horizon. L'île avait été appelée, avec force de commentaires et d'argument, l'Ougôle. Les deux autres îles de la Grode, une sorte de galaxie, étaient inconnues de Swann et de son frère car seuls les Aqua-chefs ont le droit de s'y rendre. Elle s'aventura à l'intérieur du bâtiment, ses deux animaux collés à ses jambes. Un grand panneau doré dépourvu de poussière divulgait aux visiteurs les quelques rares règles du lieu : ne pas plonger sans autorisation formelle ; ne pas compromettre le bon comportement de l'écume ; ne jamais déranger un Aqua-chef pendant une conférence aquatique.

Une pancarte toute simple en bois résistant à l'humidité indiquait la salle de l'écume. Swann prit rapidement cette direction, elle ne voulait absolument pas se faire remarquer.

- Mademoiselle Swann ! s'éfforça de sourire un des Aqua-chefs. Vous êtes la première, puis-je savoir pourquoi ?

- Il en faut bien une, Monsieur Fmer, rétorqua-t-elle poliment.

Son nez se plissa sous l'effet de la contrariété mais il ne dit rien. Monsieur Fmer était petit, moustachu, avec des yeux marrons égalements petits et aucun cheveu. Il était le plus vieux des Aqua-chef et s'accordait le droit de décider de tout. Mais les autres le remattait le plus souvent à sa place de vieux tout grincheux et il se taisait aussitôt.

D'autres Aqua arrivèrent et il commença à parler, appelant chacun par leur prénom :

- Swann !

Evidemment elle passait toujours en première. Il passa délicatement un nouveau collier autour de la tête de ses deux animaux, un violet cette fois-ci. Le précédent était vert, une couleur horrible pour les Aqua. Il lui montra finalement la sortie après avoir soufflé un nouveau message à l'oreille de Riad et de Fjord. Elle prit délicatement les colliers par la main et sortit, la tête haute. Monsieur Fmer ne l'aimait pas, pour ne pas dire qu'il la détestait. Mais jamais elle n'avait sû pourquoi et elle s'en fichait.

Swann rentra tranquillement chez elle, où elle laissa son machiar et son dauphin dans leur bassin. L'Hôme était vide, Agostino était partit nager et ne rentrerait sûrement que dans quelque heures. La lune d'eau ne tarderait pas à pointer son nez et la jeune fille décida de commencer à préparer le festin et de se laver.

Une tradition obligeait les Aqua à se rendre propre trois fois par jour. Le matin, ils se nettoyaient le visage, l'après-festin, une douche complète et le soir, ils se lavaient les pieds. C'était comme-ça et Swann aussi bien que les autres respectait cette règle sous peine de flongeon. Le flogeon était le fait de rester sous l'eau jusqu'à mourir axphixié. Même si les Aqua avaient plus de souffle que les autres espèces, ils ne l'avaient pas éternellement.

Une fois son visage propre, soigné des éventuelles blessures et frotté à la brosse, Swann prépara le festin à base d'algues et de fruits de mer. Ils ne mangeaient pratiquement que ça et cela leur convenait parfaitement. Les quelques crabes et poissons qu'ils pouvaient avaler provenaient des océans artificiels qui existaient sur la berge. Swann aurait adorer les observer en vrai, enfin, pas qu'avec les descrptions non-détaillées de son frère.

- Je suis rentré ! cria une voix reconnaissable entre mille.

- Viens manger, j'ai fait de l'algue marine et des moules chauffées à point pour toi avec ta sauce préférée.

- Et...

- Oui, en dessert, de la crème algueuse et brûlée, avec comme supplément j'ai trouvé une pince de crabe.

- Très bien !

Fantastique
Tous droits réservés
8 chapitres de 3 minutes en moyenne
Commencer la lecture

Commentaires & Discussions

Yôlle (2)Chapitre1 message | 7 mois
Adrôlle (2)Chapitre6 messages | 1 an
Adrôlle (1)Chapitre6 messages | 1 an
Érôlle (2)Chapitre2 messages | 1 an
Érôlle (1)Chapitre2 messages | 1 an
Ougôle (1)Chapitre5 messages | 1 an
Ougôle (2)Chapitre4 messages | 1 an
Yôlle (1)Chapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0