Two.

9 minutes de lecture

11h :

La sonnerie du téléphone me réveiller. Ça y'es, le magicien en a marre de ma vie. Bonne nouvelle, j'attend qu'il me rende mon corps. Je lis la dizaine de messages envoyé par Theo. Et non, il donne encore des guides de survie dans sa vie. C'est que je dois faire les courses… Cool. Stella se débrouillera pour les course, je en veux pas croiser les fans. Et je ne veux pas non plus passer pour la reine des nulles. Ni lui foirer sa réputation. Je pense que je vais rester ici jusqu’à mardi. Après je me téléporterais à cette fête. Je vais éviter de prendre le moindre risque. Je suis pas ici pour jouer. Je dois montrer à Theo que je peux maitriser son rôle. Ça ne doit pas être si difficile de chanter face à 500 personne et de répondre à quelque question. Puis si les fans veulent des photos je les prends dans mes bras puis je fais un grand sourire. Très facile. C'est pas la première fois que je suis prise en photo. Je vais juste devoir me faire à l'idée que pendant une semaine les gens ne m'appellerons pas Ashley mais Theo. Je vais devoir oublier qui je suis quand je vais rencontrer une centaine de fan d'ici mardi. D'ailleurs je suis pas impatiente d'y être. Si je savais le sortilège pour retrouver mon apparence normale, ce serais bien. Je déteste être ici. Je veux retrouver ma chambre. Ma vie. Mon père. Ma vie était 10 fois mieux y'a 3 jours. Quand cet inconnu n'était pas là !

Je me force à sortir du lit puis pars dans la cuisine. Je vais voir ce que je pourrais manger. Je pourrais tenter une visite de la ville. Je vais juste voir s'il existe un sort de métamorphose.

J'attrape le livre que j'ai laissé sur la table puis le feuillette tout en cherchant quelque chose à manger. Vraiment génial, aucun sortilège de métamorphose n'existe. Je vais m'amuser… Dès que j'ouvrirais la porte y'aura 300 fans qui vont me suivre en courant et je vais faire un sprint dans cette ville que je ne connais absolument pas. Après avoir fouillé dans les placards, je tombe sur des croissant et du café. Ça ira bien pour ce matin, je vais pas faire la difficile puisque je ne sais absolument pas où acheter à manger !

Je me contente d'entamer le croissant puis de réchauffer la boisson. Je continue de feuilleter le livre. Y'a pas mal de sorts intéressants. Dommage que je ne sois pas ici pour jouer à l'apprentie magicienne car je m'amuserais bien à tester tous les sorts de ce livre. A mon avis, Theo doit s'amuser avec autant de sorts à utiliser chaque jour. Je sors le café du micro-onde puis le bois. Il a un goût de chocolat. Très étrange comme café. Mais peu importe, ce qui compte c'est que je puisse le boire. Et que c'est pas du poison. Je pose la tasse vide dans l'éviers puis monte dans la chambre pour m'habiller. On va voir un peu le style de mon personnage.

J'ouvre la porte de la chambre puis dépose le livre de magie sur le lit. Je m'approche de l'armoire puis l'ouvre. Je me serais attendu à pire. Je pioche quelques vêtements qui me plaisent puis les essayes.

Au bout d'une dizaine de minute j'ai fait mon choix. Je vais prendre une photo puis demander à Theo si ça lui plait. J'espère qu'il ne va pas me faire un roman pour me dire que je suis moche. Moi je suis belle, c'est lui qui est moche. Je reçois un message

"T'es parfait"

Je suis une fille.

"**Parfaite. Sinon merci"

Je vais pouvoir débuter la visite de la ville. En restant discrète. Si je passe ma journée à demander où se trouvent les magasins et tout le reste, les gens vont me prendre pour une folle. Theo vit ici depuis certainement longtemps, si je demande des renseignements aux gens, je vais être démasquée. Ce sera surtout ce maudit défi qui sera démasqué. Je me demande ce que ce garçon à dans la tête pour lancer des défis comme ça. C'est un fou ! Un chose est sûr, je ne lui ferais plus jamais confiance.

Règle N°4 : Ne JAMAIS faire confiance à un magicien.

Un coup que cette horrible semaine sera finie, je ne parlerais plus à Theo. Après la souffrance qu'il m'offre, c'est hors de question que je sois son amie. Il peut toujours rêver. Pour 17 ans, je trouve que c'est un vrai gamin. Il est coincé à l'âge de 8 ans. Voilà pourquoi je le déteste autant. Il est immature. La magie ne le réussi pas. Qu'est ce que ça donne s'il n'a pas ses pouvoirs ? Genre s'il est un humain. Comme moi. 'Fin pas moi à l'instant même mais euh comme moi naturellement. J'aimerais bien voir comment il s'en sort avec mon rôle. Me ressembler c'est difficile ? Je n'en sais rien puisque je ne peux pas ressembler à moi-même puisque je suis moi-même.

"C'est facile ou pas d'être une fille ?"

On va voir. Facile ou pas ? J'ai sa vie, il a la mienne.

"Oui, très facile. Surtout avec des employés. Je suis parfaite."

Il se débrouille bien pour un garçon. Et moi… je suis un désastre. J'avoue, il est très doué. Ça ne doit pas être la première fois qu'il fait ceci je suppose.

"Hahaha, moi aussi je suis très douée."

Et voilà que je raconte n'importe quoi… En vrais, je me débrouille pas si mal. Au bout de quelques heures supplémentaires dans ce rôle, je maitriserais tout à la perfection ! Theo sera impressionné de mes progrès. Je me demande si je devrais aller lui faire une surprise. Débarquer chez moi puis l'obliger à me redonner mon apparence. Je ne veux pas faire les concerts. Je ne sais pas chanter. Je chante mal. J'aurais préféré que sa vie soit beaucoup plus relaxante.

"Comme si je te croyais. Alors ? T'aime bien ma vie ?"

Oui, j'aime bien. Non, en vrais je la déteste sa vie !

"Je déteste ta chambre !"

Le hors-sujet.

"Et moi je déteste la tienne !"

Il est mon opposé. On est juste d'accord sur le fait que les chambres ne nous correspondent pas. Après c'est logique, j'ai passé toute ma vie dans une chambre de fille hyper organisée. Et là je vais passer ma semaine à dormir dans un endroit complètement désordonné. Ma vie me manque trop. J’aime pas être ici. Si je savais maitriser le sort de Theo, ça m’arrangerai. Surtout, cela ferais longtemps que je serai chez moi en train de parler avec mon père. J’espère que mon remplaçant s’en sort bien et qu’il ne me pourri pas la vie.

Je sors de la chambre puis pars en ville. Wow, c’est grand ici. J’aime bien le paysage. C’est très joli. Je ne m’attendais pas à ça. Je vais continuer d’admirer cette ville discrètement. Une foule de fan peut débarquer à tout moment. Vaut mieux rester prudente. Il ne faut surtout pas que j’oublie que je suis Theo. Je ne peux pas dire qui je suis vraiment et encore moins diffuser son défi sur tous les réseaux sociaux. Je suis déjà assez célèbre dans le monde réel.

- REGARDEZ !!!

Je me retourne. Les fans complètement dingues bonjour. Comment allez-vous ? Moi très mal parce que vous êtes là !

Je me met à courir hyper vite puis me caches derrière un bâtiment. Après que la foule sois passée, une voix m’interromps au moment où je m’apprête à partir.

- Alors c’est toi ? Theo ? L’idole d’une grande partie de ce monde.

Au moins c’est pas une fane.

- Euh… Oui c’est moi.

Que le mensonge commence. J’ai intérêt à exécuter mon rôle à la perfection. Je n’ai pas le droit à la moindre erreur, cette fille n’est peut-être pas une personne digne de confiance.

- Je te voyais plus confiant. Au fait, je m’appelle Alya.

- Bah… la vérité c’est que…

- Que ?

- Non rien. Je suis juste un peu stressé.

- Hmmm. Je comprends. Ce n’est sûrement pas très facile d’échapper à des fans en continue.

- Oui…

Je m’en sors bien pour l’instant. Mais je suis capable de mieux, je le sais. C’est le moment parfait pour m’entrainer, Alya ne me connais pas et ne sais pas vraiment qui je suis. Je dois en profiter pour améliorer ma ressemblance avec Theo.

- Parle-moi de toi, tu m’as l’air intéressant.

Moi, intéressante ? Non.

- Si je comprends bien, tu ne suis pas les actualités sur les journaux ? Alors… J’ai 17 ans, je suis celui que 90% des filles adorent, j’ai une sœur.

- C’est tout ? Je pensais que t’étais plus sociable !

Mais je suis sociable, juste pas quand je ressemble à Theo. Je ne suis qu’une débutante dans le métier d’actrice. A la base je veux devenir auteur. Elle cherche loin cette fille. Je sais casi rien de mon personnage. Je vais demander des infos à Theo. Si je ne lui demande rien, je vais le foutre dans la merde. Je sors le téléphone puis écrit rapidement un message. Peu de temps après je reçois une réponse. Yes, j’ai pas mal de truc intéressant.

- Aussi, j’aime beaucoup les cookies.

- Moi aussi.

Par contre, je veux pas qu’elle essaye de me draguer, je suis une fille avant tout ! Ce n’est qu’un défi. Juste un défi. Après je n’entendrais plus jamais parler de Theo. Plus jamais. Y’aura plus rien entre nous à part un ‘’salut, ça va’’. Et encore, je ne sais pas si j’accepterais de lui parler après l’atroce souffrance qu’il m’a fait subir en me laissant responsable de sa vie ! Il ne mérite rien de moi à part une gifle. Ce n’est qu’un pauvre immature qui fait joujou avec la magie. Il ne sait pas être sérieux. Même à 10 ans, j’étais plus mature que lui. Les garçons, une espèce vraiment compliquée.

Règle N°5 : Ne pas faire confiance aux garçons, ils sont très dangereux et immatures. DANGER /!\

Tout ce que j’espère c’est que mon père ne s’est pas aperçu du ‘’changement de comportement’’ et surtout que Theo à garder ce défi secret. Déjà que j’ai été obligée d’en parler à sa sœur, si en plus l’autre magicien va tout balancer à mon père, je suis dans la merde. J'imagine même pas la leçon de morale à la quelle j'aurais le droit d'ici la semaine prochaine.

- Theo ?

- Oui ?

- Ca te dirais de venir chez moi ? Comme ça on pourrais discuter tranquillement.

- T'es amoureuse ou quoi ?

- Non.

- J'ai cette impression.

- Je te connais à peine, pourquoi je serais amoureuse de toi ?

- Arrête, ça se voit !

- Ah bon ?

Que ce soit bien clair, Theo me soule mais il m'appartient. Personne ne l'approche. D'autant plus que pour l'instant je suis sa remplacente. Il est hors de question que cette fille l'approche. Moi je suis tolérente mais j'ai des limite. Je n'hésiterais pas à utiliser ces pouvoirs même si je ne sais rien faire avec de la magie. De toute façon ce n'est pas comme si j'allais devoir vivre ici jusqu'au restant de mes jours. Cette semaine, je vais pas jouer avec la magie, je ne suis pas ici pour ça, en plus je dois préparer des concerts. Je n'ai pas le droit à l'erreur sachant que ce n'est pas ma réelle vie. Ok, j'aime pas chanter mais je n'aime pas non plus foirer la vie des gens. Bien que je déteste un peu Theo pour ce qu'il me fait subir, je ne suis pas cruelle au point de vouloir me venger en lui donnant une mauvaise réputantion ou en faisant n'importe quoi. J'ai un minimum de respect en vers lui. Puis il est peut-être pas si immature que ce qu'il montre... Je devrais essayer de le connaître. Fouiller dans sa chambre, voir s'il est intéressant. Peut-être que je trouverais quelque chose de potable, des chansons à chanter mardi. Je verrais bien toute à l'heure. D'abord, je termine la viste de la ville, ensuite je passe à la recherche.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Kaegor de Rion
Ainsi débute à l'aube, l'ascension d'un homme brisé, étranger à lui-même, confronté aux vérités de son monde et aux siennes, dont il ne peut se défaire.
Ses ambitions le mènent à la cour d'un Roi, aux pieds d'une princesse rebelle, au coeur des batailles et dans les geôles de glace de tribus oubliées.
Pour l'Amour et dans la Colère, il combattra sans relâche, versant son sang, plongeant toujours plus dans la bestialité...

Il connaîtra la mort et le désespoir, la fuite et la honte, mais jamais le souvenir d'un amour passé et d'un enfant perdu ne tarira.

Mais le temps de la vie d'un mortel ne saurait être qu'un jour pour le Monde. Peut-être que celui-ci en sera le dernier.


(Épopée à mi-chemin entre l'heroic fantasy et la dark fantasy, "Le Chant de l'Aube" est le premier volet d'une trilogie.)
3
2
0
44
Défi
R3qui3m
Réponse à un défi SMS. Une courte histoire qui toque à votre porte ne contenant qu'un chapitre.
1
0
0
2
Défi
fleur rose

Bonne fête papa
Toi qui n'est plus là,
Il n'y a pas un jour où je ne pense pas à toi
Tu es parti depuis des mois
Voir des années,
Le temps est douleur, il ne m'a pas apaisé,
Où mon coeur de laine,
Saigne,
Tu viens dans mes rêves,
Avant que la nuit s'achève,
Lorsque je ne vais plus sur ta tombe au cimetière,
C'est comme si tu me disais d'aller te voir, pour t'adresser une prière,
Tu as peut-être peur que je t'oublie,
Il n'y a pas un jour où je ne pense pas à toi, tu me suis,
Tu as été près de moi dans les premiers temps,
Pour je tienne longtemps,
M'occuper de ma maman,
Une partie d'elle s'en allant,
Avec toi, son coeur brisé,
Sa vie a changée,
Tu manques à tes enfants,
Tu manques à tes petits enfants,tu ne les as pas vus
La seule petite fille que tu as connue,
Trop petite pour se rappeler de toi,
Mais même si toi,
Toi Papa.
Tu n'es plus là.
Ton souvenir est présent
Tu vis autrement,
Dans nos coeurs pleurent,
Nos souvenirs avec toi se gardent,
Même encore aujourd'hui
Comme un jour de pluie.
Un papa reste un papa éternellement.
2
4
0
1

Vous aimez lire FOREVERfiction5 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0