5ème partie

3 minutes de lecture

Un léger bruissement se fait entendre. Effrayée, Lyzon se rapproche de son cousin, tandis que Claudia arbore le sourire de celle qui sait.

Un renard aux oreilles blanches et pelage roux sort d’un buisson et se frotte tranquillement aux jambes de Milo. Ce dernier surpris n’ose pas bouger. C’est alors que le goupil fait quelques pas en arrière. Un tourbillon rose l’enveloppe. Lorsque le mouvement s’arrête, une femme aux cheveux neigeux apparaît à la place de l’animal.

— Grand-mère ! s’exclament ses petits-enfants.

Alors qu’ils se précipitent vers elle, la vieille dame leur ouvre tendrement les bras. Les laissant à leurs retrouvailles, Claudia s’éclipse et rejoint le château.

— Quel bonheur de vous avoir près de moi, murmure la Première Sorcière.

— Tu nous as manqué, répondent Milo et Lyzon.

Gentiment, la grand-mère s’écarte d’eux et toussote. Vêtue d’une longue robe bleue à manches bouffantes, elle agite de la main une baguette en bois rose qui émet de petits crépitements.

— Je suis navrée de n’avoir pu vous accueillir à votre arrivée. Je mettais au point une nouvelle potion magique assez compliquée, et j’avais également beaucoup à préparer pour cette nuit.

Curieuse, Lyzon interroge :

— Que se passe-t-il ce soir ?

— Mes petits, je ne peux rien vous dire pour le moment. C’est une surprise. En revanche, j’ai demandé à Claudia de vous conduire ici car j’ai à vous parler.

— C’est au sujet du chêne ! Tu vas tout nous révéler ! devine Milo.

— Oui, c’est bien ça. Mais tout d’abord, installons-nous confortablement.

La baguette en direction du sol, elle esquisse des mouvements circulaires en lançant une incantation :

— Que Deviri Vera, Clam O Sol.

Des coussins rebondis aux chaudes couleurs de miel apparaissent sur l’herbe. Il y a également, posé sur une pierre, de quoi goûter et un service à thé.

Chacun s’installe, et alors que Milo, gourmand, mange un morceau de pain d’épices, sa grand-mère raconte :

— Vous connaissez l’histoire de Merlin et des chevaliers de la Table ronde. Ce que vous ignorez sans doute, c’est qu’à la mort d’Arthur, Merlin s’est senti triste et fatigué. Son immortalité lui pesait et il décida de se reposer pour plusieurs centaines d’années. L’endroit qu’il choisit est ce vieux chêne. À l’aide de la magie, il y créa une ouverture dans laquelle il se glissa. Il y a peu, il s’est réveillé…

— D’où la fissure, comprend alors Lyzon.

— Oui.

La Première Sorcière pousse un soupir et regarde tendrement son petit-fils :

— Si Merlin est sorti de son sommeil, c’est que ce soir son descendant va obtenir son statut de sorcier.

Milo, les yeux ronds et la bouche pleine, s’empresse d’avaler son morceau de pain d’épices.

— Grand-mère, est-ce que tu insinues que c’est moi ? Que je suis de la lignée de l’Enchanteur ?!

— Oui mon petit.

L’adolescent n’en revient pas. Près de lui, sa cousine, jalouse fait la moue.

— Et moi alors ? Moi aussi je veux être la descendante de Merlin !

— Évidemment, tu as également un illustre ancêtre. Il s’agit de la fée Morgane.

Lyzon, un peu déçue, constate :

— Oh. Elle était un peu peste d’après les légendes.

— Effectivement, et pas qu’un peu, confirme la grand-mère.

D’une voix douce elle ajoute :

— Heureusement, tu n’as pas hérité de son caractère, mais de sa magie et de sa beauté.

Faisant disparaitre les coussins et le goûter, la Première Sorcière se lève.

— Suivez-moi.

Le groupe marche à peine quelques mètres, et s’arrête devant une pierre longue et plate, à la couleur d’un bleu presque gris. Le caillou est poussé sur le côté, laissant voir un trou à forme humaine.

La Première Sorcière explique :

— Ici était emprisonnée la belle et terrifiante Morgane. Merlin par un enchantement l’avait enfermée sous la pierre.

— Elle n’y est plus, constate Lyzon un peu effrayée.

— Oui, car elle aussi va voir sa descendante devenir sorcière. Le sort a été brisé et elle a pu se libérer.

Lyzon rosit de plaisir.

Cependant sa grand-mère l’avertit :

— Comme pour Cendrillon, la magie cessera à minuit. Merlin regagnera son arbre et Morgane sera de nouveau emprisonnée sous la pierre. Mais avant cela, cette nuit d’Halloween sera merveilleuse. Maintenant, il vaut mieux rentrer, l’obscurité tombe et j’ai encore beaucoup à faire. Approchez-vous de moi.

Les adolescents se serrent contre elle. La Première Sorcière brandit sa baguette au-dessus de sa tête et de son poignet fait de petits cercles, une lumière dorée apparait et en une fraction de seconde, Lyzon et Milo se retrouvent chacun dans leur chambre.

(à suivre)

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Ode Colin
Garrett est amoureux d'une sorcière.
Avec elle, la vie n'est pas simple.
Serena ne rêve que de retrouver sa jeunesse. Pour cela, elle est prête à tout !
Et Garrett va vite s'en apercevoir.
8
13
0
7
Anne-Christine B.
La dernière fois.
19
15
4
0
Tacitus "Asmoun" Zéfiratoun
" Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait purement fortuite ou involontaire.

La vente de livres est interdites, la culture est jugée non-essentielle, le gouvernement attise les tensions, le peuple commence à se révolter et envahie les lieux culturels.
Le président-roitelet est destitué, la guillotine est sortie...
5
10
0
3

Vous aimez lire Ode Colin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0