Prologue

Moins d'une minute de lecture

 Que s’est-il passé d’ailleurs ? À moins que ce ne soit d’ici…

 Le bonheur ? Une utopie ?

 N’est-il,-t-elle, qu’une constante, dépendante d’un sort, bon ou mauvais ? Ou un manque de conscience de soi ?

 N’est-ce qu’un instant ? Une concrétisation, rare, d’une espérance… Aussitôt vaporisée… Une sensation instable, un fluide dont le flot ne peut se tarir à l’aune d’un robinet. Refoulée, elle reprendra son ruissellement diffus, sa reptation sinueuse pour mieux réapparaitre et vous insinuer !

 Si le malheur semble l’antonyme du bonheur, comment expliquer qu’il puisse en cristalliser un instant ?

 Vice-versa…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 9 versions.

Recommandations

caillasse
Abigaïl, apprentie magi-soldat, maîtrisant le feu et doué en escrime va rencontrer Liam, apprenti forgeron. Deux personnes que tout oppose, que va donner leurs apprentissages respectifs ?
0
0
0
1
Alban G
Quelques textes en désordre, suffisamment en tout cas pour donner la pâtée à ceux qui passent et ne reviendront pas.
0
0
0
2
Défi
Stone Calle

Avec le temps, on s'envole, on virvolte bien plus loin que là où nos pieds avaient prévu de se poser, dans une terre bien plus verte que celle que nous pensions trouver. Avec le temps, on se perd, pour mieux se retrouver dit-on. Avec le temps qu'est ce qu'on respire, vit, experimente. Avec le temps qu'est ce qu'on apprends, bien plus, bien mieux qu'auparavant. Avec le temps on découvre, la terre, ses paysages, sa famille, ses amis. Avec le temps on commence à aimer, et à s'aimer.
Avec le temps, on parle, on marche on se lève, on pense. Dieu qu'il est important à l'homme de pouvoir penser comme s'il ne lui suffisait pas de vivre.
Avec le temps on grandit, on pleure, on se relève, on sourit et, surtout, on aime, encore et encore, on distribue de l'amour autour de nous comme si nous étions des abeilles avec du polen et que nous l'amenions vers nos amies fleurs en manquent d'amour.
Avec le temps, on se rend compte à quel point on aime et surtout à quel point il est vital d'être aimé. Alors on se targue d'être aimé, on recherche cette sensation, on l'éprouve, on la teste. Mais dans notre monde, dans notre vie il n'y a pas de craintes à avoir car nous le sommes.

4
3
0
3

Vous aimez lire JPierre ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0