Victoire

4 minutes de lecture

Arrivées au-dessus des arides Terres de Raylia, la flotte Vaïncrus amorçait les manœuvres de débarquement. Chaque atterrissage de forteresse s’accompagnait de fracas métalliques et de terre se vaporisant en poussière. Tel Variamis se trouva vite submergé par l’armée Raeienne qui prenait position.

Puis les vaisseaux d’acier reprirent les airs en soutient des troupes au sol et pour apporter la vision stratégie dont Celenok avait besoin afin de mener Rae à la victoire. Les Eraiens et l’Emeralien firent leur adieu avant le débarquement, scellant leur amitié avec l’Eraser, le portail conçu avec Belenok pour leur retour sur Era.

Un bal ordonné de forteresse volante prit forme dans un ciel irradié par les Solars de Rae. Au sol, parfaitement aligné et dans une marche millimétrée, la Vaïncrus avançait sur Issyia, menée par Balia Avanere, la dernière commandante en vie d’Asianus, et par Jaliora Men Guiore, Suprême d’Emerala. Libre de leurs mouvements, les Eraiens, accompagnés de Pavelox, Naioji et Kaien avaient accepté de prendre part à l’assaut. Mais toutes décisions leur appartenaient, là était la seule condition.

Après une interminable marche martiale sous les intenses rayons des Solars, à arpenter l’aride Tel Variamis, avare en faune et flore, Issyia Miel Ran fut en vue. Autour de lui, Ashron ressenti l’excitation entremêlée d’angoisse provoqués par l’assaut imminent. La peur d’aller au-devant de sa propre mort transparaissait sur chaque visage, chaque regard et chaque mot fébrilement prononcée.

La réminiscence d’Adrais et l’Harzerezh face à la Communauté de Skyva lui traversa l’esprit. Pour se persuader de la victoire, il se laissa à se souvenir de la leur. Soudain, un flash accompagné d’un fracas le ramena au champ de bataille en devenir. Ses yeux se posèrent vers la source de l’explosion, une forteresse incandescente qui se disloquait dans les airs, pour retomber lourdement par morceaux en fusion.

« Celenok ! »hurla l’Eraien en regardant une Vallia effarée.

L’instant d’après, une autre forteresse se scinda en arent morceaux de métal inerte, dans le même fracas que celle de Celenok. Puis une autre reçu une salve hudique disproportionnée pour subir ensuite le même sort que les autres.

Et le déluge Axem se déchaina sur la Vaïncrus.

« Nous y sommes ! cria Ashron à ses compagnons, Que tout le monde se tienne prêt ! »

Devant la Vaïncrus au sol, déferlant comme une vague que rien ne serait en mesure d’arrêter, des Raeiens possédés se ruaient au contact. A mesure qu’ils approchaient, Ashron remarqua les gigantesques aeronefs qui s’élevaient au-dessus d’Issyia. Mais ses yeux durent se focaliser sur l’armée en approche qu’il visualisait à travers le cycle. L’incommensurable Via devant eux auguraient un surnombre Axems signe de défaite.

« Ils ont possédé les Raeiens d’Akmmar avant de détruire les Terres, dit Ashron en reculant. Skyva s’est constitué une armée avant de détruire Rae.

— Et les vaisseaux que je vois vont servir à envahir Era, ajouta Guidomex en fixant les immenses aeronefs trônant au-dessus de la capitale de Raylia.

— battons en retraite pour établir un nouveau plan, dit Ashron en saisissant un communicateur. »

Mais l’Eraien stoppa son mouvement, son être le lui ordonnant. Devant lui, des Raeiens croisaient le fer avec des Emeraliens. Les rangs de la Vaïncrus se disloquaient alors que l’armée Axem n’était pas encore au contact.

« Il y avait des Axems parmi nous… balbutia Ashron, écarquillant les yeux devant la bataille qui démarrait à ses côtés. Mais comment… Quand ?

— Peu importe ! raisonna Vallia. Dis-nous quoi faire, maintenant ! »

Les mots de sa compagne sonnèrent comme une claque dans l’esprit de l’Eraien. Réactivant sa vision du cycle, il laissa son cerveau analyser la situation, aussi perdue soit-elle. Soudain, au milieu du massacre en formation, la solution s’esquissa faiblement.

« Ecoutez-moi tous ! Nous devons faire une percée pour pénétrer dans la cité le plus rapidement possible. Nous devons trouver Skyva ! hurla-t-il à ses compagnons avant de se saisir d’un communicateur. Balia ! Donne l’ordre de charger, nous n’avons plus de solution de repli. »

Puis il laissa tomber l’appareil au sol, se tourna vers ses amis, et s’élança avec eux. Les soldats de la Vaïncrus non possédés suivirent le mouvement aux ordres de Balia. Le grondement des deux armées fit trembler Tel Variamis, jusqu’à ce que les deux armées ne s’écrasent l’une contre l’autre.

Le choc se répandit dans toute la plaine, pour ensuite ricocher en écho d’armes métalliques et de chair déchirée. En tête du cortège, Ashron et Guidomex virent des corps Raeien projetés. Derrière eux, Vallia, Hellie et Naioji évitaient les attaques ennemies et préparèrent leurs huds de destruction, protégées par Kaien et Pavelox.

L’entier panel de hud des Eraiens et Raeiens fus ensuite incantés, transformant le paysage de Raylia en rosace de couleurs indénombrables. Puis à leur dispersion, le carmin devint la prédominance, entourant les corps sans vie des soldats défaits.

Ashron laissa le suspens de sa puissance à plus tard et incanta immédiatement ses plus puissantes huds. Aerouantskorn assista Guidomex, Pavelox et Kaien pour faire une percée dans les rangs Axems. Vallia épaula les guerriers avec Aerouanttan, puis laissa ses dragons pour se concentrer sur le soutien.

Soudain, l’Eraien murmura l’écho de la destruction, puis matérialisa Ultima en plusieurs endroits des champs de bataille. A ses côtés, ses trois compagnons brandissaient leurs armes d’acier et usaient du cycle pour trancher tout ennemi à leur portée.

L’instant d’après, les destructrices sphères bleues irradièrent le champ de bataille de leur anéantissement, formant ainsi un boulevard vers Issyia. Mais rapidement, la voie vers la cité se boucha par le surnombre des Axems.

« On ne passera jamais à ce rythme, dit Ashron en réfléchissant.

— Nous devons continuer et combiner nos assauts, proposa Guidomex en avançant. Avec toi, Vallia et Naioji à la hud, nous devrions pouvoir passer»

Ashron stoppa ses mouvements et concentra toute la Via qu’il pouvait en parcourant du regard les fluctuations du cycle. Accompagnée de Vallia et Naioji, la destruction Eraienne prit forme et vaporisa leurs ennemis, permettant au trois guerriers d’avancer pour trancher tout corps Axems venant à leur rencontre.

Puis ils coururent aussi vite que possible.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0