Executors Primas

3 minutes de lecture

Du haut des cimes de Juril Vailgur, Celenok admirait les Eraiens et Raeiens surpassant les Executors Primas de la Communauté de Ryva, anonymes dans leur infériorité. Atout de lui, l’engouement monta soudainement, l’effervescence de la victoire laissant naître l’espoir dans les rangs Raeiens.

Mais l’issue de cette bataille n’était pas encore jouée. Tous les Axems n’étaient pas partie en chasse, beaucoup étaient restés retrait. Tout à coup, le communicateur de l’Emeralien vibra à sa ceinture.

« Vous avez réussi ! dit-il sans laisser le temps à Vallia d’indiquer la raison de son appel.

— Ce n’est pas finit, il en reste encore au camp Axem.

— On se met en marche ! Rejoignez-nous en route. »

L’armada Emeralienne et Raeienne suivit les ordres de Celenok, et d’un mouvement ordonné, prit le chemin de la fin de cette sanglante bataille. Rapidement rejoins par le groupe Eraiens et Raeiens, l’armée de la Vaïncrus avançait dans une bouillonnante agitation.

Aux abords du camp Axem, Celenok ordonna son encerclement par les bastions de soutien et de corps à corps. Puis tous attendirent que l’ordre ne soit. Mais plus Ashron scrutait les tentes de fortune montées à la va-vite, plus le calme s’en échappant l’intriguait. Accompagné de Guidomex, l’Eraien partit en éclaireur. A l’intérieur, au milieu du bazar laissé par l’armée ennemi, aucune âme Arvilienne n’était encore là. Ils étaient partis.

Les deux compagnons rebroussèrent chemin pour rejoindre la Vaïncrus.

« Il ne reste plus personne. Ils sont partis, dit Ashron à Celenok

— Alors c’est finit ? demanda l’Emeralien, nous les avons vaincu ? »

Le regard de de ce dernier s’illumina à la confirmation de la victoire par l’Eraien. A l’instar d’une contagion que rien ne pouvait enrayer, la victoire s’étendit dans le cœur de tous les soldats de la Vaïncrus nouvellement formée. En cet instant précis, Emeraliens et Raines ne se toisaient plus et exultaient d’avoir vaincus les Axems, ensembles.

Parmi l’agitation, la mesure des Eraiens intrigua Pavelox.

« Franchement, pourquoi vous faites la gueule ? leur lança-t-il

— Ils étaient tous là, répondit Ashron en regardant ses compagnons. Les dix Executors Primas de la Communauté de Skyva.

— Je les ai reconnus, aucun doute ! confirma Vallia en baissant les yeux.

— Et c’est qui ces dix peaux bleues ?

— Les lieutenants de Skyva, ses dix plus puissants guerriers.

— Pas tant que ça, répondit Kaein en souriant à pleine dents. Cette Skyva ne semble pas si féroce.

— Détrompe toi, le reprit Ashron. Nous les reverrons, j’en suis persuadé. Et la prochaine fois, tout ne sera pas aussi simple ! »


Les yeux cherchant à percer le faible esprit de son interlocuteur, Skyva fixait Illuel, sans lui adresser de mot. Ce dernier, déroutée par la réaction de SaSeigneure, ne savait pas comment être certain d’avoir bien été compris.

« Nous avons perdus les terres de Anayanei Maseigneure. Se risqua Illuel en baissa la tête aussi bas qu’il le pouvait.

—Toutes les terres ? finit par demander Skyva, calmement.

— Je ne comprends pas Maseigneure. Toute l’Armée d’Akmmar devait encercler les restes de Syria. Mais les Emeraliens s’en sont mêlés. Et les Eraiens aussi…

— Ashron? coupa Skyva.

— Oui Maseigneure, vos Executors les ont affronté mais…

— Laissons-les disposer de ces Terres, coupa LaSeigneure de la Communauté. Notre expérience sur Akmmar a porté ses fruits et les résultats sont satisfaisants. Il va nous falloir la réitérer à l’échelle planétaire.

— Bien Maseigneure. Et pour le voyage transcycle, nous avons porté la capacité de transport à plusieurs millions de soldats. Grâce aux portails, nous y seront rapidement.

— C’est là tout ce que je voulais entendre. Convoque mes dix Executors Primas.

— Bien Maseigneure. »

Illuel laissa le sol sous lui en se relevant et tourna les talons pour prestement quitter la pièce. Skyva resta quelques instants à laisser son esprit imaginer l’avenir qui se dessinait pour elle. Soudain, des bruits de pas lui esquissèrent un large sourire.

Elle se retourna pour admirer. Devant elle s’alignèrent ses dix guerriers les plus puissants. Ceux l’ayant suivi depuis le début de sa lutte fratricide. Ceux qui la mèneraient à sa destinée. Les immortels Valros Troiaer, Eragor Bodgar, Iluna Zenoui, Helmior Bacchi, Gimor Drogar, Paiana Alastana, Dilius Valchier, Relemos Goma, Maragor Drabel et Ismaia Edrebel, attendaient les ordres, ceux de la revanche sur les Ervilliens.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0