Ashron

5 minutes de lecture

Durant les derniers kilomètres le séparant des fortifications, Pavelox expliqua comment Ashron comptait y pénétrer. D’après les informations collectées, les convois de ravitaillement d’Aglabianier de nuit était fouillé par des Raeiens peu enclins envers la Communauté. Une petite compensation permettait alors d’abréger la fouille avant l’ouverture des portes.

« Ne soyons pas naïf, utilisez le même subterfuge est suicidaire, dit Hellie

— C’est une évidence, approuva Vallia en stoppant le cortège qui était arrivé à une cinquantaine de mètres des remparts. Mais c’est clairement une faiblesse à exploiter.

— Là-bas, regardez ! coupa Guidomex en pointant une fille de véhicule filant vers la cité.

— Ce doit être les marchands d’Aglabianier. expliqua Pavelox. »

Du regard, chacun fixa le cortège qui progressait vers les murs, pour les voir s’immobiliser face à une grande porte dont tout mouvement semblait impossible.

« Un, deux, trois… commença Vallia en avançant le dos vouté, quatre et cinq.

— Vallia, que fais-tu, chuchota Hasrabel »

Mais elle était déjà trop loin pour l’entendre, tout comme les trois autres qui lui avaient emboité le pas. A contrecœur, il les suivis.

Tout en avançant, Vallia visualisa les cinq gardes qu’elle avait identifiés. Un assaut coordonné les neutraliserait sans problème, elle en était sûre.

« Guidomex, tu prends celui de droite, Pavelox, celui de gauche. Hellie et moi, les trois sur le rempart. Et on fait ça discret ! ordonna-t-elle à ses compagnons.»

Parfaitement coordonnés et aidés par la disparition des Solars à l’horizon, chacun exécuta la cible qui lui était désignée. Pour les deux utilisateurs de driaxes, la tâche fut aisée. Mais pour les deux Eraienne, l’utilisation de la hud en mode exécution discrète à distance ne fut pas simple. Vallia usa de Celgui pour emprisonner leur cible, laissant le temps à Hellie d’abattre chaque cible avec Gelia.

Un des stratorien était en court d’inspection lors de leur assaut. Guidomex avait déjà extirpé le conducteur et Pavelox leur proposa un choix plutôt simple: Fuir ou mourir. Vallia n’eut que le temps de voir des Raeiens s’enfuir lorsqu’elle rejoignit ses deux compagnons, suivis d’Hellie et d’Hasrabel.

« Il vaut mieux que je conduise.» fit ce dernier, vexé d’avoir été mis de côté.

Au son du réacteur stratorien, le véhicule s’élança pour traverser les remparts par les grandes portes, et le groupe se trouvait maintenant dans Guoria Ket. Hasrabel dirigea l’engin dans la rue la plus déserte trouvée et suggéra de l’abandonner.

Maintenant à pied, ils devaient collecter le plus d’information possible sur Ashron. Au gré de leur pérégrination dans les rues anciennes et marqué par les âges de Guoria, chacun laissa trainer l’oreille et les yeux, espérant trouver quoique ce soit d’intéressant. Mis à part des plaintes sur les conditions d’échange, des avis sur la Communauté Axem ou des débats sur l’utilisation de la hud, les Raeiens croisés ne leur apportèrent aucune information sur des guerriers récemment capturés.

Soudain, le regard ‘Hellie se porta sur une affiche, à la va-vite collée au mur. Curieuse, elle s’approcha. « Le Vaïncra capturé sera exécuté à l’aube du septième jour de l’ère Ellam. » pouvait-on lire en légende d’un croquis d’Ashron.

« Maintenant on sait qu’il est retenu prisonnier, fit Hellie aux autres.

— Oui mais où ? rétorqua Guidomex

— Le Drôme, répondit Pavelox. Ils l’ont enfermé là-bas, c’est certain.

— On attend quoi alors ? coupa Vallia, allons-y ! Pavelox, sais-tu où il se trouve ce Drôme? »

Après un bref signe de tête approbateur, le Raeien de Drihurla prit la tête du groupe et les mena au centre de Guoria Ket, là où se trouvait le grand Drôme de ses souvenirs de l’époque prè-Axem. Devant la bâtisse, Vallia fut emprunt au doute. Depuis cinq ans, elle rêvait de ce moment. Et maintenant qu’il était à sa portée, une incontrôlable peur lui enserra l’être. Avait-il changé ? Comment allait-elle lui dire qu’il était le père d’un enfant de cinq ans? Ses sentiments envers elle avaient-ils changé ?

« Il faut une diversion pour attirer l’attention et nous permettre d’entrer. conseilla Pavelox, tirant ainsi Vallia de ses pensées.

— Je m’en occupe, proposa Hasrabel en s’écartant du groupe. Avec un peu de hud, je peux faire assez de bruit pour attirer l’attention. »

Un court moment de silence s’installa sur la place abritant le Drôme, le temps pour Hasrabel de disparaître dans la pénombre. La nuit étant pleine, l’endroit n’était peuplé que de quelques Raeiens armés qui déambulaient devant la bâtisse. Soudain, leur ronde fut interrompue par explosions et flashs lumineux, au point qu’ils ne quittent leur inlassable trajet pour se précipiter vers la diversion d’Hasrabel.

« Allons-y, lança Vallia la voix fébrile.

— Séparons-nous en deux groupes pour faciliter les recherches. Guidomex et Hellie d’un côté, et moi et Vallia de l’autre, proposa Pavelox qui semblait habitué à ce genre d’opération. »

Le premier groupe contourna le Drôme pour cherche une entrée dérobée tandis que le deuxième se précipita vers une fenêtre dont l’accès semblait possible. Arrivée à son niveau, un rapide coup d’œil permis à Pavelox de voir que la voie était dégagé. L’instant d’après, la fenêtre fut brisé par un coup de poing enrobé de ses fourrures. Passant sa grande main de Raeien de Drihurla de l’autre côté, il attrapa la poigné pour l’ouvrir.

A l’intérieur, leurs yeux durent s’habituer à l’obscurité régnant dans le couloir. Rapidement, plusieurs lumières se mirent à danser sur les murs face à eux.

« Tu sais où se trouvent les geôles ? chuchota Vallia en se collant contre un mur pour éviter d’être vu.

— Non. Je connais le Drôme mais je n’ai jamais eu l’occasion d’en visiter les prisons.

— Alors commençons par les sous-sols. Je ne sais pas pourquoi, mais ce genre de pièces ne se situent jamais à l’étage»

Les deux compagnons arpentèrent lentement le rez-de-chaussée en utilisant les ondulations de lumière pour éviter les gardes. Tout à coup, des bruits métalliques se firent entendre. Pavelox et Vallia se figèrent et leurs yeux scrutaient les lumières dont la danse se fit des plus endiablée. Puis plus rien, la pénombre reprit son droit et seul des bruits de pas subsistèrent.

« L’infiltration n’a jamais été mon fort ! fit une voix en provenance d’un recoin du couloir.

— Guidomex ! dit Vallia à Pavelox. Rejoignons-les »

Emboitant le pas à l’Eraienne, Pavelox fut surpris de voir quatre cadavres de Raeiens possédés au pied des deux Eraiens.

« Nous avons trouvés un escalier menant au sous-sol, expliqua Hellie sans détour. Allons-y »

Tout en descendant l’escalier fait de pierre, Vallia sentit son cœur perdre son rythme d’habitude si alcyonien. Etre si proche du but la perturbait. « Qu’allait-elle dire à l’Eraien qu’elle aimait ? » se dit-elle en avançant dans les couloirs sombre et poisseux.

Soudain, une porte gardée apparut au loin. Sans perdre un instant, Guidomex et Hellie prirent d’assaut les deux Raeiens qui ne purent qu’assister à leur défaite. L’instant d’après, Pavelox était positionné d’un côté, et Vallia en face, prête à tout. Doucement, le Raeien actionna la poignée et l’ouvrit.

« Ashron ?! Ashron ?! Tu es la ?! cria Vallia en entrant. »

Mais rien ne lui vint en réponse. Seul un souffle effleura ses oreilles. Ses yeux pourtant ne voyaient rien, le noir ayant pris ses aises dans la pièce. Tandis que ses compagnons gardaient l’extérieur, Vallia avançait à l’intérieur, au son de ce bruit auquel elle s’accrochait, espérant que son origine soit son amant perdu.

Soudain, sa main palpa quelque chose. Ayant traversé l’endroit, elle était arrivé à son fond. Sa tête se tourna à droite, puis à gauche, mais toujours rien de familier n’éclairait ses pupilles. Pensant avoir décelé une présence sous elle, l’Eraienne s’agenouilla et ses mains rencontrèrent un obstacle chaud et familier. Elle le releva et s’approcha du visage qui se forma devant ses iris. Ashron.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0