L'homme au Carnet 1

2 minutes de lecture

(Nouvelle publiée pour un concours dont le thème était l'utopie, il y a deux ans)

L'homme au Carnet

Le soleil se levait à peine. Juste assez pour se refléter sur la mer. Face à elle, deux yeux brillaient, admiratifs ; miroirs de l'âme d'une jeune fille qui contemplait l'étendue. Deux miroirs, face à face, produisent une infinité de reflets ; ainsi la conscience de la jeune fille se projetait-elle à l'infini sur la surface azur. Ses vagues, son écume, transportaient les rêves de la jeune fille, qui allaient finalement se heurter sur les récifs. Mais sans doute l'un d'entre eux pourrait-il remonter le courant, et se perdre dans l'horizon.

<< L'horizon des possibles >> murmura la jeune fille.

C'est alors que la jeune rêveuse aperçut cette silhouette sombre sur la plage. C'était un homme aux cheveux noirs, vêtu de noir des bottes aux gants, dans une tenue semblant venir d'un autre temps. Seuls s'en distinguaient ses yeux, dont le vert émeraude laissait ressortir un regard profond paraissant avoir éprouvé l'éternité.

- D'où venez-vous ? demanda la jeune fille.

- D'un ailleurs lointain dont je rêverai toujours...

- Où étiez-vous sur cette mer ? insista-t-elle

- La mer n'est pas la terre, jeune fille. C'est toujours la même surface, d'un bout à l'autre. Si j'étais ici, c'est comme si j'étais là ; j'étais partout.

La jeune fille n'était pas satisfaite. Elle fixa le voyageur, attendant qu'il parle enfin de la mer. L'homme s'approcha alors et lui chuchota à l'oreille comme un secret : << Je naviguais entre le possible et le réel. >>

La jeune fille lui sourit, ses yeux pétillant, tout son visage illuminé.

- Quelquefois, reprit-il, en une certaine heure, quelque part sous le soleil, enfin, je voyais possible et réel se confondre ; alors le monde serait ce que nous en ferions ; voilà ce que je recherchais, et recherche encore ici.

- Vous êtes un rêveur, un utopiste ?

L'homme lui désigna alors un objet rectangulaire qu'il portait dans la main gauche. Un carnet vert et noir, dégageant quelque force magique. Le livre semblait vivre.

-L'avenir est écrit dans ce livre, dont le bois provient de l'Arbre des possibles1, et l'encre, des larmes, de joie comme de tristesse, de l'Humanité. Il informe progressivement de ce qui peut arriver, de ce qui doit arriver, de ce qui arrivera.

- Mais vous, qui êtes-vous ?

- Je suis celui qui transporte cet avenir, ces avenirs. Celui qui promet. Celui qui rêve. On m'appelle l'homme au Carnet.

Disant cela, il partit. Elle le regarda s'éloigner, avant de le héler :

- Et y a-t-il une ligne concernant cette ville...ma ville ?

L'homme au livre soupira. Il répondit, avec un regard attristé :

- << Dans la ville aux mille bruits,

Et aux hommes enchaînés,

En silence, dans la nuit,

Vint le torrent déchaîné >>

L'homme au livre porta sur elle un regard décidé, ferme :

- Souviens t'en. Ne reste pas ici.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Ian Nale
Le destin de Mérébor, Roi d'Oc, qu'on surnomma le Roi aux Milles Trésors. Une légende issue d'Andar et reliée à la Reine Rouge
0
0
0
25

Vous aimez lire RêveurSolitaire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0