15 octobre : Faible

2 minutes de lecture

Il y a les verbes faibles, schwachen Verben, en allemand. Il y a l'eau-forte, mais pas l'eau-faible.

De ces hypothèses, je tire la conclusion que la nature est par définition forte, à l'instar des éléments qui la composent, tandis que les choses créées par l'Homme sont toujours imparfaites, donc faibles.

Je suis faible. Tout le monde est faible. Personne ne peut prétendre être suffisamment fort pour surmonter n'importe quelle épreuve. Il y a la force physique et la force mentale. Je suis faible, quel que soit l'angle de vue.

C'est pour cela que l'être humain a développé une capacité à combler ses manques et faiblesses mutuelles, et à se soutenir dans les moments difficiles : l'amitié.

Je ne suis pas métaphysicienne, mais j'ai une philosophie. Selon moi, chacun rencontrera au moins une personne dans sa vie qui le comprendra vraiment, et qui palliera toutes ses faiblesses, sera là dans tous ses moments de doute et d'hésitation. Cette personne, je l'appelle âme sœur, dans le sens premier de sœur ; elle est une personne que l'on considère comme un membre de sa famille, qu'elle en fasse partie ou non.

Lorsque l'on rencontre une âme sœur, le cœur bondit de joie. On ne remarque pas immédiatement ce trait particulier, et on a plutôt tendance à ne la voir que comme un ami. La seule façon de reconnaître une âme sœur, je vais vous le dire bien que ce soit une méthode plutôt radicale et douloureuse, c'est de se disputer, de s'en éloigner, volontairement ou pas. À ce moment précis, lorsque l'on ne peut plus dormir, que l'on est rongé par les remords, que l'on a sans cesse envie de pleurer en pensant à cette personne, que l'on est vidé de toute énergie et volonté, que l'inspiration est partie avec elle, que l'on reste prostré de longues minutes, les yeux vides ou rivés sur son portable en regardant le dernier échange de SMS, alors on réalise l'importance que cette personne a pour nous. On se rend compte qu'on a besoin d'elle, que l'on se sent mal lorsque l'on est séparés.

C'est une forme de dépendance affective. Mais dans le cas d'une vraie âme sœur, cette dépendance n'est pas mauvaise.

Après la pluie, le beau temps.

On se réconcilie, et tout recommence, petit à petit.

Et ensemble, on devient plus forts.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

phillechat
Laisser l’haïku
venir et tendrement lui
donner un baiser
440
90
1
5
Défi
Ekas Samarlande ( Malek Hamadou )
Bienvenu dans notre grand jeu télévisé ; " Questions pour un fanatique"
4
7
2
2
Défi
docno
Un poème sur la Lune, l'astre, le satellite terrestre. Toute autre interprétation est interdite et je dirai même plus, inconcevable. La lune c'est bien.
6
9
0
1

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0