Une étrange apparition

Une minute de lecture


Game Over

"-Bof, pas très spectaculaire comme apocalypse.

-Bah vas-y! Essaye de faire mieux pour voir!

-Pas de problème, tu vas voir que je peux faire nettement mieux."

Un jeune homme chétif arriva et s'arrêta dans l'embrasure de la porte. Il contempla la pièce dans laquelle ils passaient tout leur temps, ses frères et lui. Elle ressemblait un peu à un poste de commande d'un vaisseau spatial avec tout ses ordinateurs, ses dizaines d'écrans affichant la même image: deux mots, qui déçurent beaucoup le plus jeune des trois frères. Il s'exclama:

"-Oh non! On a encore perdu!

-Ouais! Firent les deux autres, un large sourire sur les lèvres.

-Je vais finir par croire que vous le faites exprès!

-Non! Tu crois!? Répondirent les deux frères avec une mine innocente, un éclair de malice illuminant leurs yeux blancs.

-Bon. On s'en fait une autre? J'ai apporté un stock de provisions, s'exclama-t-il, enthousiaste, en désignant les diverses sucreries, boissons et gâteaux en tout genres qu'il portait dans ses bras.

-Et comment!"

Start

Annotations

Recommandations

PM34
Réponse au défi « Dire Je t'aime » de @unbaltringue sur instagram
14
49
12
1
Défi
MAZARIA
Ecrire une phrase par jour, té, les doigts dans le nez, je te le fais, c'est ce que je croyais, sauf que en fait, c'est pas si facile parce qu'il y a l'inspiration, ou pas, l'envie, le temps, donc finalement je corrige: c'est pas si facile !
846
360
27
33
Larousse


On m’avait promis la huitième merveille du monde
On m’avait dit tu ne choisis pas, tu tombes
Mais cette chute-là n’est pas douloureuse
Elle te rendra incroyablement heureuse

On m’avait promis le soleil dans mon quotidien
Un feu ardent qui crépiterait dans mon cœur
On m’avait dit tu n’auras plus peur de demain
Ta vie s’esquissera avec de nouvelles couleurs

J’ai cru à l’amour, j’ai cru à sa beauté
Mais entre les on-dit et la réalité
Il y a parfois un monde
Et le mien est immonde
Sali par la rancœur
Et noyé par mes pleurs
Rendu acide par l’amertume
Froid et terni par la brume
La déception a submergé le tout
Balayant au passage mes espoirs fous

Car l’amour n’a eu pour moi aucune compassion
Brisant sans pitié mes si belles illusions
Il m’a laissé mon désespoir pour seul compagnon
5
33
1
1

Vous aimez lire Lilyplume ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0