La fourmi

Une minute de lecture

Une petite fourmi au teint noir et mate

Courrait sur des pétales, agitant ses six pattes

Une certaine frénésie dans sa course sur la rose

Laissait à penser qu’elle fuyait quelque chose.

Je lui demandais alors la raison de son affolement.

« Fourmi, que fuyiez-vous si soudainement ? »

« Un petit con me poursuivant avec un lance-flamme ! »

« Oh je vois ! Mais défendez-vous madame ! »

« Vous avez raison, je vais le lui dire

Eh toi le grand blond ! Arrête un peu de me faire courir !

Tu es peut-être le plus fort de nous deux

Mais je ne mérite pas de mourir en ton feu ! »

Le grand blond, un peu surprit, lui répondit ceci :

« Tu es moche, alors je te crame,

Ne t’inquiète pas, personne ne te pleurera fourmi

Puisque le monde se moquera de cette mort que tu trouves infâme. »

La fourmi s’avança vers lui, mécontente :

« Immonde personnage que vous êtes !

Je me fiche que ma mort paraisse ou non importante

Mais il serait injuste qu’elle soit causée par vous, à la tronche d’un pancake ! »

L’homme lui répondit sèchement :

« Tu oses m’injurier sale bête inutile !

Ton existence est une erreur qu’il faut que je répare rapidement

Toi et tes sœurs, je vous brulerai par mille ! »

« Je vous laisse pauvre débile, j’ai une grande famille à nourrir

Pendant que vous vous faites chier dans votre stérile vie.

Restez donc dans votre mission grotesque, votre putain de délire

Puisque vous n’avez rien trouvé de plus attrayant que de brûler de pauvres fourmis. »

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Crapaudvenimeux ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0