Bataille de Jaffa

Une minute de lecture

Au Nord il marcha, assiéger Beyrouth

Mais au sud Saladin pris la redoute,

Le Lion au loin, L’Aigle razzia Jaffa.

Aussitôt, Richard rassembla ses soutiens.

L’écu au cou, Hache danoise à la main

Sautant de la nef avant l’accostage,

Le Lion accourt sur le rivage ,

Fond sur les Syriens, se livre au Carnage,

Entre dans la ville, surprend le pillage ,

Délivre la place, chasse les Sunnites.

Le sultan maîtrisa ses troupes en fuite,

Fourbit ses armes envers Richard le Magne.

Flèches sarrasines contre traits latins.

A un contre dix, Trois Cents Paladins

soulevèrent des montagnes.

Un mur d’écus et de lances brisa les Égyptiens,

Tel Léonidas et ses Lacédémoniens.

Richard se montra glorieux capitaine,

Vengeur de Roland, Furieux Téméraire,

En enfer expédia l’Émir de Fer.

Victoire éternelle pourtant vaine,

Un traité fût signé, de Solyme évinçait

Les Chrétiens, mais donna les lieux saints aux Latins,

et sauvegarda le royaume Akkonitain.

Le Lion embarqua, poursuivre son Odyssée .

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire DEon ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0