La Confrérie des Grand-Mères

Une minute de lecture

[Attention, chaussée glissante, et trous en formation]

Ma grand-mère est la meilleure personne au monde — sous réserve d'égalité avec sa consœur, bien entendu.

Le soir, elle me borde chaudement et le matin, me réveille doucement et surtout tardivement. Elle m'appâte avec de délicieux petit-déjeuner et dîners.

Elle a aussi réponse à tous. Quand je tombe malade, me blesse ou me coupe, elle est toujours là pour dégainer un remède de grand-mère. Toute la journée, elle mélange sagement des herbes et des fleurs en une infusion bouillante. Elle dépose alors le bol devant moi et me dit:

«Bois, ça te fera du bien, mon pauvre petit !»

En général, je vais me coucher peu après, mais ma grand-mère reste aux petits soins. Surprotectrice, elle prend ma température, ma tension artérielle et me demande si j'ai mal toutes les heures. Pour mon plus grand bien, elle note ces indications dans un grand carnet de santé.

Certains soirs, elle tient une tea-party ; trop tard pour que j'y assiste. De ce que je peux entendre, elles s'échangent des mots —joutes de Scrabble— tout en discutant de leurs petite descendance ; leur conversation s'efface souvent derrière la musique jazzy que postillonne un gramophone en fin de vie. Parfois, je les entends s'échanger des livres, de la lecture d'un autre temps, j'imagine.

Quand les aiguilles de la vieille pendule sont aux zénith, on débarrasse la table et dresse le bilan:
1er: Martine 80 points, sa petite fille se porte comme un charme.

2e: Delphine –son éternelle rivale– 78 points,....

...

18e: Apholdine, 0 point, son petit fils est mort, il y a une semaine, à cause d'un rhume qui s'est géneralisé jusqu'a atteindre son cœur. Ça aurait pu être empêché s'il avait été correctement soigné...

Cette fois-ci, ma grand-mère est 4e — une grande source de fierté.

Après avoir fait vœu de se revoir, les grand-mères repartent, enfourchant leurs vieilles voitures toutes crapotantes.
Le marchand de sable passe, et mes yeux papillonnent de fatigue. Mais en m'endormant, je m'interroge:

Comment nos grand-mères ont-elles trouvé tous ces remèdes ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Andrew
Voilà mon pire cauchemar ^^'
2
4
2
2
vincelamm

Paris, je t'en prie, dis-moi pourquoi
Tu souhaites que je m’éclipse
Pour rejoindre ta surface ?

Ton rayonnement
M’embraserait.

J’aime mieux
La fournaise
De tes viscères
Et continuer à lire
Au sein de ton métro.
95
47
1
0
futurys
Terre, l’an 2068. Après la 3ème guerre mondiale, la majorité des nations du monde se rallièrent entre elles afin de créer un seul et unique Etat Uni.
Le sort de toute la planète est entre les mains de l’humanité. Les cataclysmes, les catastrophes naturelles et les menaces biologiques liées aux déversements nucléaires se multiplient. Les plus grands chefs d’Etats décident de créer l’Académie comme ayant recours à un dernier espoir.
L’Académie est un centre d’Etudes et de recherche très sophistiqué dont la vision est de rassembler tous les esprits brillants de l’univers, toute la crème de la crème de tous les domaines scientifiques dans un seul et même endroit. Ces recherches permettront à la nouvelle génération de trouver une alternative afin de permettre la persistance de la vie sur terre.
Une centaine de jeunes cerveaux de toutes les nationalités y trouvèrent refuge, vivres et savoir en abondance. En contrepartie, à la fin de chaque année, seuls ceux ayant réalisé un grand travail de recherche dans un domaine spécifique pouvant améliorer la vie de l’humanité, pourra quitter l’Académie. Il pourra avoir par la suite tout le soutien des gouvernements dont il a besoin, afin de constituer son propre centre de recherche et de mettre son plan à exécution. Dans la condition de revenir au bout de chaque décennie et de présenter l’évolution de ses travaux et le fruit de ses recherches aux yeux du monde entier.
Le pari est tenu, serait-ce juste assez afin de réparer l’irréparable ?
2
5
24
6

Vous aimez lire BaronDysnomia ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0