Unique chapitre

3 minutes de lecture

Je suis allongé confortablement sur mon lit, observant la délicate jeune fille assise à mon chevet. Ses beaux yeux en amande, ses lèvres pulpeuses et son doux regard, tant de chose me rappelant sa tendre mère. Je fais un effort pour lever ma main et la posée sur son visage. Elle s'en saisi délicatement et la serre légèrement, je peux tout de même y sentir une chaleur intense et confortable. Ses yeux laissent s'échapper des larmes, mais son sourire m'illumine bien plus que la bougie posée sur la table de chevet. La chaleur dans mon coeur se fait forte, mais je sais qu'il ne me reste plus beaucoup de temps.

-Zeira...

dis-je avec difficulté.

-Père, ne parlez pas.

-Il est bientôt l'heure mon enfant... Tu ne peux empêcher l'inévitable... et je ne veux empécher cela aussi. Je suis profondément... désolé de devoir t'abandonner ainsi... Cela est bien plus tôt que je ne l'aurais imaginer... Faut croire que la mort de ta mère m'a bien plus affecté... que je ne saurais l'avouer.

Son étrinte sur ma main se fait plus forte.

-S'il te plait, ma chérie, emmène moi à cet endroit.

Zeira baisse le regard plein de larme, essayant de calmer ses tremblement et ses sanglots. Je pose ma main sur sa tête comme j'ai toujours eu l'habitude de le faire, caressant doucement sa chevelure. Très vite elle se calme et nettoie ses larmes. Avec son aide, je réussi à sortir du lit pour la première fois depuis des années.

Aussi vite que ma condition le permet, elle m'emmène à l'extérieur. Le vent marin m'assaille le visage et me remplis les poumons. Je prends une profonde inspiration, un sourire apparait sur mon visage. Au loin j'aperçois le moulin à eau du village avec des bébés dragons volant à travers les espaces entre les ailes du bâtiment.

Zeira m'emmène doucement vers un banc près du bord de la falaise. On entend aisément, les vagues frapper violemment les rochers plus bas.

Nous restons là un bon moment, je ferme les yeux et se jouent dans mes pensées les heureuses années que nous avons passé ici. Moi, Zeira et ma tendre et chère Lidia.

Lorsque j'ouvre de nouveau les yeux, le crépuscule m'accueil, le paysage est alors juste magnifique, le ciel est comme divisé entre la nuit et le jour. Je sens une chaleur dans ma paume et remarque la main de Zeira dans la mienne, elle se concentre sur ce paysage que nous avons regardé ensemble des millions de fois, tous les trois. Lidia est partie en le regardant et je compte bien faire de même.

Je n'ai aucun regret.

J'ai vécu une vie de guerrier, tuer plus d'hommes que j'en ai rencontré et à ce qui parrait sauver des centaines de fois plus.

J'ai épousé une reine et vécu dans la paix pendant des années.

J'ai même une fille aussi belle que sa mère et aussi forte que moi.

Si je ne devais avoir qu'un souhait, ce serait le même que ma Lidia.

Le vent marin carresse mon visage.

-Je voudrais être le vent.

Sur ces pensées je peux sentir mon corps s'alléger, mon esprit s'éclaircir. Mes forces me quittent et pourtant je ne me suis jamais senti aussi bien, comme libéré d'un fardeau, comme libéré de chaines.

Mes yeux ne s'ouvrent pas sur de l'obscurité, mais sur un monde aux couleurs merveilleuses, je reconnais ce paysage, mais je ne l'avais jamais vu aussi vivant.

Je regarde la jeune fille assise sur le banc essayant de réveiller le vieillard pour finalement éclater en sanglot. Je souris tendrement.

~Oh Zeira, ne t'inquiète pas je serais toujours près de toi.

~Tout comme j'ai toujours été près de vous.

Je n'ai nul besoin de me retourner pour reconnaître cette voix. Même après ces années de séparations, jamais je n'oublierais cette mélodieuse voix.

Je sens des doigts glisser entre les miens. Nous n'avons pas besoin de nous échanger le moindre mot, il n'y a rien sur l'autre que nous ne sachions déjà.

Nous sommes le vent, nous sommes partout et surtout, nous sommes près de toi Zeira.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Warrenayiss ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0