Chapitre 41: La Vérité

3 minutes de lecture

Depuis qu'elle avait accompagné Élio à l'école ce matin, Marte s'ennuyait. Elle avait d'abord fait un brin de ménage, puis, s'était assise, pour mieux attendre. Attendre quoi ? Rien. Seulement voir le temps qui passe, s'écoulant inlassablement.

Son regard se posa sur le livre qu'elle lui avait lu hier, "Neuf". La jeune femme repensa à la personne étrange qui le lui avait vendu. Elle avait eu l'impression que c'était comme si l'individu avait eu envie de s'en débarasser. À un prix dérisoire de 50 centimes. Elle se rappela son regard, troublé, ses pupilles, sombres comme la nuit. Instillant en elle un frisson indescriptible.

Lorsque Marte avait commencé à lire, une sensation désagréable l'avait envahie. À chaque phrase, chaque mot, une fine aiguille était venue se planter en plein centre de son cœur. Les paroles y étaient restées, depuis. Emma se sentait vide, vide de sens.

Un pensée soudaine traversa son esprit. Que se passerait-il si on lui donnait un jour accès au savoir ultime ? Si l'omniscience lui était offerte, qu'en ferait-elle ? Règnerait-elle sur le monde ? Marte regarda à nouveau le livre et ne put s'empêcher de le prendre en main. Il était léger, léger comme une plume. Et elle se sentit légère, légère...

Sa main tourna toute seule les pages, les images déferlant, déferlant...

...

Écho regarda le vide dans les yeux. Il savait qu'elle était là, juste devant lui. Et pourtant, rien ne pouvait le lui certifier. Il l'entendait, et cela lui suffisait pour y croire. Il voulait croire qu'il avait enfin touché son but, que sa curiosité avait été récompensée. Seulement, il n'était pas encore au bout du chemin. Il n'avait pas encore atteint l'innateignable, il n'avait pas encore apperçu le fin fond du bout du monde. Il continua à fixer l'intangible soupir d'âme, son regard exprimant pour lui tout ce qu'il ne pouvait pas dire.

- Être ne te suffit pas, n'est-ce pas ?

Écho resta muet. Non pas parce qu'il ne voulait rien dire, mais tout simplement parce qu'il ne savait pas comment formuler son envie de tout connaître.

- Cette vie n'est pas suffisante, il te faut bien plus... continua l'Origine.

- ...

- Soit, que le destin se réalise. La boucle continuera, encore et encore. Es-tu prêt à découvrir la "Vérité" ?

- Je... Je... Oui !

- Bien.

Sur ces mots, le voile noir de la nuit se leva, le soleil reprit sa place haut dans le ciel, et le silence s'installa. Un silence perturbé par un seul bruit. De plus en plus proche, de plus en plus puissant. Souffle qui se transforma en grondement, grondement rugissant, lacérant les tympans, retournant le ventre, et la Terre... La Terre toute entière, se fissura de tous les côtés, craquelant, s'effondrant sur elle-même. Et... s'ouvrit en son centre. La gueule béante de la Terre avalant tout sur son passage. Tout, et surtout, Écho.

Le noir envahit de nouveau son monde.

Il chuta, longtemps, des minutes, des heures entières peut-être. Quand il arriva, il ne s'en rendit même pas compte. Le sol s'était comme matérialisé en dessous de lui. Le toit du Monde, quant à lui, était haut, très haut, immensément haut... Écho, lui, se sentait... ridiculement petit.

Les ombres l'entouraient, le touchant de leurs petites mains gelées, frissons d'outre-tombe. Il ne se se laissa pas décourager. Désormais, il n'avait plus qu'à avancer. Tout droit. Il n'avait rien d'autre à faire.

Allait-il enfin la découvrir, la "Vérité" ?

- ...

- §°§°§°

Il fit volte-face. Rien. La voix était dans sa tête.

- Peux-tu me sentir ?

- Peeeeux-tuuuu me voooir ?

- Peeeeux-tu l'eeeenteeendreee ?

- Peux-tuuuu..

- Le toucher !

Une main saisit son épaule.

Annotations

Vous aimez lire Seigneur chihuahua ! ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0