L'inconnue

4 minutes de lecture

PL : 7 (1 point gagné grâce au bon choix menant à une rencontre importante)

Affinité Elisa : ?/10

Affinité Otthild : ?/10 (Inconnu. Les effets de la liqueur ou...)

Depuis que nous étions là, je sentais que quelque chose clochait. Je m'étais dirigée vers le canapé dissimulé partiellement derrière un paravent, mais Elisa ne m'avait pas suivie. Etrange, ou bien était-ce seulement la froideur entre nous depuis que j'avais révélé mes profondes lacunes sur le monde m'entourant ?

Je tâchai de me concentrer. Que m'arrivait-il ? Les gens dansaient, étaient heureux, et moi, j'étouffais. Peut-être était-ce seulement que je n'avais pas l'habitude de ce genre de soirée. Je ne savais même pas si c'était le cas.

Otthild, très joyeux, me rejoignit.

"Princesse ! Que faites-vous là, toute seule, au lieu de danser ?" Il me tendit sa main et s'inclina. Je n'étais pas prête pour cela. Voyant que j'hésitais, il s'assit à mes côtés, me tendant un verre.

"Oh, s'excusa-t-il, pardon, j'avais oublié, vous ne voulez pas boire.

- Ce n'est pas que je ne veux pas, le repris-je, assoiffée, mais si c'est de la liqueur, je ne peux pas. Père me l'a interdit.

- Je vois, je vois..." Il n'ajouta rien de plus, termina sa boisson puis se tourna vers moi, les joues roses.

"Vous m'avez tant manqué, Sahara, je me languissais de votre présence, quel bonheur que de vous voir ici ! Vous m'aviez dit être très occupée et ne sortir que rarement du château, aussi en étais-je très surpris !"

"Moi de même", grommelai-je en pensée. J'avais des sentiments ambivalants à son sujet, je n'étais pas très à l'aise. Alors qu'il s'approchait de moi dans je ne savais quelle intention, une femme d'imposante aura nous interrompit :

"Qui es-tu ? commença-t-elle tout de go en m'observant sans détours.

- Je... J'aimerais bien le savoir, bafouillai-je presque sans mon propre consentement.

- Bonsoir, ma Dame, lança aussitôt l'écuyer, sourcils levés, désirez-vous quelque chose ?

- Rien de toi, lui jeta-t-elle glaciale. Laisse-nous, j'ai à lui parler."

Otthild bondit, outré, et s'apprêta à répliquer lorsque la femme le regarda. A cet instant, ce fut comme s'il n'était plus qu'une marionnette. Il tourna les talons et s'en alla vers les groupes, silencieux. Je me raidis. La femme s'assit à la place du garçon, sans-gêne, puis, main dans le menton, me scruta. Je finis par transpirer.

"Qui..., commençai-je pour mettre fin à ce malaise.

- Nul besoin de connaître mon nom, jeune fille. C'est le vôtre que je veux savoir.

- Ce n'est pas poli du tout, me récriai-je, je ne veux pas parler avec vous." Je me relevai, elle me rassit d'une main impitoyable.

"Je m'appelle Sahara, je suis princesse du royaume, non héritière, car fille d'une ancienne esclave en cadeau à notre roi, lâchai-je d'un seul trait avant de me couvrir la bouche d'une main, sous le choc.

- Hmm, je vois, fit-elle, pas du tout surprise. Je ressens en toi, pourtant... Je me demande si..."

Si quoi ? Pouvait-elle au moins finir ses phrases, tel qu'elle nous l'imposait ? Je transpirai, angoissée. Mais qui ? Qui était-elle ?

"Bon, je t'ai à l'oeil. Un conseil, fais attention à tes amis." Elle s'en alla sur ces mots, me laissant coite. Je me relevai, car les hôtes attiraient l'attention des invités sur le jardin. Le jeu de la peur allait commencer... Je vis les gens s'y diriger, gaiement. Je me sentais tremblante, sans savoir véritablement pourquoi et repérai Elisa, me levant pour aller à sa rencontre. Otthild me barra la route.

"Princesse, bouda-t-il, que voulait donc cette étrange femme ? Elle était si impolie !

- Pourquoi es-tu parti quand elle te l'a demandé ?" ne pus-je m'empêcher de lui demander, lèvres pincées.

Il baissa la tête, tortillant ses mains. Je soupirai, lâchant l'affaire par pitié pour lui. Il retrouva le sourire, comme un enfant recevant des bonbons, et nous fûmes bientôt à l'extérieur. Il faisait frais, je resserai sur moi ma longue cape doublée récupérée au passage des mains des jumelles près de l'entrée.

"Par ici, par ici, gentes dames et gents messieurs, se déplacèrent-elles, nous amenant vers un autre coin du jardin. Le jeu de la peur commence ici !"

Il y eu des acclamations, des applaudissements. Je frissonnai. Il y avait une haie immense, se divisant en plusieurs allées. Un labyrinthe ? Où était ma servante ? Déjà les participants s'engageaient et je me retrouvai très vite face à un sentier herbeux, légèrement humide. Otthild à mes côtés, je ne me sentais pour autant pas rassurée du tout. Il y eut des cris, je paniquai. Puis des rires. Et là...

"Aaaaaaah !!!" hurlai-je en faisant aussitôt demi-tour, percutant violemment la femme de tout à l'heure.

"Eh bien, tu n'es pas vaillante, gloussa-t-elle, absolument pas déstabilisée. Ce n'est qu'un masque sur un piquet, éclairé de l'intérieur."

Je hoquetai, pâlichonne. En effet, elle avait raison. Quelle honte ! Mais le garçon n'en menait pas large non plus, quoiqu'il essaye de ne pas le montrer. Je passai à côté du masque, crispée, m'attendant presque à le voir bouger. Ses yeux ne me suivaient-ils pas ?

En peu de temps, nous affrontâmes un cadavre de paille et de vieux habits, une brume bizarre et opaque qui n'était qu'un fumigène et d'énormes araignées en fil de fer. Finalement transpirants (tout du moins, Otthild et moi), nous nous rendîmes compte qu'il n'y avait plus un bruit.

"Ah, on approche, murmura la femme étrange, je le sens..."

Sans crier gare, elle nous dépassa à toute vitesse et disparut derrière un coude du labyrinthe feuillu.

Comme attiré, l'écuyer la suivit aussitôt. Je restai seule, choquée. Quoi ? Comment ? Pourquoi ?

A. Je décidai de les suivre sur l'instant, ne voulant pas rester seule au milieu du noir.

B. Je fis demi-tour afin de retrouver Elisa, quitte à me perdre dans le labyrinthe.

C. J'appelai à l'aide de toutes mes forces.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Œil de Lynx
Réponse au défi une phrase par jour :)

Ce n'est pas une histoire, seulement des phrases jetées chaque jour au hasard... Je ne sais pas si cela respecte bien le principe du défi.
3438
880
75
13
Défi
TeddieSage
Ce recueil contient des questions en tous genres. Qu'elles soient légères, en rapport à la foi, la politique et j'en passe. Ceci est dans le but de communiquer avec vous et d'échanger entre auteurs. Je me réserve le droit de ne pas répondre à certains commentaires pour éviter les conflits. Ceci vous permettra de discuter entre vous, si vous le souhaitez. Si une question vous gêne trop, passez par-dessus. Ceci n'est pas un examen, vous pouvez répondre comme vous voulez. Qui sait ? Peut-être que ça vous permettra de vous faire quelques amis.
3477
5925
25
49
Défi
Opale Encaust
J'adore parler toute seule, tout le temps.
J'adore aussi me répondre, débattre avec moi-même de façon virulente ; commenter mes propres entreprises avec acidité.
Et puis des fois, je balance une phrase, comme ça, dans l'instant et, tout haut, je me rends compte que ça ne veut strictement rien dire.
Là, même les murs me jugent...
44
49
1
0

Vous aimez lire Ruby Neige ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0