EPILOGUE

5 minutes de lecture

"Love who you want to love, live who you wish to live

and never let anyone ever stop you from turning your dreams into reality."

Jared Leto

 Je suis occupée à préparer le petit déjeuner du lendemain du nouvel an. Cela fait la dixième année que nous fêtons le nouvel an en Floride. Tout le monde dort encore, sauf Jared qui entre dans la cuisine. Il est torse et pieds nus, un boxer noir dépasse de son bermuda en jean.

— Bonjour ma belle.

— Bonjour Jared, bien dormi ?

— Pas trop mal et toi ?

— Ça va, mais il fait trop chaud, je n’ai pas réussi à rester au lit.

— Si c’est moi que tu avais épousé, je t’assure que tu serais au lit en ce moment, me dit-il un sourire immense au milieu du visage.

— Idiot va  ! Tu sais bien que je ne cèderai pas. Tu n’es pas mon genre  !

— Je ne suis pas ton genre alors que tu me détailles du haut en bas ? dit-il amusé.

— Tu es magnifique et tu le sais. Tu as un corps splendide et tu ne le caches pas, tu as des yeux d’une beauté incroyable et un sourire à couper le souffle.

— Alors pourquoi ne m’as-tu pas épousé ? implore-t-il en tombant à mes genoux, en ayant pris une rose dans le vase qui se trouve sur le plan de travail.

— Tout simplement parce que j’aime Thomas, je lui réponds.

— Et tout ce que je peux avoir comme charme, ne compense absolument pas l’amour que vous avez l’un pour l’autre. Tu me fais au moins un café ?

— Il est prêt, noir et bien serré comme tu l’aimes. Tu te sens mieux ?

— Ça va, je ne me plains pas, encore fatigué, les nuits sont agitées, mais ici je suis au calme et on ne viendra pas me déranger. Tu sais, quand l’accident s’est produit, j’ai téléphoné à Thomas, c’est avec vous que je voulais être, personne d’autre.  Je peux avoir confiance en vous, en vous tous et j’ai besoin de ça en ce moment. J’ai besoin de vous, de toi, de Thomas. Sans vous, je n’y arriverais pas, j'en suis convaincu.

— Tu es ici chez toi, tu restes aussi longtemps que tu veux, que tu en as besoin. On est là, aujourd’hui, demain et dans vingt ans  !

 Je lui confirme cela en faisant le tour de la table et en le prenant dans mes bras.

 Shannon, son frère, a eu un accident de moto, il est resté dans le coma pendant six semaines et aujourd’hui s'il est tiré d’affaires, Jared a quelque chose de brisé en lui, il ne sait pas quoi ni comment faire pour le réparer. Un soir, il a téléphoné à Thomas en pleurant et en lui disant  :  « j’ai besoin d’aide ». Nous avons pris notre voiture et nous avons trouvé Jared assis par terre dans les urgences d’un hôpital de Londres. Tout était cassé autour de lui, nous ne savions pas ce qu’il avait, mais nous savions l’un comme l’autre qu’il avait besoin d’aide, tout comme nous avions eu besoin d’aide dix ans auparavant lorsque j’avais perdu mon premier enfant.

— Tout ce que tu ne ferais pas pour avoir ma femme dans tes bras  ! lui dit Thomas en entrant dans la cuisine.

— Je viens de lui proposer d’aller au lit, elle ne veut pas sous prétexte qu’elle t’aime, alors je fais ce que je peux  !

— Ça va ? demande Thomas.

— Je fais aller, merci  ! Merci à vous tous.

 Thomas s’approche de lui et le prend dans ses bras en embrassant ses cheveux. Ces hommes font partie des hommes les plus sexy de la planète, ils font du rock, du hard rock comme musique, mais en les voyant enlacés comme cela au milieu de la cuisine, je me dis que ces demi-Dieux sont simplement des humains qui ont besoin d’amour et de bonheur. Ces deux sentiments sont présents chez nous et depuis le début. Le bonheur et l’amour se sont répandus au fur et à mesure que la vie s’est déroulée, et lorsque je vois trois de mes trésors Eros, Alessia et Marco, entrés dans la cuisine en tenant leur doudou dans leurs bras, je me dis que l’amour est présent, c’est certain.

 Cela fait dix ans que je vis avec Thomas cette année, nous avons eu la chance d’avoir trois enfants ensemble, les deux miens et les six de son côté, cela nous fait une sacrée tribu, mais que de bonheur durant toutes ces années.

 Ils font toujours de la musique, ils sont toujours en tournée, et leurs albums sont toujours en tête du Billboard, mais le plus important est qu’ils soient toujours aussi passionnés par ce qu’ils font. Le même bonheur se lit sur leur visage quand ils montent sur scène, même si les concerts de quatre heures sont plus difficiles à encaisser aujourd’hui qu’il y a dix, quinze ou vingt ans.

 Mes deux premiers enfants sont heureux en ménage. Comme je l’avais vu, Mélanie et Jackson, cela a été une affaire qui roulait dès le premier regard. Ils ont eu deux enfants. Mélanie exerce sa passion elle aussi, elle est aujourd'hui une grande styliste. Mon fils Stephen s’est mis en ménage avec Annie, une fille rencontrée lors de sa derniere année d'études, et ils ont eu trois enfants. Nathalie et Hector ont donné naissance deux fois, la première fut des jumeaux et la seconde des triplés. On s’est dit qu’à ce rythme-là, nous allions devoir faire agrandir les murs dans lesquels nous vivons, ce qui finalement a été fait, vu que nous avons pris la décision de vivre tous ensemble.

 Cette vie nous convient parfaitement, à tous. Nous sommes heureux, même si parfois, il y a un coup de gueule, cela ne dure jamais très longtemps, car nous avons basé notre vie commune dans nos couples et entre nous sur une base solide : la sincérité et la confiance. Ces deux ingrédients nous ont permis de construire une horde stable, unie, soudée dans les bons comme dans les mauvais jours. Ces deux principaux éléments combinés à l’amour et au respect que nous avons les uns pour les autres nous permettent d’avancer et de construire un nouveau chapitre à notre histoire. Cette réflexion sur notre vie et les mots que je me permets de mettre dessus clôturent l’épilogue de mon dernier roman. En effet, après avoir écrit mon histoire, leur histoire, notre histoire, l’écriture m’est apparue comme étant ce que je voulais faire de ma vie, et aujourd’hui encore je termine un récit de plus.

— Cela avance ? me demande Thomas en voyant que j’ai mon stylo en mains.

— Je viens d’écrire les derniers mots, je lui réponds.

 Il me sourit, me prend dans ses bras et m’embrasse tendrement. La cuisine se remplit de douceur, de chaleur, de gentillesse, d’amour et c’est le plus merveilleux lendemain de nouvel an dont nous puissions rêver.

Note : Jared et Shannon Leto sont frères. Ils sont tous deux membres du groupe de musique « 30 Seconds To Mars ». Que Dieu préserve Shannon de tout accident, de moto ou autre  ! Qu’Il préserve aussi Jared de devoir vivre un enfer suite à la perte d’une personne chère. Jared ne s’est jamais retrouvé dans ma cuisine, bien dommage d’ailleurs - de nombreuses femmes me comprennent -, et toutes les réparties que je lui alloue sont sorties de mon imagination et non pas de sa bouche.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Jean-Paul Issemick
Chronique romancée sur fond autobiographique pendant les trente glorieuses.
343
551
516
146
Pierre Sauvage
1861. L’Empire s’étend sur toute l’Europe.

L’Aiglon, fils du Grand Napoléon, règne en maître sur des centaines de millions de citoyens, de l'Oural jusqu'à l'Angleterre vaincue plus de cinquante ans plus tôt. Dans cet univers militarisé, dans une capitale en proie aux meurtres et à la violence, l’inspecteur Lepois survit, exerçant son métier à sa façon.

--------------------------

Ce roman est issu de l’univers développé dans l’éveil et se déroule deux ans auparavant. Il s'agit d'une uchronie dans laquelle Napoléon I aurait envahi l'Angleterre au lieu de filer tout droit vers l'Autriche Hongrie et Austerlitz. D'où une certaine "liberté" avec l'Histoire avec un grand H.
Il peut sans peine se lire de façon isolée (et je l’espère, il peut sans peine se lire tout court), pour qui n’aurait pas lu le précédent roman (honte sur vous !), les personnages et l’histoire étant différents.
Bonne découverte à vous et merci d’avance pour les échanges que nous aurons ensemble (en tout bien tout honneur).
262
587
2474
362
Grunni
Une nouvelle normalement courte, sans prétention, qui se créera au fil de mon imagination... je ne sais pas encore trop où tout cela va bien pouvoir mener.
17
51
52
17

Vous aimez lire Tara Jovi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0