CHAPITRE 57 : THOMAS

5 minutes de lecture

« If you could see yourself the way others do,

You'd wish you were as beautiful as you".

Jon Bon Jovi

 Deux semaines après ma demande en mariage, qui a reçu un oui, il ne faut pas l'oublier, nous sommes repartis sur les routes. La tournée continue, et celle-ci comme les autres ne déroge pas à la règle, nous commençons par l'Europe, les States, puis l'Australie et enfin l'Asie. Cela fait des mois que nous sommes en dehors de chez nous et un « chez moi » commence à me manquer, même si en réalité, je vais devoir avoir un autre pied à terre. Dorothé vit avec nos enfants dans le New Jersey. Elle a choisi l'appartement que nous y avions. Elle a raison, les enfants y ont leur école, leurs amis, je ne veux pas changer leurs habitudes parce que moi j'ai décidé de me séparer de leur mère. J'ai gardé, enfin nous avons gardé, cette maison qui nous appartient à nous cinq, la demeure que nous avions à une heure de route de New-York et je me dis que Caroline n'y a encore jamais mis les pieds. Je sais qu'elle va aimer, c'est un endroit magique. C'est une bâtisse en briques rouges et blanches. Blanches autour des fenêtres et des portes, rouges sur le restant de la façade. Il y a plusieurs niveaux, la cave a été aménagée en studio d'enregistrement bien sûr ! On ne veut pas travailler en dehors de chez nous, aucun des quatre. On a besoin d'avoir nos petites habitudes. Le rez-de-chaussée contient un grand hall dans lequel se trouve un immense escalier de chaque côté et qui se rejoint sur une plate-forme afin d'accéder à l'étage. Il y a un living, une salle à manger, un bureau, une bibliothèque, une cuisine et des dépendances. Un magnifique jardin plein sud, est situé à l'arrière, sans oublier une piscine couverte. Le premier et le deuxième étages se composent chacun de nombreuses chambres et salles de bain, le troisième étage a une salle de fitness, une salle de cinéma, deux bureaux et un immense atelier dans lequel Julian peint depuis des années, il est doué, même très doué, pas autant sans doute que lorsqu'il a une guitare en mains, mais il fait de très beaux portraits, ainsi que de splendides ports et bateaux. Il a toujours aimé la mer, tout comme moi.

 Nous sommes une fois de plus dans l'avion, je suis installé dans un des canapés et Julian est auprès de moi. Nous sommes allongés l'un contre l'autre. Il me donne un coup de coude en disant  :

— Tu dors ?

— Non, comme d'habitude et toi ?

— Non, je pense à Jessica.

— Mec, je ne veux pas de détails, tu parles de ma fille, je lui réponds en souriant.

— Je sais que je pense à ta fille, mais je me demandais ce que tu diras le jour ou au lieu de se présenter sous le nom de Jessica Da Vinni, elle se présentera sous le nom de Jessica Baker ?

— Tu as dit quoi là  ? je lui demande incrédule.

 Julian va demander ma fille en mariage  ? Le plus grand coureur de jupons que je connaisse va se caser ?

— J'ai l'intention de demander Jessi en mariage, c'est à la mode,  les mariages en ce moment, Oliver, Hector, toi, alors pourquoi pas moi ?

 Je me mets sur le côté, afin de lui faire face, lui aussi se retourne.

— Tu es sérieux, Julian ?

— Tout à fait Thomas, j'aime Jessica, je veux passer le restant de mes jours avec elle, je veux vieillir avec elle, j'ai fondé une famille avec elle, je veux plus, encore, mais sans ta bénédiction, je ne lui demanderai rien. Il n'est pas question que je fasse quoi que ce soit qui puisse me faire te perdre, mais sache que j'aime sincèrement Jessica.

— Tu as ma bénédiction comme tu dis, je suis très heureux que ma fille vive avec un homme comme toi. Vous allez bien ensemble.  Pourtant je n'ai jamais rien constaté, je ne vois pas ce genre de choses. Caroline l'a remarqué le soir où nous étions à Hyde Park au resto, le second soir. Il paraît que cela se voit comme le nez au milieu du visage, pour reprendre son expression.

— Elle a raison, elle l'a remarqué ce soir-là, mais elle n'a jamais rien dit et je l'en remercie. Je voulais te le mentionner moi-même, il fallait que je trouve le bon moment. Et c'est vrai, tu n'as jamais rien discerné. Tout comme je suppose que tu ne vois pas ce qu'il y a entre Jackson et Mélanie  ?

— Merde alors, Caroline m'a aussi fait la réflexion, tu observes cela aussi  ? Ils sont discrets non  ?

— Discrets, je ne dirai pas. Tu ne vois pas qu'il est toujours au petit soin pour elle, il passe sa main dans son dos, prépare son blouson, sa veste, elle remplit son verre, lui donne une part de son cake. Ils sont mignons comme tout  !

— J'avoue que je ne visualise pas ce genre de choses, cela me paraît tellement normal quand tu aimes une personne. En tout cas, si cela continue, je vais ouvrir une agence matrimoniale. Nathalie et Hector veulent se marier avant l'anniversaire de Nathalie. Il faut que l'on discute de la date, on est en tournée jusqu'au mois de mars, il reste le mois d'avril ou de mai. On doit pouvoir arranger cela non ?

— Tout à fait, mais pourquoi avant son anniversaire  ?

— Pour elle, son anniversaire de quarante ans a changé sa vie, c'est une année de transition comme elle le dit, ils veulent donc que cela soit fait l'année de ses quarante ans. On ne vole pas la vedette à Hector, c'est son année, son mariage. Il est vraiment heureux depuis qu'il vit avec Nathalie.

— C'est vrai, ils sont bien ensemble, ils sont heureux, et promis je ne vole pas l'année d'Hector, c'est son mariage et on va lui organiser quelque chose dont il se souviendra jusqu'à son dernier souffle  !

 On a continué à discuter comme cela, de tout et de rien, puis Julian m'a dit qu'il était fatigué, il s'est mis dans mes bras et quelques instants plus tard, il dormait. J'ai pris une couverture qui se trouvait sur le dossier du fauteuil et je l'ai mise sur nous. Je me suis reposé, mais je n'ai pas dormi, je suis au calme, serein, détendu. Ma vie a changé et en bien, et aujourd'hui je savoure ces moments de bonheur.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Tara Jovi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0