à toute la famille,

Une minute de lecture

À toute la famille,

Julie ! Tu me déçois, tu es homosexuelle, c’est cela ?

Certes, tes textes de rap sont impressionnant mais là dire …

être homosexuel, j’aurais tout vu !

Je ne veux plus de nouvelles de votre mère, je l’ai déjà répété des milliards de fois.

Serais-ce difficile à comprendre où entendre ?

Après tout, Julie … fais ce que tu veux, je ne contrôle pas ta vie.

Tu es bien une fille de banlieue, tu l’as toujours été !



Cassandre, ma puce, tu as bien raison de faire du sport.

Je t’encourage à persévérer dans cette voie là.

Tu écris déjà bien pour ton jeune âge.

Ne deviens pas comme ta sœur !

J’espère que tu profites de ton nouveau lieu de vie et des amies.

Je n’ai pas de mots à dire à votre mère.

Elle a mérité ce divorce qu’elle le veuille où non !



J’ai de mauvaises nouvelles pour vous.

Grand-père est mort ce week-end du cancer.

Je voudrai que vous veniez à l’enterrement, juste pour un hommage silencieux et mérité.

Et je voudrai tellement respecter cela.

Grand-mère est malade aussi, vu son âge, c’est normal.

Elle ne tient plus trop debout.

Rendez lui une visite, dés que vous pouvez.

Elle vous donnera un peu d’argent, sans doute.



Cassandre ! As-tu des nouvelles de Valentin ? Ce brave gars.

Il paraît que c’est un artiste hors-du-commun !

Il montre la force de ces différences.

J’espère que tu n’es pas homosexuelle Cassandre, tu me décevrais beaucoup.

Je suis contre ces pratiques douteuses.



Donne-moi des nouvelles de Valentin, il doit avoir des valeurs humaines infaillibles ?

En attendant le jugement de la justice par rapport au divorce.

J’espère avoir la garde alternée.

J’aime vous revoir, mes filles.

Même si Julie, tu m’as beaucoup déçue !

Imagine en banlieue, dire « Je suis lesbienne »

On risque de te frapper, surtout si tu es une fille innocente.

Quel plaisir as-tu de dire « Homosexuelle » ?

Tu as baissé mon estime envers toi.

Soyez fortes car la banlieue n’est pas un lieu facile.

Il y a beaucoup de violences, de viols, de vols ...

Mes sincères sentiments …

Jean-Marc, votre père.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Florian Pierrel Officiel ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0